Montreuil: Pas de trêve jusqu’à la trêve !

L’audiance du JEX a eu lieu le 5 octobre 2021, la juge va donner son délibéré le 16 novembre, soit après le début de la trêve hivernale qui commence le 1er novembre.
Le Marbré est donc expulsable jusqu’au début de la trêve ! Nous voulons continuer à faire vivre ce lieu malgré le risque d’expulsion. Des événements sont déja prévus pour les jours à venir mais n’hésitez pas à passer à l’AG publique du dimanche à 14 h pour en proposer d’autres.
La défense du lieu est pensée collectivement et il y a pleins de façons d’y prendre part, alors n’hésite pas à passer nous voir pour en discuter ! Read More

Montreuil: Soutien au Marbré – Défendons nos lieux – Attaquons la ville des riches

Le Marbré a ouvert ses portes en septembre 2020, depuis la poussière de marbre et la laine de verre ont fait place à un espace d’habitation et d’organisation politique radicale autonome* et auto-organisée. Dans ce lieu se croisent et se rencontrent des perspectives diverses portant une démarche non-marchande, contre le capitalisme et toute oppression, à la recherche de la rupture avec l’état et tout l’existant. Les grandes lignes sur lesquels des gens s’organisent autour du marbré sont le logement, l’anti-gentrification, les luttes sociales, l’enfermement, le spécisme, le féminisme, et les frontières. Le lieu est organisé à travers une assemblée générale ouverte et est ouvert à de nouveaux gens et groupes.

Quelques mots sur la situation
Nous avons connu une première expulsion en février 2021, mais le bâtiment a été réoccupé victorieusement le lendemain ce qui nous a donné beaucoup de force. Depuis Septembre 2021 nous faisons face à une nouvelle menace d’expulsion suite à notre proces. Le rendu du procès, que nous avons recu en juin 2021, nous accordait 3 mois de délai + 2 mois de délai gracieux + la trève hivernale (du 1er novembre au 1er avril). Mais l’huissier ne l’entend pas de cette oreille : nous avons recu un commendement de quitter les lieux a partir du 23 septembre. Read More

Montreuil: face aux expulseurs, organisons-nous !

Rendez-vous mercredi 6 octobre à 18h au squat Le Marbré à Montreuil pour partager des expériences et créer des alliance face aux expulsions de nos squats.
Depuis janvier 2021, plusieurs squats d’organisation politique se sont fait expulser à Paris après seulement quelques jours d’occupation et en dehors des procédures habituelles. Récemment, c’est un squat anarcha-féministe qui s’est fait expulser à Belleville par les flics en étroite collaboration avec la mairie. En moins de deux heures, près d’une centaine de flics provenant de différentes unités (BRAV, CSI, Gendarmes…) ont étés mobilisés pour cette occupation. Face à ce déploiement de force pour empêcher toute forme d’organisation contestataire et autonome, comment ne pas rester démuni.
Les squats en Ile-de-France recoupent différent milieux qui, en dehors de l’affinitaire, ont du mal à communiquer et à s’organiser. Cette discussion se veut comme un moment pour créer ou renforcer des liens entre les squatteur.euses d’Ile-de-France qui ne veulent pas rester impuissant.e face aux renforcement des moyens policiers et judiciaires déployés pour expulser nos squats. Read More

Montreuil: avis de passage de l’huissier au Marbré

Un huissier vient de passer ce matin au Marbré (le 28/09) pour constater que le lieu était toujours occupé. Il a voulu parler aux personnes à l’intérieur. Il lui a été dit que nous attendions une audience au JEX, et qu’une demande de relogement était en cours.
Il annonce envoyer sa constatation à la préfecture aujourd’hui. Il nous a laissé un avis de passage avec mentionné :”Je vous informe que je m’apprête à requérir la force publique afin qu’il soit procédé à votre expulsion”.
Demain (mercredi) il y a une AG exeptionnelle au Marbré à 15h, ca sera l’occase d’en discuter ! Read More

Montreuil (93): programme « final » des 12 jours d’expulsabilité du Marbré

Le Marbré, bâtiment squatté à Montreuil depuis un an, est un espace de rencontre et d’auto-organisation, qui accueille quotidiennement des moments inscrits dans des luttes contre toutes les formes de domination.

A partir du 23 septembre 2021, le lieu risquera l’expulsion par les flics, au moins jusqu’au 5 octobre, date à laquelle une audience est prévue devant le juge de l’exécution (JEX) qui pourrait décider de donner un délai jusqu’à la trêve hivernale qui a été accordée dans le jugement initial. Cela assurerait de se maintenir dans le lieu jusqu’au 1er avril 2022.

Pendant ces 12 jours d’incertitude nous ne voulons pas rester dans l’attente. Il y a un programme avec des discussions, des projections, des cantines, pour faire connaître ce qu’il s’y passe et se préparer à résister collectivement à l’expulsion. Read More

Aubervilliers (93): non au projet de gentrification du fort d’Aubervilliers! Colère et rage face aux jardins détruits!

Samedi 18 septembre à 10h30 (Mairie d’Aubervilliers), marchons contre le béton et les promoteurs, pour défendre nos quartiers et nos Jardins.

Malgré l’expulsion des jardins le 2 septembre dernier, la terre n’est pas encore bétonnée, les travaux n’ont pas encore commencé.
Des recours juridiques sont en cours, et nous pouvons toujours récupérer ces terres.

Les Jardins à Défendre d’Aubervilliers ont été expulsés ce jeudi 2 septembre. En quelques heures, les cabanes à la longue histoire ouvrière, les vieux arbres et les terres jardinées ont été détruites par les bulldozers. Cette destruction marque une première étape de la gentrification et la bétonisation du fort d’Aubervilliers. Les Jeux Olympiques et le métro du Grand Paris Express sont des prétextes pour augmenter les prix des loyers et enrichir les promoteurs qui coulent du béton sur nos villes.

Au fort d’Aubervilliers, le permis de construire de la piscine d’entraînement des JO – dont la gestion a été confiée au privé – a été délivré. Nous avons pourtant montré que des solutions alternatives existent, mais ni K. Franclet pour la mairie d’Aubervilliers, ni A. Hidalgo pour Paris 2024 ne renoncent à s’accaparer nos espaces verts collectifs. Pendant 5 mois, les jardins rebaptisés « à défendre » (JAD) étaient devenus une zone ouverte, écologique, féministe, queer, et anti-autoritaire. Ils étaient occupés jour et nuit afin de résister et de ne pas laisser les travaux commencer. Notre volonté était que ces jardins soient accessibles à tout.es et jardinés collectivement. Read More

Montreuil (93): pré-programme des 12 jours d’expulsabilité du Marbré

Le Marbré est expulsable du 23 septembre au 5 octobre. Voici une ébauche de programme pour ces 12 jours d’incertitude.

D’autres supers événements sont déjà prévus (discussion sur les JO de 2024, atelier d’ouverture de squat, …) mais les dates ne sont pas encore fixées. Le programme final sera bien sur posté sur le blog ! Read More

Montreuil: le Marbré expulsable du 23 septembre au 05 octobre, soyons prêt-e-s et détèr !

À partir du 23 septembre 2021 le Marbré risquera l’expulsion par les flics, au moins jusqu’au 5 octobre. De nombreux évènements publics seront proposés dans le lieu à cette occasion, pour faire connaître ses activités et se préparer à résister collectivement à l’expulsion.

Le Marbré, bâtiment squatté à Montreuil depuis un an, est un espace de rencontres et d’auto-organisation, qui accueille quotidiennement des moments inscrits dans des luttes contre toutes les formes de domination.

À partir du 23 septembre 2021 il risquera l’expulsion par les flics, au moins jusqu’au 5 octobre, date à laquelle une audience est prévue devant le juge de l’exécution (JEX) qui pourrait décider de donner un délai jusqu’à la trêve hivernale qui a été accordée dans le jugement initial. Cela l’assurerait de se maintenir jusqu’au 1er avril 2022.

Pendant ces 12 jours d’incertitude nous ne voulons pas rester dans l’attente. De nombreux évènements publics seront proposés dans le lieu à cette occasion, pour faire connaître ses activités et se préparer à résister collectivement à l’expulsion. Read More

Aubervilliers (93): expulsion des Jardins à défendre, appel à rassemblement

L’expulsion et la destruction des Jardins d’Aubervilliers est en cours depuis ce matin… pour construire une piscine olympique et un solarium destinés à attirer les acteurs de la gentrification.

Rassemblement à 18h ce jeudi 2 septembre devant la mairie d’Aubervilliers.

Accompagnées de plusieurs camions de flics, ce matin les pelleteuses sont entrées dans les Jardins d’Aubervilliers et se sont mises à tout raser: le potager, les outils, les cabanes, les parterres de fleurs… Read More

Montreuil (93): signaux de fumée solidaires

Hier soir, on a voulu envoyer un message solidaire à Boris, compagnon anarchiste qui est dans le coma à cause d’un feu dans sa cellule de la prison de Nancy-Maxèville.

A Montreuil la gentrification avance à pas de géant avec des nouveaux immeubles destinés à une population plus friquée attirée par l’extension du métro. On n’est pas des admirateurs des taudis à pauvres et des quartiers rongés par le trafic, une simple forme de capitalisme, bien qu’illégale. Mais les labyrinthes de ruelles entre les petites maisons autoconstruites ont leur charme et permettent d’autres rapports entre les gens qui y habitent, moins dictés par l’argent. Un autre rapport à l’Etat aussi. Les ruelles sinueuses rendent moins efficace la vidéosurveillance qui avance elle aussi à Montreuil (comme partout dans Paname). Read More

Montreuil (93): fermeture estivale forcée pour les partenaires des JO !

Cette première semaine de juillet a réservé une sacrée surprise aux paysagistes de l’Atelier Georges: des personnes très bien intentionnées ont saboté la serrure de leur rideau de fer et laissé un joli messages derrière elles : « Non aux JO ».

L’été commence mal pour les partenaires des Jeux Olympiques Paris 2024 ! En effet, l’Atelier Georges participe au projet du Village Olympique. Le Village Olympique, c’est ce coin de luxe qui sera amménagé pour les athlètes entre Saint-Denis, l’île Saint Denis et Saint-Ouen, soit des coins déjà ravagés par la gentrification et l’urbanisation à coups d’expulsions et de bétonisation – mais on peut toujours faire pire !

La construction de ce « Village » donnera un coup d’accélération aux expulsions des personnes qui habitent déjà sur place ou dans les alentours, détruira le peu d’espaces verts du 93, fera emménager des populations plus riches avec leur pseudo « écologie » d’oppresseurs, leurs digicodes et leur mépris de classe. Read More

Bobigny (93): rassemblement pour l’arrêt immédiat des expulsions de logements, mercredi 7 juillet 2021 à 16h devant la Préfecture

Dès le 1er juin, malgré la crise sanitaire et sociale, les expulsions manu militari ont repris de plus belle dans la Seine-Saint-Denis et le département détient aujourd’hui le triste record du nombre d’expulsions.
Parmi les résidences dites « sociales » fournissant du « logement accompagné » aux travailleurs isolés, le plus souvent travailleurs immigrés ayant laissé leur famille au pays, les résidences Adoma de Pierrefitte issues de l’ancien foyer avenue Lénine détiennent le triste record du nombre d’expulsions. Read More

Aubervilliers (93): le 23 juin 2021, journée NOlympique aux Jardins à défendre (JAD)

Les opposants aux JO de Paris et/ou leurs saccages organisent une journée NOlympique à la JAD d’Aubervilliers, pour la solidarité envers les peuples opposés aux deux prochains Jeux Olympiques (à Tokyo en 2021 et à Pékin en 2022).

Les Japonais ne veulent pas des Jeux Olympiques (JO) de Tokyo. Depuis un an, tous les sondages montrent qu’à peu près 80% des sondés sont contre la tenue des JO en été 2021 dans le contexte de la pandémie. Même l’un des 68 sponsors de Tokyo 2020, le quotidien national Asahi shimbun Le Monde » japonais pour certains) a lancé un appel à l’annulation dans son édition du 26 mai 2021. Le 12 juin, la revue scientifique médicale The Lancet a appuyé leur argument en publiant l’article intitulé « We need a global conversation on the 2020 Olympic Games » (« Nous avons besoin d’un débat mondial sur les JO 2020″). Read More

Paris: les JO de 2024 ont commencé

Comment, ça devait pas être en 2024 ? Eh bien non, la compétition est déjà bien engagée dans le stade olympique du Grand Paris. La destruction de terres a déjà commencé, par exemple aux jardins d’Aubervilliers où une lutte s’est déjà constituée en opposition (https://jardinsaubervilliers.fr/). La hausse des prix de la vie et de l’immobilier est amorcée un peu partout, augmentant encore le nombre d’expulsions et accélérant les départs forcés. Les JO sont un (ou servent de) prétexte à encore plus de projets d’éco-quartiers et de villas de luxe qui se font passer pour « écologiques ». La répression et la surveillance prennent aussi leur élan, notamment la reconnaissance faciale qui est légitimée par les grands « événements sportifs » qui s’annoncent. Read More

Aubervilliers (93): retour sur la manifestation du 17 avril et perspectives de luttes

Les jardins ouvriers sont toujours menacés par le solarium de la piscine d’entrainement des Jeux olympiques. Il y a urgence car la destruction des cabanes et des arbres est imminente.
Après une manifestation très importante le 17 avril, la lutte continue de s’organiser. Premier grain de sable dans l’engrenage, l’inspection du travail a fait cesser une partie des travaux pour désamiantage illégal.
L’expulsion des précaires des centres d’hébergement de l’autre côté du fort est imminente. Les jardinier.e.s et leurs soutiens organisent maintenant des après-midi « Jardins-Ouverts », avec ateliers et discussions comme perspectives de lutte. Read More