Saint-Denis (93): des nouvelles du Landy Sauvage

Pour celles et ceux qui avaient l’habitude de venir au Landy, que ce soit comme voisin-es, ami-es, pour des ateliers réguliers, des répétitions ou encore des réunions, ce message est pour vous : Read More

Saint-Denis (93): cantine au Landy sauvage contre les expulsions et le mal-logement

Dimanche 1er mars, retrouvons-nous à 17h30 pour un temps d’échanges suivi d’un bon repas à prix libre au Landy Sauvage, lieu de vie auto-organisé menacé d’expulsion à partir du 1er avril. L’argent collecté ira soutenir plus largement des personnes menacées d’expulsion à Saint-Denis. Read More

Paris: les flics s’agitent en rapport à l’opération Scintilla de Turin

Depuis février dernier, C. est recherchée par la police italienne dans le cadre de l’opération Scintilla, au cours de laquelle, à Turin, six personnes avaient été arrêtées et incarcérées et l’Asilo occupato avait été expulsé. Cette enquête fait suite à la publication et à la diffusion de la brochure « I cieli bruciano » recensant les collabos de la machine à expulser italienne, cibles de nombreuses attaques au cours des dernières années.

Jeudi 7 novembre, à Paris, six flics de la BEDJ[*] (Brigade d’Exécution des Décisions de Justice) débarquent à 5h du matin avec un mandat d’arrêt européen au domicile d’un parent de C., personne recherchée dans le cadre de l’opération Scintilla à Turin, en Italie. Read More

Saint-Denis (93): un toit et des papiers pour tout·es !

Alors que le Premier ministre est ce jeudi matin en Seine-Saint-Denis, de nombreuses familles dorment à la rue dans le département, notamment avenue du Président Wilson à Saint-Denis. L’Etat ne remplit pas son devoir de protection. Les collectifs et associations qui pallient quotidiennement ces manquements se retrouvent en trop faibles effectifs par rapport à l’ampleur du travail. Ces collectifs et associations bénéficient de lieux fonctionnant en autogestion, comme le Landy Sauvage à Saint-Denis, pour préparer des repas, stocker des biens de première nécessité (tentes, couvertures, sacs de couchage, etc.) et coordonner les distributions. Une soixantaine de personnes sont également hébergées dans ce squat. 2,8 millions de logements sont vides en France. Nous exprimons notre solidarité avec tous les habitants sans droit ni titre.
Alors que nous fournissons un service public sans ressources de la collectivité, nous demandons que cesse le harcèlement judiciaire que nous subissons. Aucun projet n’est prévu sur la parcelle du Landy Sauvage avant 2024. S’il est évacué, il restera vacant et sans but. L’Etat, non content de ne pas solutionner les problèmes sociaux locaux, les aggrave.
Alors que la mairie de Saint-Denis nous assure de son soutien, nous ne pouvons pas nous empêcher de faire le lien avec la situation du foyer Bara à Montreuil. Nous constatons un traitement différencié par la préfecture de Seine Saint Denis entre notre cas et le leur, et plus encore entre ceux qui ont des papiers et ceux qui n’en ont pas. C’est une logique que nous refusons. Read More

Saint-Denis (93): avant la trêve hivernale, le Landy Sauvage craint toujours l’expulsion

Le lieu, menacé d’une expulsion imminente depuis le 28 octobre au soir a reçu le soutien de la mairie de Saint-Denis et de la communauté d’agglomération. Mais le spectre d’une expulsion reste présent jusqu’au début de la trêve hivernale, vendredi 1er novembre.

C’est la bonne nouvelle qui est tombée hier, mardi, dans l’après midi. La ville de Saint-Denis annonce une « évolution favorable » concernant la menace d’expulsion qui pèse sur le Landy Sauvage. Sous réserve de la validation puis de la réalisation de travaux de sécurité, les occupant·es pourraient passer la trêve hivernale. Pas suffisant pour rassurer complètement les habitant·es et sympathisant·es de ce lieu culturel alternatif. Seule la préfecture de Seine-Saint-Denis est décisionnaire dans ce dossier et elle ne s’est toujours pas exprimé officiellement à ce sujet.

Anciennement nommé le « Clos Sauvage », le Landy Sauvage, ouvert depuis le mois de mai 2018, est un espace d’activités autogéré à Saint-Denis. Il explore les chemins de l’autonomie et de l’autogestion. Read More

Saint-Denis (93): le Landy Sauvage menacé d’expulsion trois jours avant la trêve hivernale !

VENEZ SOUTENIR À PARTIR DU 28 OCTOBRE 2019 AU SOIR

Depuis son installation en mai 2018 le Landy Sauvage est un espace autogéré et non marchand, qui à trouvé sa place à Saint-Denis : espace à disposition de tou·tes les habitant·es, associations et collectifs locaux et d’ailleurs, lieu de création, de pratique et de représentation artistique et sportive, soutien matériel et alimentaire d’urgence aux personnes sans abri et en exil en Île-de-France, jardin recréé sur une friche bétonnée… Il abrite également 60 personnes d’horizons divers, dont des enfants.

Sur cette parcelle, aucun projet n’est programmé avant cinq ans (“horizon 2024”). Néanmoins son propriétaire, l’Établissement Public Foncier d’Ile-de-France, a lancé une procédure judiciaire et ordonné notre expulsion pour le 29 octobre… c’est-à-dire trois jours avant le début de la trêve hivernale, que notre jugement nous accorde pourtant. Pour que ce lieu vibrant de vie, de solidarité et de partage continue à vivre : mobilisons-nous ! Read More

Saint-Denis (93): solidarité et soutien pour les réfugié-e-s

Ce mardi 15 octobre, quinze familles syriennes — dont 38 enfants — demandeuses d’asile en France,​ ​après avoir fui la guerre dans leur pays, se sont retrouvées de nouveau à la rue !

Quinze familles syriennes — dont 38 enfants — demandeuses d’asile en France,​ ​après avoir fui la guerre dans leur pays, se sont vu​es ​expulsées ​par les flics le 29 août 2019 du bâtiment où elles logeaient, rue Raspail à Saint-Denis, suite à une action en justice de Freha, bailleur social du groupe Emmaüs. Elles ont été forcées de quitter en quelques dizaines de minutes les logements qu’elles louaient pour certains depuis plusieurs années laissant derrière elles meubles, électroménager et même des jouets détruits sous leurs yeux à la demande de la préfecture.
On notera également la perversité de l’État qui s’est dépêché de jeter ces familles à la rue à quelques jours de la trêve hivernale. Read More

Montreuil-Bobigny (93): assez de harcèlement policier, un logement pour tous !

Ce sont des habitants de Montreuil, ce sont des travailleurs, c’est la « France qui se lève tôt » pour reprendre la vieille formule. Et pourtant, depuis le mois de mai, la police n’a cessé de les harceler et de les menacer. Le succès de la manifestation du 3 août a contribué à faire baisser la pression, mais de nouvelles menaces pèsent sur eux en ce début de rentrée. La solidarité de la population est indispensable !

« Eux », ce sont les travailleurs d’origine africaine, avec ou sans papiers, anciens résidents du foyer Bara désormais fermé pour insalubrité et depuis obligés d’occuper l’ancien centre Afpa. Or, ces derniers mois, la situation était devenue intenable : contrôles au faciès aux alentours, arrestations, menaces d’expulsion… Read More

Pantin (93): lieux de vie et de création en danger !

Squats Paris banlieues proches : les décisions d’expulsions sans AUCUN délai deviennent chose commune…

Nous sommes les habitants du DSXL, et il y a dix jours la justice a tranché pour notre expulsion immédiate.
Nous sommes un lieu de vie, de création, bref ce que le gouvernement nomme à présent un « tiers lieu ». Dans la même semaine, deux autres squats ont subi la même sentence, sans délai non plus.
Ces décisions sont abusives et sont en passe de se répandre, de devenir des exemples dangereux pour l’avenir du squat. C’est pourquoi nous avons décidé d’informer, de dénoncer et de lutter. Read More

St-Denis (93): journées d’autodéfense populaire, les 28-30 juin au CSA de la rue Poterie

Partage d’expériences de solidarité et de lutte pour le logement, les papiers et l’émancipation de tou·te·s ! Read More

St-Denis (93) : cantine en soutien à infokiosques.net, le 23 juin 2019 au Landy Sauvage

Dimanche 23 juin 2019, la cantine mensuelle du Landy Sauvage [1] se tiendra en soutien au site infokiosques.net, véritable espace de ressources virtuelles libre et gratuit où sont disponibles et téléchargeables un nombre incalculable de brochures [2].

« Dans le monde merveilleux des infokiosques, l’information n’est pas soumise aux logiques commerciales, publicitaires, spectaculaires, financières qui ligotent les médias classiques et puissants. Elle n’est pas centralisée, standardisée, reproduite à l’identique en quantités industrielles et officielles. L’information est réappropriée par des individus, des collectifs, rediffusée au gré des envies et des luttes sociales. »
Extrait du texte Qu’est-ce qu’un infokiosque ? [3]

Pour fêter l’arrivée de l’été, et maintenir sa volonté de soutenir des projets et luttes en cours, la cantine du Landy Sauvage [4] vous propose donc de venir nombreux·ses vous délecter de ses repas savoureux. L’intégralité des fonds récoltés servira à aider le site infokiosques.net dans son fonctionnement.

Cantine de soutien à prix libre & vegan.
Service à partir de 19h et on finira en musique !
Read More

Pantin (93): (ne pas) rendre les clefs sans résister, appel à venir défendre le squat Lakanal d’une expulsion policière

Nous, habitant.e.s du 2 rue Lakanal, subissons depuis quelques jours des pressions policières visant à nous faire quitter les lieux. Ils nous demandent, sous menace d’un recours à la force publique, de leur remettre les clefs avant le 2 juin 2019. Cette expulsion a été ordonnée par le préfet de Seine-Saint-Denis le 23 mai 2019. Nous devions être notifié.e.s par voie postale de cette décision. Nous n’avons rien reçu. Il apparaît assez clair à travers cette menace explicite qu’il y existe une volonté de ne pas faire de bruit dans le quartier et plus largement d’invisibiliser les luttes des exilé.e.s. Rendre les clefs, sans résister. Il s’agit ici encore une fois pour l’État de se désengager politiquement comme matériellement de l’accueil des sans papiers.
Au vu de l’absence de projet déposé sur le terrain de cette maison, cet endroit redeviendra vide comme depuis des années. Nous rappelons que nous vivons dans cette maison avec une dizaine de mineur.e.s étranger.e.s non accompagné.e.s. Read More

Bagnolet (93): appel à soutien après l’expulsion de l’ex-Transfo

Les occupants de l’ancien Transfo ont été expulsés aujourd’hui, lundi 3 juin 2019. Plusieurs sont actuellement au commissariat.

Un rassemblement devant le commissariat des Lilas est appelé pour 18h ce mardi 4 juin. RDV au 55-57 boulevard Eugène Decros, aux Lilas.

Depuis quelques jours, une trentaine de jeunes tchadiens opposants actifs depuis Paris au régime d’Idriss Deby (dictateur du Tchad soutenu depuis plus de trente ans par l’État français), occupaient le 57 avenue de la République à Bagnolet. Read More

Bagnolet (93): solidarité avec le nouveau squat du 57 av. de la République

Depuis 6h30 ce dimanche 2 juin, la police bloque l’entrée d’un nouveau squat occupé par un collectif de jeunes tchadiens, au 57 avenue de la République, à Bagnolet. Ce bâtiment est vide depuis l’automne 2014, précisément depuis le 23 octobre 2014, jour de l’expulsion du squat d’habitation et d’activités le Transfo. À l’époque, il avait donc été occupé pendant deux ans, ce qui montre que les propriétaires n’en avaient aucune utilité (autre que la spéculation).

Pendant la journée du 2 juin, la police a menacé d’expulser les lieux, mais une partie des nouveaux occupants sont montés sur le toit, calmant les velléités répressives de la police. Read More

Bagnolet (93): occupation de l’ex-Transfo par un collectif de jeunes tchadiens

UPDATE, 2 JUIN À 12h10: Les flics sont entrés dans le bâtiment. Venez en solidarité !
12h30: L’expulsion se prépare malgré les preuves d’occupation depuis plus de 48 heures !
12h50: Nous sommes une quarantaine dehors face à une quinzaine de condés attendant des renforts. On a besoin de monde !
14h10: Statu quo. Les Tchadiens sont sur le toit. Les flics ne semblent pas vouloir entrer dans le lieu pour l’instant. Vous pouvez passer y a des places à l’ombre pour les soutiens ;)

Depuis ce matin, dimanche 2 juin 2019, l’occupation de l’ex-Transfo par un collectif de jeunes tchadiens a été rendue publique.

Situé au 57 avenue de la République à Bagnolet, le Transfo avait été squatté entre novembre 2012 et octobre 2014. Depuis près de cinq ans, il est resté vide et inoccupé.

Ce matin, un peu avant 6h30, des vigiles de sécurité privée ont tenté d’intervenir et ont appelé la police pour mettre fin à cette nouvelle occupation. Read More