Caen: Rencontre nationale en solidarité avec les migrantes, 21 et 22 janvier 2017

201701_Caen_Rencontre_NationaleRencontre nationale en solidarité avec les migrantes, le 21 et 22 janvier 2017 à Caen (Normandie) à l’appel de l’Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions.

Qui sommes-nous?

L’AG de lutte contre toutes les expulsions est un collectif constitué en 2013 à Caen. Face à la multiplication des expulsions des centres d’hébergement d’urgence, nous avons décidé de nous organiser collectivement entre expulsé-e-s et personnes solidaires afin de lutter par l’action directe contre les politiques anti-sociales, la  spéculation immobilière et la xénophobie d’Etat. Nous militons pour la liberté de circulation et d’installation, un logement pérenne et décent pour toutes et tous, des papiers pour toutes et tous ou pas de papiers du tout. Depuis 2013, l’AG a ouvert, à Caen, une dizaine de squats d’habitation.

Pourquoi cette rencontre?

Avec le «démantèlement de la Jungle de Calais», l’Etat français s’est employé à déplacer de force environ 10 000 personnes (dont des mineur-e-s isolé-e-s) avec la collaboration de certaines associations qui font de la gestion de la misère, leur fond de commerce. Les expulsé-e-s de la «Jungle» ont été disséminé-e-s dans des CAO, voire dans des CRA. D’autres se retrouvent dans des villes portuaires (Dieppe, Le Havre, Caen, Cherbourg, Roscoff, Brest) ou ailleurs, en situation extrêmement précaire. Tout ceci a contribué à l’éclatement des liens de solidarité qui s’étaient progressivement constitués. Localement, s’il est difficile de sortir de l’urgence quotidienne, nous sommes bien conscient-e-s qu’il est nécessaire de prendre du recul par rapport à la situation actuelle et d’avoir un discours politique global. Pour ces multiples raisons, l’AG de lutte contre toutes les expulsions invite les collectifs et personnes en lutte en solidarité avec les migrant-e-s à une Coordination Nationale à Caen, samedi 21 et dimanche 22 janvier 2017. Read More

Caen: Communiqué de l’Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions à propos de l’incendie du squat 46 rue Saint-Ouen

2016_Squat_Saint_Ouen_CaenDans la soirée du mardi 12 juillet, la maison principale du squat Saint-Ouen qui hébergeait une trentaine de personnes depuis septembre dernier a brûlé pour des raisons non déterminées à l’heure actuelle. Les pompiers ont éteint l’incendie et ont pris en charge une dizaine de personnes qui ont été conduite à l’hôpital pour inhalation de fumée. Aucun-e blessé-e grave n’est à déplorer mais les pertes matérielles dans la maison en question sont conséquentes (vêtements, papiers, argent ameublement…), sans parler des conséquences psychologiques pour les habitant-e-s. Read More

Caen: communiqué suite à l’expulsion d’un squat de demandeurs et demandeuses d’asile

86_cours_Caffarelli_Caen_L’assemblée générale de lutte contre toutes les expulsions a officialisé l’ouverture d’une maison située au 86 cours Caffarelli le mardi 8 mars à 16h30. Cette annonce a été diffusée sur les réseaux sociaux, à l’attention de la presse et publiquement par des tracts. Pour cette maison comme pour les autres, cette officialisation a été précédée de deux semaines d’occupation.

Au soir du 8 mars, la police, accompagnée de M. Papineau, directeur de la sécurité publique, est venue constater l’occupation et a pris des photos du monde attroupé et des noms sur la boîte aux lettres (une dizaine de personnes peut en témoigner, et une facture fait foi de l’occupation). La police est revenue le lendemain matin.

Ce jour, nous apprenons que la police est venue arrêter un camarade et trois habitants du lieu au prétexte hallucinant d’une effraction flagrante. Nous nous étonnons que les services de police soient si peu au courant de leurs propres activités. Read More

Caen: officialisation d’un nouveau squat

86_cours_Caffarelli_CaenL’ouverture d’un nouveau squat a été officialisée ce mardi 8 mars. Celui-ci, situé au croisement de la rue Gaston Lamy et du Cours Caffarelli, permet d’ores et déjà d’accueillir des migrant-e-s depuis plusieurs jours. Les premiers temps d’une occupation rendue publique sont toujours un peu « délicats » car la police peut tenter, avec la bénédiction de la Préfecture, une expulsion manu militari illégale (surtout en état d’urgence…).

Vous êtes donc invité-e-s à y passer régulièrement dès cet instant, pour commencer à y organiser une nouvelle mise en place de la logistique d’accueil (ménage, bouffe, cuisine, dortoirs…) dans la bonne humeur et, bien sur, discuter de ce fonctionnement en assemblée générale. Read More

Notre-Dame-des-Landes: un référendum pour casser la lutte

Le 11 février, le président Hollande a annoncé un possible référendum sur le projet d’aéroport international à Notre-Dame-des-Landes. Peu de temps avant, la lutte était entrée dans une nouvelle phase, avec des actions de blocage du périphérique de Nantes, des occupations de sous-préfectures, des manifestations et des actions partout en France, en réponse aux menaces d’intervention policière et aux rendus de procès défavorables aux derniers paysans habitant le terrain prévu. Face à une lutte qu’il ne sait pour l’instant pas vaincre, l’Etat ressort un vieux dispositif empoisonné, ayant déjà fait ses preuves pour briser des mouvements par le passé. Read More

Caen: un nouveau lieu occupé par l’Assemblée contre toutes les expulsions

Depuis la fin de semaine dernière un nouveau lieu est occupé par l’Assemblée contre toutes les expulsions. Situé rive droite, dans le quartier de la Guérinière, il devrait permettre à un certain nombre de demandeurs et demandeuses d’asile d’être hébergés. Ci-joint le message annonçant l’ouverture du lieu et le tract distribué au voisinage. Read More

Caen: adresse aux zadistes – L’État s’appuie toujours quand il peut sur des complices locaux

emilie-sievert-weinberg-a-still-life-with-vegetables-on-a-table

Tout d’abord, pour lever toute ambigüité, nous sommes solidaires avec les luttes avec occupation menées contre différents projets industriels et capitalistes qui, plus qu’aménager le territoire, contribuent à aménager nos vies. Nous sommes non seulement solidaires, mais nous y contribuons activement même si nous ne nous définissons pas comme zadistes. Toutefois, nous ne nous retrouvons pas toujours avec ce qui y est porté. C’est assez logique, étant donné la diversité des gens qui luttent. Nous passerons aujourd’hui sur la question de la composition et de la manière de composer, sur laquelle nous reviendrons peut-être plus tard. Nous avons décidé de rédiger cette première adresse dont le but n’est pas de donner des leçons que nous serions bien peu légitimes à tenir, mais de partager nos remarques, nos doutes et nos inquiétudes. Read More

Caen: Ouverture d’un nouveau squat

Caen_maison_occupee_Saut_du_loup

Tant qu’il y aura des gens à la rue, nous occuperons!!!

Depuis le mois de mai 2013, dans de nombreuses villes de France, le gouvernement socialiste a décidé de diminuer les budgets attribués aux DDCS (Directions Départementales de la Cohésion Sociale, en charge, entre autres, de l’hébergement d’urgence) et expulse par milliers des centres d’hébergement d’urgence, principalement des demandeuses et demandeurs d’asile. En effet, les politiques d’austérité (associées à la xénophobie d’État?) continuent de frapper les populations les plus précaires (sans papier-e-s, chômeur-euse-s, salarié-e-s, intérimaires, etc…). On estime à trois millions le nombre de logements vides en France, que les autorités refusent de réquisitionner alors qu’elles ont le pouvoir de le faire : il s’agit donc bien d’un choix politique que de jeter puis de laisser des individu-e-s à la rue et ce, entre autres, au profit de la spéculation immobilière, vecteur principal de la hausse des loyers. Read More

Caen: Nouveau squat pour les expulsé-e-s du 115, besoin de soutien!

Après 2 expulsions les 9 et 11 mai, puis des relogements ponctuels pendant 10 jours, un nouveau squat est ouvert! Il est ouvert depuis plus de 48h, et nous l’officialisons aujourd’hui, afin d’héberger une vingtaine de demandeur-euse-s d’asile. Il se situe au 11 allée du Saut de Loup (une impasse donnant sur rue Saint Gabriel).
Les prochaines 48 heures vont être déterminantes pour la poursuite de la lutte, c’est pourquoi nous invitons chacun-e à venir y donner de son temps et de son énergie. Il y a beasoin du maximum de monde possible.
Nous avons aussi besoin de différents matériels assez rapidement pour la tenue du lieu. N’hésitez pas à passer pour venir apporter cette aide matérielle directement au nouveau squat si possible. Read More

Caen: L’Etat continue de nous harceler, mais nous ne lâcherons rien!

Caen_expulsion_5_Boulevard_Poincare

Depuis mai 2013, plusieurs squats ont été ouverts à Caen pour accueillir les familles et personnes expulsées du « 115 », les services d’accueil d’urgence. Cette situation se retrouve aujourd’hui dans la plupart des grandes villes avec des milliers de personnes mises à la rue et des travailleurs-euses sociauxales laisséEs sans moyens et misEs sous pression, sous prétexte de politiques d’austérité. Depuis, ni la préfecture, représentant l’État, ni la mairie de Caen n’ont cherché de solutions pour reloger massivement les gens.
Depuis, ni la préfecture, représentant l’Etat, ni la mairie de Caen, n’ont cherché de solution pour reloger massivement les gens. Pire encore, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) dit qu’elle va bientôt ouvrir une structure de 100 places, mais ce n’est pas pour loger celles et ceux qui sont à la rue, c’est pour vider une partie des hôtels (70eme anniversaire du débarquement et jeux équestres obligent…). Elle va donc continuer à jeter à la rue des familles avec enfants, voire même aussi des personnes malades. Read More

Caen: expulsion du squat du 5 boulevard Poincaré

2014-05-09_Caen_expulsion_5_Boulevard_Poincare

Après seulement une semaine, le squat du 5 boulevard Poincaré à Caen a été expulsé ce vendredi matin à 7h par les CRS et les flics locaux. Les expulsé-es des centres d’hébergement d’urgence s’y étaient installé-es. Le bâtiment vide depuis plusieurs années appartient au groupe Allianz, société d’assurances au capital de près d’un milliard d’euros…

RDV : ce vendredi 9 mai AG au campus 1, arrêt de tram Université, au sous-sol du bâtiment Lettres (à gauche à partir de l’arrêt de tram), à 17h.  Manif à 18h à partir du Phénix, campus 1

BESOIN URGENT DE MATOS : tentes, matelas, couvertures principalement. Dépôt toute la journée au sous-sol du bâtiment Lettres, campus 1, arrêt de tram Université. Read More

Caen: Ouverture d’un nouveau squat pour les expulséEs du 115 pendant la manif du 1er mai

Caen, 1er mai 2014

Salut,

Depuis près d’un an, des squats sont ouverts à Caen par l’Assemblée Générale de Lutte Contre Toutes les Expulsions pour accueillir les familles et personnes expulsées des services d’accueil d’urgence, le « 115 », faute de crédits budgétaires.

Depuis octobre 2013, environ 70 personnes, dont 16 enfants et adolescents, squattaient le 103-109 rue de Bayeux. Ce lieu était devenu prochainement expulsable, il a fallu trouver un nouveau lieu.
L’Assemblée Générale de Lutte Contre Toutes les Expulsions a donc constitué un cortège lors de la traditionnelle manif du 1er mai. À la fin de celle-ci, environ 140 personnes sont rapidement parties en cortège vers un nouveau squat qui avait été secrètement ouvert et occupé depuis plus de 48H en plein centre-ville, rendant ainsi publique l’existence de ce lieu, situé au N°5 de la Place du 36e Régiment. Il s’agit d’un immeuble complet, en bon état, vide depuis des années, comprenant 12 appartements, pour un total de 32 pièces. Read More

Caen: Texte distribué lors de la manif du 29 mars

Contre les propriétaires et le capital, guerre sans merci

Contre les propriétaires[1] et le capital, guerre sans merci !
« Si tu veux être heureux, nom de dieu, Pends ton propriétaire… »

Prendre la rue et défendre des personnes jetées à la rue est une solidarité bien élémentaire qui est déjà énorme dans le contexte actuel. En appeler au droit au logement est probablement un pas supplémentaire. Toutefois, lutter immédiatement contre des hausses de loyers, contre le fait que des personnes soient à la rue, pour des conditions de vie plus dignes ne doit pas faire oublier que c’est bien le simple fait de payer un loyer qui est une escroquerie. La dignité ne se monnaye pas, pas plus que la liberté ! Comme le disait un tract de l’Assemblée libertaire diffusé au milieu de l’année 2013, « l’une des premières conséquences des politiques d’austérité, c’est l’accès au logement plus difficile encore. Aujourd’hui, il y a plus de 3,6 millions de mal-logéEs en France, et au moins 130 000 SDF. Les expulsions locatives sont quant à elles de plus de 100 000 chaque année. Read More

Caen: Expulsion de la maison occupée au 40 rue des Jardins

2014-03-05_Caen_expulsion_Cafe_Sauvage_40_rue_des_Jardins

8 des occupants de la maison se sont vus expulsés par la police ce mercredi. A voir, vidéo sur l’action récente du collectif. Nous avions prévu un repas partagé sur place dimanche 9 mars, à partir de 12h30, pour échanger autour de cette action. Nous maintenons ce repas mais le délocalisons dans la vallée des jardins.
Nous vous convions donc à cet événement convivial, ouvert et participatif. Chacun pourra amener une entrée, un plat ou un dessert, ainsi que des boissons, que nous partagerons tous ensemble dans la bonne humeur. Read More

Caen: L’occupation collective du 105-109 rue de Bayeux se poursuit

Caen_squat_103_109_rue_de_Bayeux

Depuis maintenant plus de 7 mois la lutte se poursuit pour obtenir le relogement des demandeurs/euses d’asile expulsé(e)s des foyers d’hébergement du « 115 » dont les budgets sont à sec. Les politiques d’austérité actuelles touchent tout le monde, français(e)s ou immigré(e)s, l’hébergement d’urgence comme les hôpitaux, les services publics, les droits sociaux…
L’occupation collective du 105-109 rue de Bayeux se poursuit donc. Cet immeuble squatté abrite actuellement une cinquantaine de personnes. Mais plusieurs dizaines d’autres personnes, françaises ou étrangères, sont toujours à la rue chaque nuit à Caen. Le 12 décembre le « 109 » a été déclaré expulsable sans délai par le tribunal d’instance. Heureusement, pour l’instant les propriétaires du « 109 » ne semblent pas pressé(e)s de faire appliquer la décision… Read More