Montreuil (93): ne faites pas confiance aux proprios et aux autorités

Samedi 9 décembre 2017, en début d’après-midi, l’ouverture d’un nouveau squat a été rendue publique à Montreuil, au 17-21 rue Ernest Savart.

Ce squat, où s’étaient installées environ 25 femmes, dont la plupart sont des migrantes venant notamment de Côte-d’Ivoire qui avaient été expulsées début octobre du 30 rue Gambetta, à Montreuil [1], avait pour objectif d’être à la fois un lieu d’habitation et un lieu d’activités publiques ouvertes à toutes et tous.

Le tract reproduit ci-dessous explique plus en détails la démarche des squatteuses, et notamment le fait que le tribunal administratif a condamné la Ville de Montreuil à reloger les expulsées du 30 rue Gambetta. Mais la Ville ayant fait appel de la décision, celles-ci restaient sans logement, d’où cette nouvelle ouverture de squat… Read More

Bobigny-Montreuil (93): compte-rendu du procès pour « tentative de vol »

Jeudi 7 décembre 2017, 3 personnes sont passées en procès pour «tentative de vol par effraction en réunion», «provocation à s’armer contre l’État» et «refus de signalétique». Elles avaient été arrêtées à Montreuil dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre.

Une centaine de personnes se sont retrouvées au tribunal de Bobigny ce jeudi 7 décembre, en solidarité avec les trois personnes en procès pour tentative de vol, et ne pas laisser la justice faire son sale travail dans l’indifférence. Read More

Montreuil-Bobigny (93): procès pour « tentative de vol », le jeudi 7 décembre à 13h

La prison pour personne !

Y a beaucoup de maisons vides à Montreuil. Beaucoup de spéculateurs, d’héritages en indivision, de maisons justes abandonnées ou attendant le nouveau métro. Beaucoup de grues aussi, d’algecos vendant le bonheur à deux pas du periph’, en mode éco-responsable, bio-coopératif, citoyen-vigilant.

Y a des riches à Montreuil, un peu comme partout.

Y a des bourgeois de gôche, qui hésitent entre Brard, Bessac et Voynet, économie solidaire et monnaies alternatives, eux sont nombreux, ou bruyants.

Puis y a les flics, braves défenseurs de l’ordre et de la propriété, bras armé de la justice et de l’Etat, qui contrôlent qui est trop basané à leur goût, qui sont appelés par quelque citoyen content de rapporter une invasion de squatteuses, un fraudeur à la CAF, ou une énervée boutant le feu à un bétonneur, constructeur de palais de justice, de taules ou de HLM. Read More

Montreuil-Bobigny (93): les trois copines incarcérées ont été libérées

Dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre, trois copines ont été contrôlées à côté d’une maison vide dans une rue de Montreuil, puis placées en garde à vue au commissariat. Incarcérées à la prison de Fleury-Mérogis le 16 novembre en attendant leur procès, elles sont passées sept jours plus tard devant la 17e chambre du TGI de Bobigny pour une demande de mise en liberté (DML). Read More

Montreuil-Bobigny: demande de mise en liberté pour les copines incarcérées

Jeudi 16 novembre 2017, trois camarades ont été incarcérées à la prison des femmes de Fleury-Mérogis en attendant leur procès le 7 décembre pour « tentative de vol par effraction en réunion », provocation à s’armer contre l’État et « refus de signalétique ». Elles ont été arrêtées à Montreuil à proximité d’une maison inoccupée. Les copines ont fait des demandes de mise en liberté et elles passeront devant la 17e chambre du TGI de Bobigny ce jeudi 23 novembre. Read More

Montreuil (93): trois copines en prison, accusées de « tentative de vol par effraction en réunion »

Trois personnes ont été arrétées, déférées et incarcérées à la prison de Fleury Mérogis, accusées de « tentative de vol par effraction en réunion » pour avoir été vues à proximité d’une maison inoccupée. Un rassemblement est appelé samedi à 18h à Montreuil.

Dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre, trois copines ont été contrôlées dans une rue de Montreuil et emmenées au commissariat. Un « voisin vigilant » les aurait vues à proximité d’une maison inoccupée et a appelé les flics. Elles ont alors été placées en garde-à-vue pour « tentative de vol par effraction en réunion ». Elles n’ont rien déclaré durant la GAV et ont refusé de donner leurs empreintes et photos, ce qui leur vaut d’être également poursuivies pour « refus de signalétique ». Read More

Saint-Denis (93): communiqué du collectif du 168 – Incendie et expulsion du squat du Cheval Blanc

25 août 2016, 25 août 2017. Même date, même catastrophe.

Il y a un an, nous avons été expulsé.e.s du 168 avenue Wilson. Nous avons campé devant, nous avons manifesté, nous avons rencontré la mairie et la préfecture, sans résultat. Puis la police a détruit notre campement. Après avoir été hébergé.e.s à droite à gauche, nous avons dû occuper un nouveau lieu vide, le 99 avenue Wilson (hôtel du Cheval Blanc), à partir du 25 décembre 2016, avec le soutien d’habitant.e.s du quartier, de collectifs, associations, organisations politiques et syndicales de Saint-Denis. En attente de jours meilleurs. Read More

Saint-Denis (93): communiqué du collectif de l’Attiéké en exil

LE CENTRE SOCIAL ATTIÉKÉ, AUTO-ORGANISÉ ET HABITÉ, A ÉTÉ EXPULSÉ
COMMUNIQUÉ DU 21 AOÛT 2017

Jeudi 17 août à 6h du matin, 31 boulevard Marcel Sembat, à Saint-Denis. On a entendu un grand coup dans la porte en bas, puis la police est montée dans les étages. Les flics se préparaient depuis un moment dans le quartier. Ils ont demandé aux gens qui dormaient là de
sortir avec leurs affaires. Ils ont cassé les portes des étages quand on proposait de les leur ouvrir. Read More

Saint-Denis (93): l’été des expulsions continue, l’Attiéké en fait les frais

Aujourd’hui 17 août 2017, à 6h30 du matin, le centre social auto-organisé et habité de Saint-Denis, l’Attiéké, a été expulsé, à grand renfort de flics de tous poils, huissier, président et gestionnaire de la Fédération Française de Triathlon (propriétaire du bâtiment). Les habitant-e-s ont pu sortir sans arrestation et récupérer certaines affaires. Le reste est parti dans un garde meuble dans une autre ville de la région parisienne et sera vraisemblablement récupéré dans les jours à venir. Read More

Les Lilas (93): occupation d’un nouveau lieu par le collectif Baras

Expulsé fin juin, le collectif Baras occupe depuis dimanche 13 août l’ancienne blanchisserie RLD aux Lilas.

Faute de volonté politique d’appliquer la loi de réquisition des bâtiments vides et faute de proposition concrète d’hébergement même provisoire, les membres du collectif Baras expulsés de leur maison au 72 rue René Alazard à Bagnolet ont dû dormir plus de 45 jours à la rue dans des conditions indignes. Read More

Les Lilas / Montreuil (93): manif du collectif Baras, samedi 8 juillet 2017

MANIF COLLECTIF BARAS
SAMEDI 8 JUILLET
À 14 H
Départ Mairie des Lilas (métro ligne 11) en direction de la Mairie de Montreuil

Nous passerons devant nos anciens lieux de vie aux Lilas, Bagnolet et Montreuil, dont on s’est à chaque fois fait expulser, depuis 2012 ! Read More

Bagnolet / Les Lilas (93): solidarité avec le collectif Baras !

Rassemblement ce vendredi soir 30 juin, à 19h, devant la mairie de Bagnolet (métro Gallieni) en soutien au collectif Baras expulsé hier. Besoin de monde pour faire pression et permettre aux membres du collectif d’intervenir au Conseil municipal.

Et manifestation, dimanche 2 juillet, à 14h, départ de la mairie des Lilas [finalement annulée]. Read More

Bagnolet (93): expulsion du squat du collectif Baras, rue René Alazard

200 Baras expulsés manu militari à Bagnolet

Ce matin les CRS ont expulsé les 200 travailleurs sans papiers du Collectif des Baras qui squattaient depuis 4 ans depuis près de 3 ans [le 72 rue René Alazard était occupé par le collectif Baras depuis début août 2014] un bâtiment inoccupé de Bagnolet en attendant que les tractations aboutissent entre le nouveau propriétaire (Natixis lui avait vendu entre temps), la Mairie, les associations comme RESF et la Ligue des Droits de l’Homme et ceux que l’armée française a chassés de Libye suite à la guerre contre Khadafi. La plupart de ces Africains sont maliens, mais sept autres pays d’Afrique centrale sont représentés. Read More

Bagnolet/montreuil (93): soirée de soutien au collectif Baras sur la place de la Fraternité, le samedi 1er juillet

Samedi 1er juillet 2017, à partir de 19h, sur la place de la Fraternité, Montreuil-Bagnolet (métro Robespierre):

– Repas : mafé et tiep (et version végane)
– Bissap, gingembre, bière, vin
– Musique

Prix libre

S’il pleut, la soirée aura lieu chez les Baras, au 72 rue René Alazard, à Bagnolet (métro Gallieni ou Mairie de Lilas, bus 318).

Soirée co-organisée par les collectifs Baras et « Prenons la ville ». Read More

Saint-Denis (93): dernier round pour le centre social Attiéké ?

L’info est tombée par les huissiers et la préfecture : l’expulsion de l’Attiéké est prévue entre cette semaine et le 27 juin.
À partir de mercredi 21 : reprise des rassemblements-piquets à 6h du matin devant l’Attiéké, besoin de monde !

Communiqué du 18 juin 2017

Le centre social Attiéké, auto-organisé et habité, sera expulsé d’ici au 27 juin, selon l’huissier du propriétaire et la préfecture du 93. Après presque quatre ans d’occupation du 31 bld Marcel Sembat à Saint-Denis, c’est la fin. Nous l’espérons bruyante. Read More