Nantes: Non à l’expulsion expéditive de la Mobylette!


  Nantes: Non à l’expulsion expéditive de la Mobylette!


Mardi 25 mai 2010

Les huissiers, avocats et proprios savent parfois faire preuve de pas mal d’inventivité quand il s’agit de virer les gens. De pas mal de coups tordus aussi. Lorsque l’huissier est passé relever les noms, nous lui avons fourni les identités nécessaires au lancement d’une procédure. Mais il semble avoir zappé ce détail, et a demandé une ordonnance sur requête auprès du TI de Nantes. C’est une procédure qui présente l’avantage d’être non nominative, donc non contradictoire, donc rapide et qui ne nécessite pas d’informer les habitants de la maison. Bon, c’est illégal, mais l’efficacité prime…

Résultat, la Mobylette, une maison occupée au 17 bis rue du Général Buat à Nantes et abandonnée depuis 20 ans par ses riches propriétaires, se retrouve expulsable dans les plus brefs délais. Pour que le lieu tienne, nous avons besoin d’aide et de soutien.

Nous vous invitons donc à une bouffe pour organiser la défense de la maison, mercredi 26 mai à partir de 18h30.

On se laissera pas faire!

Nous habitons depuis le mois d’octobre une maison abandonnée depuis une vingtaine d’année en plein centre de Nantes par des bourgeois n’en n’ayant nul besoin (nous citerons dans leur rente leur hôtel en face de la gare). Dans cette zone où la spéculation va bon train, nous avons su garder une dimension humaine à notre habitation. Au motif que nous ne serions pas identifiables, et malgré le fait que nous leur ayant communiqué notre identité à plusieurs reprises, les propriétaires de la maison ont mis en place une stratégie leur permettant de nous expulser sans débat contradictoire devant un juge. Cette procédure non-nominative, l’ordonnance sur requête, permet de demander à un juge la capacité légale d’expulser, avec le recours à la force publique, les occupants et occupantes d’une maison uniquement sur la foi de la parole du propriétaire.

Il ne s’agit pas pour nous de défendre le droit bourgeois. La justice vengeresse n’est pas l’idéal de nos luttes. Cependant, nous vivons dans un État qui l’applique. Dans ce contexte, nous ne pouvons que nous indigner que, encore une fois, précaires, prolétaires, militants et militantes se retrouvent devant une inégalité de moyens dans les procédures juridiques. La capacité financière de s’armer de juristes capables de telles stratégies va contre le principe même de l’équité face à la justice. L’égalité « républicaine » fait doucement rire lorsque l’on voit son application sur nos luttes. De fait, nous savons que, contradictoire ou non-contradictoire, le droit bourgeois protège les intérêts capitalistes et, en particulier la propriété immobilière. En effet, au procès, nous serons (si la chance nous est donnée d’y aller) sans doute finalement forcées de nous faire expulser. Mais, avec cette procédure, nous voilà sans aucun moyen de nous défendre et poussés à partir en quelques jours, sans possibilité de nous retourner, tant pour nous reloger que pour déménager nos affaires.

Soirée conviviale de réflexion entre le droit et nos luttes à la Mobylette, 17bis rue du Général Buat (Rond point de Paris), à 18h30.

Les habitants et habitantes de la Mobylette.

Cette procédure exceptionnelle se multiplie sur les occupations de maison. Nantes-Métropole en avait fait usage afin d’expulser en plein été la maison occupée de la BI, sur le campus universitaire. En quelques jours, et sans que les occupants aient eu le temps de réagir, leurs affaires étaient mises à la benne, ou emmurées dans la maison. Si cette stratégie venait à se multiplier, de nombreuses personnes, squatteurs ou tout simplement locataires en conflit avec leur propriétaire, se retrouveraient sans défense. Elle pose le problème de notre réaction face au droit bourgeois. Alors que nous luttons contre celui-ci, il est, lorsqu’il est appliqué selon l’équité à laquelle il ose se référer, plus souhaitable que les magouilles juridiques des capitalistes. Voilà pourquoi nous vous invitons à une réflexion sur le lien entre le droit et nos luttes. Quant à savoir si il est possible d’annuler une ordonnance sur requête, c’est-à-dire qu’un juge ait l’honnêteté de revenir sur ce qu’il a jugé lorsque ces stratégies sont mises à jour, nous pourrons bientôt vous le dire. Nous souhaiterions que cette réflexion nous mène à une idée de défense plus pratique de ce lieu.

La mob


Tags:

Grenoble: La Pelle-Tueuse, c’est bientôt fini !

Vendredi 28 mai 2010

Après 8 mois d’occupation, de vie collective et d’activités, le squat La Pelle-Tueuse, 16 rue Jules Vallès à Grenoble, est expulsable à partir du 1er juin !

8 mois d’expériences collectives, de partages de récup’, de rencontres et d’accueil d’ami-es, de projections de films, de boums, de réunions plus ou moins sérieuses, de barbecue-party géantes, de zones de gratuité, de « guérilla potagère contre bulldozer », de petits-déjeuners sur le trottoir un matin d’hiver, de poneys qui courent dans les escaliers et de chats qui miaulent parce que y a plus à manger… Read More

Paris: Action pour le relogement de la Coordination des intermittents et précaires

26 mai 2010

Nous occupons depuis midi le service des opérations immobilières à la préfecture de Paris, boulevard Sully-Morland.

La Coordination des intermittents et précaires dispose depuis 2003 de locaux concédés par la ville de Paris au 14 quai de Charente, métro Corentin Cariou. Située sur la Zone d’aménagement concertée (Z.A.C.) Claude-Bernard, la coordination est menacée d’expulsion et doit déménager.

Or, depuis près de deux ans, la ville de Paris fait attendre le relogement auquel elle s’est engagée. La prochaine audience du tribunal aura lieu le 29 juin, ce qui fait craindre une expulsion durant l’été. Read More

Tags:

Liège: ouverture d’un nouveau centre social occupé

liege-li1s

Depuis 15h30, nous occupons le bâtiment appartenant à la ville de Liège et situé au n°8 de la rue Hocheporte.

Visiblement inoccupé depuis un certain temps, nous voulons faire de cet immeuble un lieu d?activités culturelles et politiques ouvert sur le quartier. Il ne s’agit nullement d’une problématique de logement.

La police est passée aux alentours de 16h30 pour constater l’occupation.

Nous avons besoin de nouveaux territoires pour vivre

Alors que les médias tentent de nous faire croire que BHV c’est le Cachemire, chaque jour plusieurs centaines d’emplois disparaissent, on radie du chômage et on expulse les migrants qui sont prêts à faire les boulots que plus personnes ne veut. Tout est fait pour foutre la pression sur les conditions de travail et augmenter la flexibilité. Avec ou sans salaire, la précarité d’existence s’insinue à tous les niveaux et à toutes les couches de la population. Logements hors de prix, éducation sous-financée, pensions et services publics bradés, culture sponsorisée et uniforme. Ben ouais, on nous dit que c’est la crise, une crise qui épargne les 10% de familles millionnaires du pays qui en sont (en partie) responsables. Read More

Grenoble: Jugement en appel contre l’expulsion d’une cinquantaine de Roms, mercredi matin

Mercredi 26 mai 2010 à 8h 45 au TGI (Tribunal de grande instance, à Europole):
jugement en appel contre l’expulsion d’une 50aine de Roms

Jugement en appel des décisions d’’expulsion de deux grands groupes de familles roms roumaines avec des enfants de tous âges, dont une dizaine scolarisés en primaire ou en collège. Un squat à Saint-Martin-d’Hères, rue Cachin, l’autre à Grenoble, rue de Stalingrad près de la Bifurk. Read More

Brest: La Buissonnière ouvre ses portes !

Jeudi 20 mai 2010

Ouverture d’un grand squat autogéré à Brest

Ca commençait a faire un bail que plus personne n’était venu discuter, colorier, bouquiner, s’amuser, vivre sous mon toit. Je m’étais presque résignée à devenir un de ces immeubles grand standing, mais depuis quelques jours un peu de vie s’est faufilée entre mes murs. au début, c’est vrai que ça picote un peu, il faut dire que je suis sacrément rouillée. Pourtant j’ai aussi de beaux restes : des salles grandes comme ça, un préau et une cour que j’ai plus du tout envie de voir vides. J’aimerais vous inviter à prendre le temps de me rencontrer et à imaginer ensemble les transformations possibles : la salle des maîtres en cantine, le préau en atelier, une classe en cinéma, et de la place presque autant que vos envies. Read More

Dijon: programme bibliothèque/cinéma/etc. des Tanneries, mai-juin 2010

Programme bibliothèque, cinéma, etc.


Mai-Juin 2010

Version mise en page disponible sur:
http://squat.net/tanneries/documents/tanneries-bibli-maijuin2010-recto.pdf
http://squat.net/tanneries/documents/tanneries-bibli-maijuin2010-verso.pdf

Chaque mercredi après-midi aux Tanneries, ou l’occasion de se retrouver autour d’un verre, de confronter des idées, analyses et perspectives, mais aussi de penser des projets, des actions, du concret… ensemble, à partir des mots, des images et des rencontres !

Des assemblées…

Rappelons que ce qui fait vivre un lieu autonome, c’est de penser collectivement ses activités et ses stratégies, son rôle dans la ville et ses liens avec les luttes. Cela passe entre autres par des assemblées mensuelles, ouvertes à toutes celles et ceux qui ressentent que cet espace est un des éléments de leur vie et de leurs mondes.

… et des chantiers ! Read More

Grenoble: Théâtre (« Les Justes » d’Albert Camus) le 28 mai 2010 aux Mini-Tubes / Nulle-Part

« Vous souvenez-vous de qui nous sommes?
Des frères, confondus les uns aux autres, tournés vers l’exécution des tyrans pour la libération du pays! Nous tuons ensemble et rien ne peut nous séparer »

LES JUSTES
d’Albert Camus

Vendredi 28 mai, 20h30

Minitubes / Nulle part
13, av. du Grand Châtelet, Grenoble

Entrée prix libre Read More

Ciudad Evita, La Mataza (Argentine) : Expulsion du quartier occupé « Tierra y Libertad »

Information urgente des compagnons de la FORA-AIT :

Expulsion des familles du quartier « Tierra y Libertad » (Terre et Liberté).
Une centaine de familles sur le point d’être dans la rue.
Après deux années de lutte pour un morceau de terrain pour construire leurs maisons, 100 familles du quartier « Tierra y Libertad » risquent d’être expulsées par la force mardi 18 mai 2010, par ordonnance du juge Norbert Occhipinti. [plus d’informations sur l’historique de la lutte ici : « Buenos Aires: des familles récupèrent et occupent des terres – http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1499 et sur http://cnt.ait.caen.free.fr/forum/viewtopic.php?f=13&t=3924 du forum Rouge et Noir). Read More

Dijon: Appel du potager collectif des Lentillères contre l’expulsion de la « Villa » – Jardin en fête le 22 mai et manifestation le 27

Deux rendez-vous pour commencer :

Samedi 22 mai 2010 – à partir de 14h, rue Philippe Guignard, « Potager des Lentillères en fête »

– à partir de 14h | Atelier découvertes autour du potager, jeux pour adultes et enfants, repiquages et bêchages…

– à partir de 18h | Projection de films autour de l’agriculture et d’expériences de réappropriation collective, dont le film « El forat, el agujero ». Ces films seront suivis d’un débat sur les moyens de s’organiser collectivement pour cultiver et au-delà : penser l’autonomisation alimentaire, l’accès aux terres et le devenir des quartiers, les solidarités pratiques des campagnes aux villes et vice-versa…

La soirée se poursuivra autour d’un repas de quartier ouvert à tous et toutes, et finira en musique, chansons, boeuf, guinguette…

Jeudi 27 mai 2010 à 17h30 – devant la mairie de Dijon, « Rassemblement bêche en main » à l’appel du potager collectif, contre les menaces d’expulsion de la Villa Read More

Strasbourg: Appel à soutien pour la maison Mimir, au tribunal le 1er juin 2010

Bonjour à toutes et à tous,

vous suivez l’évolution de la Maison Mimir depuis quelques mois déjà et nous vous en remercions. Le projet continue à évoluer en même temps que la réhabilitation du bâtiment.

La Mairie, sensible à notre projet, veut néanmoins mener la procédure jusqu’à son terme. Le procès sera donc une étape déterminante pour la continuité du projet Mimir.

Nous vous invitons à venir assister à l’audience qui aura lieu :
LE 1er JUIN A 8h30 AU TRIBUNAL D’INSTANCE, 45 RUE DU FOSSE DES TREIZE A STRASBOURG, SALLE 103 Read More

Barcelone: Journées européennes de l’occupation de squats – Présent, passé et futur des squats en Europe

Jornades Europees d’Okupacio – Present, Passat i ?Futur? de l’Okupacio a Europa

Du 17 au 20 juin 2010, se tiendront des journées européennes sur l’occupation qui auront lieu au centre social occupé La Forsa, dans l’avenue de la Fama (avenida de) à Cornella de Llobregat (banlieue de Barcelone), pour cela nous prenons contact avec des collectifs de toute l’Europe qui voudraient y prendre part.
Nous aimerions que le choix des thèmes à traiter soit fait de manière collective. Pour cela, nous vous envoyons la première proposition de programme sur laquelle nous travaillons actuellement. Partant de cette base, nous aimerions que vous nous fassiez parvenir vos opinions et vos propositions.

Pour faciliter la fluidité des interventions et la commodité des participantEs, il y aura de la traduction simultanée.

Pendant les sessions, nous essaierons de faire passer des documents sur le thème traité aux participant(e)s. Si vous avez des documents qui vous semblent intéressants de partager, envoyez-les par courrier électronique à charlas at jornadaskny.org le plus tôt possible (pour avoir le temps de faire les photocopies nécessaires). Read More

Montreuil (93): projection de « Charles Mort ou Vif » le mercredi 19 mai 2010 à la Titaken

100511111048986150

Salut,

Mercredi prochain (19 mai), on projette « Charles mort ou vif » à la Titaken*.

« Charles mort ou vif », c’est un film d’Alain Tanner.

Wikipédia dit ça :

« Charles Dé, quinquagénaire, dirige une petite entreprise familiale, une fabrique de pièces de montres qu’il a hérité de son père et de son grand-père. S’il a accepté cette succession quand il avait 20 ans, c’est pour des raisons familiales alors qu’il rêvait d’un autre avenir. Mais, arrivé au bilan de sa vie, sa réussite lui parait dérisoire, c’est une véritable compromission. Il a laissé sa vie, triste et vide, il n’a pas pris le temps de vivre, de s’épanouir. Read More

Turin: Perquisition de trois squats, un centre social et plusieurs appartements locatifs

Nouvelle attaque contre les squats et les espaces autonomes à Turin ce matin. Perquisitions et arrestations.

Tôt ce matin, quatre squats et espaces autonomes (Asilo, Barocchio, Askatasuna, Mezcal) et plusieurs maisons privées ont été perquisitionnées par la police et la DIGOS. Seize personnes ont été entendues, parmi lesquelles sept ont été arrêtées (trois emprisonnées et quatre assignées à résidence).

Ces personnes sont accusées de «résistance à l’action de la police» et de «dommages criminels» en réunion (de plus de cinq personnes) lors de l’’expulsion de l’’espace occupé L’Ostile [en décembre dernier].

Voir aussi, en italien:
http://squat.net/it/news/torino120510.html

[Traduction d’un article en italien paru sur Indymedia-Piémont le 12 mai 2010.]

Sion: Espace de gratuité le 13 juin 2010 aux Iles

[10 mai 2010]

Espace Gratuit. Une zone de gratuité à Sion, aux Iles, dimanche 13 juin 2010, de 11h00 à 18h00.
Réapproprions-nous le territoire et notre existence, en dehors de l’espace marchand. A bas le capitalisme! Vive la gratuité !

Un monde sans classes sociales, sans Etat, sans autorité? Un monde dans lequel règnent le partage, le don, l’autogestion, la propriété collective des moyens de production et des biens de consommation? Un monde anarchiste et communiste (et non stalinien, amalgame volontairement fait par les pantins de la propagande spectaculaire).
Commençons à le construire. Ne nous laissons pas décourager par les slogans spectaculaires, conservateurs, réactionnaires et contre-révolutionnaires. Rencontrons-nous, dans des zones de gratuité. Nous, on y croit, on a crée une de ces zones et on l’a appelée « Espace Gratuit ». Read More

Tags: