Aubervilliers (93): défendons les jardins ouvriers

Manifestation samedi 17 avril 2021, contre la destruction des jardins ouvriers du Fort d’Aubervilliers, et contre l’ensemble des saccages organisés sous couvert des Jeux Olympiques. RDV à 10h30 à la Mairie d’Aubervilliers pour une marche déterminée et festive jusqu’aux Jardins. Pique nique et discussions ensuite sur place.

Dans quelques semaines, à Aubervilliers, la construction d’une piscine d’entraînement olympique et de son solarium doit commencer. Ce solarium détruirait une partie des Jardins ouvriers à l’histoire centenaire. Ces Jardins sont fondamentaux, à la fois pour se nourrir mais aussi comme lieu de convivialité. Ils abritent des espèces protégées: des insectes pollinisateurs, des hérissons et des oiseaux. Ils offrent au quartier un espace végétal qui nous rafraîchit en été. Read More

Dijon: la justice ordonne l’expulsion de l’Engrenage… dans 6 mois !

Communiqué des Jardins de l’Engrenage

Depuis le 17 juin 2020, nous occupons une friche arborée renommée “Les Jardins de l’Engrenage”, avenue de Langres à Dijon, pour faire obstacle au programme immobilier de 307 logements “Garden State”, qui prévoit la destruction de ce précieux espace naturel.
Sans jamais s’être rendu sur le terrain pour en apprécier les qualités pédologiques et la dynamique de vie créée dans le quartier, le Maire de Dijon a lancé en août 2020 une procédure judiciaire d’expulsion des jardiniers et des occupants de la maison située sur la parcelle.
Après avoir prononcé en novembre 2020 l’expulsion des seuls jardins (toujours en sursis), le Tribunal judiciaire de Dijon vient de rendre son jugement ce vendredi 19 mars 2021 concernant la maison occupée : le juge prononce une ordonnance d’expulsion mais accorde aux occupants un délai de 6 mois pour quitter les lieux.
Nous prenons acte de cette décision : pour nous, chaque jour, chaque semaine, chaque mois gagné dans cette lutte contre la bétonisation de la nature, est une victoire contre l’adversité. Jardiniers de l’Engrenage, Dijonnais.es protégeant cet espace, nous mettrons à profit les 6 prochains mois pour nous enraciner encore plus solidement dans cette terre dont nous prenons soin, à l’image des légumes qui y pousseront pour une nouvelle saison dans le potager collectif et les jardins familiaux. Read More

Dijon: Rebsamen met le doigt dans l’Engrenage !

Rendu fébrile par la « lettre ouverte » des Jardins de l’Engrenage, Rebsamen lance une opération de com’ à destination du voisinage. Le collectif réplique le 21 mars invitant tou·tes les volontaires à participer à la construction d’un futur « espace naturel commun ».

Jeudi dernier, les jardins de l’Engrenage publiait une lettre ouverte adressée à François Rebsamen et au promoteur Ghitti, en exigeant l’abandon du projet immobilier menaçant les terres.

Visiblement dérouté par la ténacité et la popularité de cette lutte, la mairie lance une opération de propagande insidieuse : les riverains du site sont conviés à une série de réunions en mairie, par paquet de 6, pour leur faire la réclame du projet immobilier Garden State.
Au risque du ridicule, le pouvoir municipal dévoile la fragilité et la faible popularité de sa politique de bétonisation. Read More

Valencia: abandon des poursuites contre le CSOA L’Horta après la tentative d’expulsion par la SAREB

Le CSOA L’Horta communique « le classement et l’acquittement de la procédure pénale pour usurpation engagée par la Sareb et qui a motivé la tentative d’expulsion illégale » du centre social valencien.

La réponse populaire a été énergique lorsque, le 14 décembre dernier, un important dispositif policier -18 camionnettes et plusieurs dizaines d’agents- a tenté d’expulser le CSOA L’Horta de Benimaclet (Valencia) : des centaines de personnes ont répondu à l’appel du centre social pour défendre l’espace construit par le quartier, réussissant à le paralyser et à le réoccuper. Aujourd’hui, le collectif a annoncé dans un communiqué le classement et l’acquittement de l’affaire pénale qui a conduit à la tentative d’expulsion, dont le CSOA a dénoncé l’illégalité dès le début.

Selon le centre, le 22 février, le 13e tribunal d’instruction de Valencia a décrété le rejet provisoire de la procédure qui a conduit à la tentative d’expulsion du CSOA. Quelques semaines plus tard, le 3 mars, le rejet est devenu définitif, le plaignant n’ayant pas fait appel du rejet de l’affaire. Read More

Dijon: les Jardins de l’Engrenage demandent l’abandon du projet Garden State

Les Jardins de l’Engrenage occupent et prennent soin depuis 9 mois d’une vaste friche arborée avenue de Langres. Dans une lettre ouverte au Maire de Dijon et au promoteur Ghitti, nous demandons l’abandon du programme « Garden State » de 307 logements, et l’aménagement d’un espace naturel co-construit avec les habitants.

Communiqué des Jardins de l’Engrenage – le 4 mars 2021

Nous occupons depuis le 17 juin 2020 une friche arborée renommée « Les Jardins de l’Engrenage », pour faire obstacle au programme immobilier Garden State prévoyant la construction de 307 logements. Dans ses buts et ses modes d’action, notre lutte converge avec de très nombreuses mobilisations qui éclosent partout sur le territoire. Luttes contre la bétonisation des derniers espaces de nature en ville et pour la défense de la terre comme bien commun, terre nourricière et terre de liens. Read More

Gonesse (95): expulsion de la ZAD du Triangle de Gonesse

Ce matin, mardi 23 février 2021, dès 6h, la police a envahi en grand nombre la ZAD de Gonesse, pour expulser ses occupant·e·s et démolir ses habitations et autres lieux d’activité.

Au moins 25 personnes ont été arrêtées, dont la quasi-totalité sont actuellement détenues en garde-à-vue au commissariat de Cergy, devant lequel un rassemblement est en cours. Read More

Montelíbano (Colombie): une opération de destruction de cultures illicites se termine en émeutes

En fin d’après-midi le samedi 6 février 2021, des affrontements ont opposé au moins une cinquantaine de paysan·ne·s aux forces de l’ordre à Montelíbano, au sud du département de Córdoba, quand les autorités publiques ont commencé à détruire de force des cultures illicites de coca, moyen principal de survie des gens vivant là. Read More

Gonesse (95): occupation en cours sur le triangle de Gonesse

Depuis ce matin, dimanche 7 février 2021, des gens occupent un terrain sur le triangle de Gonesse, pour exiger l’abandon du projet de la gare dont les travaux peuvent commencer dès demain.

Le but est d’y installer un campement qui pourra servir de base pour des actions visant à entraver les machines, mais aussi de lieu d’organisation pour d’autres luttes amies, comme la lutte sur le plateau de Saclay.

RDV dès que possible sur la friche à droite avant la barrière verte, sur le chemin de la Justice, à coté de la patte d’oie. Read More

Valencia: un quartier en lutte contre la bétonisation d’une friche agricole

Le Centre Social Autogéré l’Horta ouvert en 2012 dans un quartier populaire de la ville a été victime d’une tentative d’expulsion illégale de la part des forces de l’ordre. Celles-ci ont été mises en échec. L’occasion d’un retour sur l’histoire de cet endroit.

Partons le temps d’un article sur la côte méditerranéenne. A 350km au sud de Barcelone, se trouve Valence, la 3e plus grande ville d’Espagne. Pour comprendre un peu mieux cette ville on peut déjà dire qu’on y parle le valencien, langue co-officielle dans toute la communauté de Valence. On peut aussi évoquer l’important mouvement techno qu’elle a connu dans les années 80 et 90, avec la mythique « Ruta del Bakalao ». Enfin il faut également expliquer que du début des années 90 au milieu des années 2010 sa mairie était du parti PP, le parti politique libéral-conservateur espagnol. Comme dans toutes les grandes villes, les ambitions urbanistiques sont de taille, et de nombreux plans d’urbanisme ont été mis en place, en particulier lors de cette période.

On pourrait parler du quartier populaire le Cabanyal, cet ancien village de pêcheurs situé juste à côté de la mer, et de la lutte victorieuse menée par ses habitants contre la destruction de leur quartier, que la mairie voulait remplacer par plein de bâtiments pensés pour les touristes. Mais on garde ça pour plus tard ! Read More

Valencia: le quartier de Benimaclet paralyse la tentative d’expulsion du CSOA l’Horta

Tôt le matin, la police nationale a changé les serrures et installé des portes anti-occupation au CSOA l’Horta à Benimaclet (Valence), un fait auquel le quartier a répondu en se rassemblant contre l’action dictée par le Sareb, selon le collectif de défense du CSOA, qui a réussi à faire échouer l’opération de police et à réoccuper le centre social.

Les téléphones portables de plusieurs personnes se sont réveillés ce matin avec un message important : « Expulsion illégale au CSOA l’Horta. La police entoure l’espace à l’extérieur et à l’intérieur. Ils ont mis en place trois portes anti-occupation, et ils transportent des meuleuses. » L’opération de police, selon les témoins, consistait en environ huit fourgons de police. Par le biais des mêmes canaux de diffusion, le collectif d’activistes a appelé le quartier à se rendre immédiatement dans les environs du centre. En à peine une heure, des dizaines de personnes de Benimaclet et d’autres quartiers de Valence se sont rassemblées et s’opposent à l’action policière que le collectif prétend illégale. Read More

Dijon: d’un confinement à l’autre, la vie continue aux Lentillères

Rendez-vous avait été donné à 10h au fournil en rénovation (avant une ouverture bientôt) du côté des Petites Lentillères.
Ce samedi matin de fin novembre, sous un soleil radieux, du thé et du café chaud ainsi qu’une pâte à pizza en préparation attendaient une quarantaine de personnes de différents horizons prêtes pour joyeusement mettre en terre une centaine de fruitiers (ou les distribuer).

Comme bien souvent l’histoire avait commencé par un coup de fil d’un ami à un autre. Il s’agit cette fois-ci d’un ami pépiniériste qui en appelait un bâtisseur. « Eh salut, je me retrouve avec sur les bras une bonne centaine de fruitiers invendus que je dois jeter, si jamais ça t’intéresse… je te les laisse, je me doute que tu en feras bonne usage ! » Détail embêtant, on est au mois d’avril, en plein confinement (le premier), et l’ami pépiniériste habite du côté d’Agen. Il faut traverser l’hexagone alors que les routes sont désertes… Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Le symbole est trop fort pour qu’on y résiste : planter des fruitiers sur les Lentillères pour l’anniversaire des 10 ans et pour les 10 prochaines années qui plus est sur une parcelle redécouverte pour l’occasion. Tout ceci pour lutter contre la bétonisation de nos espérances ! La décision est vite prise. On tente le coup ! Read More

Dijon: un parc protégé de la bétonisation

Ce dimanche matin, 6 décembre, un rassemblement appelait à venir soutenir l’installation d’un groupe d’habitantes occupant depuis quelques jours une maison vide située 7 rue de Mirande au coeur d’un beau parc arboré.

Trop de béton, il y a trop de béton au centre-ville de Dijon. Ce qui reste d’espace naturel urbain et de respiration est menacé de tous côtés. La municipalité laisse bâtir à tout va mais certaines habitantes ne se laissent pas faire. Pour preuve une nouvelle occupation a démarré au 7 rue de Mirande avec l’intention de préserver un beau parc arboré, de le soustraire à l’appétit d’un promoteur et de l’ouvrir aux habitantes.
A l’intersection de la rue de Mirande et de la rue Jean-Baptiste Baudin, derrière de hauts murs d’enceinte, se dissimule une grande maison entourée d’un parc de 4000 m² peuplé de nombreux arbres remarquables sur un sol de pleine terre. Propriété de l’État, elle servait de logement de fonction aux officiers de l’armée de l’air du temps de la BA 102. Depuis au moins deux ans, elle est inoccupée. Read More

Dijon: invitation à venir découvrir le Quartier Libre des Lentillères

En traversant ce deuxième confinement, on pressent qu’il va falloir apprendre à « vivre avec » la pandémie mondiale encore un peu plus longtemps. Depuis quelques temps, on avait compris aussi qu’il allait falloir « faire avec » la crise écologique. Plutôt que d’attendre gentiment le prochain état d’urgence, ce qu’on essaye de construire, ici, au Quartier Libre des Lentillères, c’est une manière possible de continuer à vivre malgré ces crises. En imaginant et en créant un monde qui nous fasse envie, tissé de rapports non-marchands, empreint de solidarité et de sens des communs, connecté à l’environnement dans lequel on se trouve, organisé en autogestion.

D’une petite lutte très localisée contre un projet de bétonisation comme il en existe tant, s’est construit durant 10 ans, sans préméditation, en tâtonnant, en bidouillant, un quartier riche de la diversité de ses activités (de maraichage en auto-construction, de petits jardins en fêtes de quartier), riche aussi des personnes qui le traversent, le font vivre, y jardinent et y habitent. Et riche en imaginaires possibles. Ensemble on se réinvente sans cesse collectivement. Read More

Bobigny: procès de l’occupation EIF, appel à soutien

Appel à soutien devant le TGI de Bobigny pour l’occup’ de l’Usine EIF à Montreuil

Nous sommes assignés au TGI lundi 23 Novembre à 9h. Nous appelons nos camarades à venir nous soutenir devant et dans le tribunal de Bobigny lundi 23 Novembre à 9h au Palais de Justice, 173 avenue Paul Vaillant Couturier, 93000 Bobigny.

Garde la Pêche

Occupation de l’Usine EIF à Montreuil depuis la mi-septembre 2020. Nous reprenons le flambeau de Montreuilloises et Montreuillois d’il y a 20 ans qui se sont érigés contre le dépeçage des Murs à Pêches. Grâce à leur révolte et détermination, les Murs à Pêches existent tels qu’on les connaît et font unanimement la fierté de ce lieu. Il nous est urgent et nécessaire de préserver notre héritage, ce terreau favorable aux initiatives humaines. Nous exigeons que la dépollution de ce site se fasse dans les meilleures conditions possibles et que la décision de la méthode employée soit consensuelle. Nous exigeons que cette parcelle ne soit pas vendue à des promoteurs et reste un lieu ouvert et accessible aux habitants du quartier et au réseau associatif pour qu’ils et elles soient porteurs d’un projet de proximité, éco-responsable et populaire. Read More

Poznań: Les anarchistes réussissent à empêcher l’expulsion de jardins partagés

Les anarchistes du squat Rozbrat à Poznań, en collaboration avec d’autres groupes, ont réussi à empêcher l’expulsion des jardins partagés voisins « ROD Bogdanka ».

Les jardins partagés font partie de la ceinture verte de la ville et sont utilisés par la communauté depuis 1953. Pendant des décennies, les terrains ont appartenu au Trésor public. Au début des années 90, il a été acquis par une société de développement quelque peu obscure, Darex. Celle-ci a contracté un prêt pour acheter le terrain, mais ne l’a jamais remboursé tout en conservant ses droits de propriété. À ce jour, la société est toujours inscrite comme propriétaire officiel dans les registres du cadastre, tant pour les lotissements que pour Rozbrat.

Au fil des ans, la municipalité de Poznań a tenté de récupérer le terrain, mais sans trop de succès jusqu’à présent. Entre-temps, le terrain est devenu un domaine de premier choix pour les promoteurs et sa valeur marchande a considérablement augmenté. Les promoteurs, bien sûr, prévoient d’en faire une sorte de projet de « réhabilitation » huppé et ont harcelé à la fois les propriétaires de lotissements et les squatters de Rozbrat pour les inciter à partir. L’année dernière, des incendies criminels ont été signalés dans les jardins, et Darex a également menacé les propriétaires de parcelles de sanctions financières absolument écrasantes s’iels décidaient de conserver leurs jardins. Par ces méthodes, ils ont réussi à intimider de nombreuses personnes pour qu’elles quittent leurs parcelles ; cependant, il en reste encore quelques-unes. Read More