Saint-Jean-du-Gard (30) : La Borie est expulsable (presse mainstream, mais pas que)

Pour mémoire, La Borie est un lieu rural occupé depuis près de trente ans, à la suite des luttes anti-barrages de la toute fin des années 1980. Pareil, les projets ont été abandonnés à l’époque, mais les occupations, de leur plein gré ou autrement, n’ont pas survécu à la logique de propriété et à la hargne aussi des notables locaux qui avaient vu passer sous leur nez leur rêve d’aménagements et de loisirs commerciaux. Read More

Cayenne (Guyane): opération de démolition de squats + opération de comm’ sécuritaire

À vomir. Une fois de plus, les pouvoirs « publics » se font de la pub de façon hallucinante sur une opération d’expulsion-démolition.

Le discours politico-médiatique se résume simplement:
1- Des gens, étranger-e-s et plus pauvres que les plus pauvres du pays, ont réussi par leurs propres moyens à se loger, dans des conditions difficiles mais bien meilleures que s’illes devaient dormir dehors.
2- Dans ce quartier populaire, il n’y a pas que des squats-forcément-insalubres, il y a aussi de l’in-sé-cu-ri-té.
3- L’insécurité, c’est forcément les pauvres, surtout quand illes sont étranger-e-s.
4- Yaka les expulser et détruire leurs logements, comme ça ces étranger-e-s pauvres et menaçant la sécurité du quartier seront forcé-e-s d’aller ailleurs.
5- Aussi, yaka prétendre qu’on les met au chaud dans des chambres d’hôtel pour les « humanistes » qui nous écoutent ne soient pas trop choqué-e-s.
Et hop, le tour est joué ! Read More

Notre-Dame-des-Landes: lettre aux comités locaux, aux soutiens du mouvements, et à toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans le mouvement contre l’aéroport et son monde

On assiste ces dernières semaines à un déluge de déclarations médiatiques autour de la ZAD de NDDL et de son avenir – aéroport ou pas, expulsions ou pas, nouveau Larzac ou pas, blablabla. Autant dire qu’on ne s’y retrouve pas forcément, voire pas du tout, voire au contraire. Quelques retours nous portent à croire que c’est pas toujours très clair, pour les membres des comités locaux, les soutiens et les sympathisant.es, surtout celleux qui sont un peu loin. C’est à vous qu’on adresse cette lettre, parce qu’on a envie d’expliquer ce qu’on comprend de la situation, et aussi de porter une autre voix que celles qui se font le plus entendre. Read More

Grenoble: Denoyelle l’a clairement dit, les expulsions de squats sont nécessaires à leurs conventions d’occupation

Le dernier article sur les conventions de squats m’a fait me renseigner un peu plus et, au détour d’une vidéo de France 3, je suis tombé sur cette phrase de Denoyelle, le conseiller municipal en charge de l’action asociale, qui affirme clairement ceci quand aux prochains bâtiments qui pourraient être conventionnés :

« C’est très rare qu’on ait une liste. […] C’est toujours des opportunités. C’est la disponibilité d’un appartement, une évacuation d’un squat ou d’un bidonville. »

Read More

Grenoble : Dans les médias, la mairie de Grenoble loge des SDF ! ou, L’histoire d’un enfumage médiatique

« Nous recenserons les mètres carrés de bureaux inutilisés et accompagnerons leur transformation en logements. Nous agirons sur le logement privé dégradé ou de mauvaise qualité. Si nécessaire, nous userons du droit de préemption, notamment pour ceux en mauvais état pour les transformer en logements conventionnés ou sociaux, après rénovation. Nous mobiliserons tous les outils juridiques notamment ceux que nous confère notre responsabilité en matière d’hygiène, pour lutter contre les marchands de sommeil. Nous recourrons à des baux d’occupation précaire pour des bâtiments inoccupés, notamment en contractualisant avec les demandeurs, ou encore pour des activités de courte durée. »
Engagement 74 du projet Grenoble une ville pour tous de la campagne électorale de l’équipe Piolle de 2014.

En l’espace de deux semaines entre les 11 et 22 décembre, de nombreux articles paraissaient dans les médias. France Bleu, Ouest-France, Rue89, Dauphiné Libéré, annoncent que « à Grenoble, la Ville propose gratuitement des logements vides aux SDF ». Tout semble si beau dans la capitale des Alpes… Plus de caméra, plus de publicité, et des logements gratuits pour les sans-abris. Cette fable médiatique tente de cacher la réalité du quotidien des Grenoblois·es : il y a toujours plus de caméras dans la ville, les publicités fleurissent à chaque installation d’un nouvel abribus, et le nombre de sans-logis ne cesse d’augmenter. Read More

Bruxelles: occupation du Palais Royal !

Samedi 2 septembre 2017: Opération « Palais royal occupé – Tout pour tous-tes ! »

Parce que la bande à Michel veut pénaliser le squat.
Parce qu’il y a des palais vides et tellement de gens qui vivent dans la rue.
Parce qu’alors que 87 millions d’euros ont été réclamés à des allocataires sociaux pour fraude l’année dernière, seuls 8 millions sur les 3,5 milliards d’euros qui disparaissent annuellement dans les paradis fiscaux, ont été réclamés.
Parce que la précarité explose comme les profits des ultras riches, parce que nous voulons reprendre nos vies trop longtemps laissées aux mains des ploutocrates… Read More

Nantes: retour sur le déchaînement médiatique autour d’un squat

Mardi 21 août, un certain nombre de médias en ligne ont propagé une nouvelle : des squatteurs auraient délogé des retraités de leur maison ! Il s’agissait en fait d’une résidence secondaire, maison bourgeoise à deux pas du centre-ville, inhabitée depuis 10 ans et occupée par des exilé·e·s.

Tout ça n’est pas sans rappeler ce que les médias avaient nommé « l’affaire Maryvonne » dont l’emballement médiatique orchestré par l’extrême droite avait provoqué le dépôt de plusieurs projets de loi anti-squat et qui s’était soldée par la modification de l’article 226-4 du code pénal. Là aussi, Ouest-France avait été particulièrement prolixe, le journal avait en effet produit des dizaines d’articles.

Informer, c’est choisir quoi dire et comment le dire Read More

Nantes: déchaînement médiatique et expulsion

– Déchaînement médiatique sur un squatt, le procureur O. Bonhomme menace !
Indymedia-Nantes | mardi 22 août 2017

Ce sont les gros titres du jour : de pauvres retraité.e.s n’ont pu rentrer dans leur résidence secondaire lors de leur passage sur Nantes. Celle-ci, d’après la presse, était occupée par des « jeunes gens ». Il ne faut pas se poser la question longtemps pour se douter qu’il s’agit de personnes qui sont à la rue. Read More

Vincennes (94): expulsion de la Jarry

Avis de décès.

L’âme de la Cité Industrielle de Vincennes a définitivement quitté son corps ce matin [jeudi 20 juillet 2017]. Sous la contrainte d’un appareil administratif qui n’a pas su voir, reconnaître ni protéger l’expérience alternative de 300 personnes, reflets d’une société mixte avec une forte concentration d’artistes, ce corps gigantesque s’est éteint ce matin dans le silence.

Cette nuit, Imagina a peint ce cri qui devient l’ultime message de la Cité à la face du monde. Read More

Kébémer (Sénégal): affrontements entre populations et forces de l’ordre, trois véhicules de la mairie saccagés

La presse mainstream sénégalaise fait état d’affrontements entre des habitant-e-s de la commune de Diockoul Diawerigne, dans le département de Kébémer, le lundi 19 juin 2017. Un conflit dû à la délimitation des 1 000 hectares de terre que la municipalité a octroyés à la Société Senegindia, en défaveur des paysan-ne-s qui vivent là-bas. Read More

Belgique: Une nouvelle législation anti-squat. Un éloignement encore plus flagrant pour l’obtention d’un chez soi

Holstraat_GentA Gand, une maison qui était habitée, selon ses propriétaires, a été cambriolée. Suite à cela, elle a été clandestinement sous-louée à une famille sans abri. Les médias et les politiciens ont tout de suite sauté sur cette occasion pour essayer de décrédibiliser le mouvement des squats sous toutes ses facettes. Ils s’échinent d’ailleurs depuis à trouver des moyens pour criminaliser ce mouvement, alors que de nombreuses législations et procédures sont déjà en vigueur et pourraient permettre de réagir dans le présent cas de figure.

En effet, celui-ci n’est pas un squat. Squatter veut dire « occuper un logement qui est vide pour une longue durée ». Les squatteurs, qui occupent ce genre de logement, peuvent être des personnes sans-abris, des gens en difficulté financière ou des individus qui cherchent à dénoncer la crise du logement actuelle et les nombreux logements vides. Read More

Belgique: instrumentalisation médiatique et loi anti-squat

Les médias mainstream et les pouvoirs politiques sont en train d’instrumentaliser l’histoire d’un couple qui a vu sa maison, à Gand, occupée par une famille Rrom alors qu’ils étaient partis depuis 2 mois au Vietnam. La famille s’est fait avoir par une personne peu scrupuleuse qui a ouvert puis leur a loué la maison en question.

S’en est suivi tant sur les réseaux sociaux que dans les commentaires sur les médias en ligne, un déferlement de haine très souvent raciste allant de l’appel à venir les déloger à coup de batte jusqu’à des appels à abattre « les nuisibles » à coup de fusil de chasse. Les racistes décomplexé.e.s sont de sortie. Read More

Grèce: les actions directes s’enchaînent en réponse aux expulsions de squats du mercredi 27 juillet à Thessalonique

Mercredi 27 juillet à l’aube, les chiens policiers de Syriza ont perquisitionné et expulsé simultanément trois squats hébergeant des migrants à Thessalonique. Parmi eux, il y a le squat “Orfanotrofio”, ancien orphelinat appartenant à l’Eglise [1],  la communauté “Hurriya” de la rue Karolou Diehl (propriété privée) et d’autres squats situés sur la Nikis Avenue, dont l’université est propriétaire [2].

Plusieurs dizaines de personnes vivant à l’intérieur ont été arrêtées. Celles dépourvues de papiers ont été très probablement enfermées en centres de rétention. Un bon nombre de militants “no border” vont être renvoyés devant le tribunal pour passer en procès. Read More

Berlin: nuit enflammée contre la ville de riches

La soirée de ce samedi 9 juillet en solidarité avec les maisons occupées et les squats de la Rigaerstrasse (et notamment avec le squat Rigaer94 expulsé le 22 juin dernier, ce qui avait immédiatement mis le feu à la ville) s’annonçait enflammée. L’État avait bien sûr anticipé les multiples appels au désordre à la suite de l’expulsion et les attaques diverses en solidarité lui ont rappelé ce à quoi il pouvait s’attendre (cette manifestation n’étant qu’une étape dans la lutte polymorphe contre les responsables de la chasse aux pauvres et aux indomptés du capitalisme): plus de 1 800 policiers, dont beaucoup ont été réquisitionnés de plusieurs Länder (Saxe, Basse-Saxe, Saxe-Anhalt, Thüringe, Brandebourg) ont été déployés pour encadrer cette manif. Read More

Dieppe: expulsion d’un camp de réfugiés

A Dieppe (76), une manifestation de PEGIDA a été interdite ce samedi 2 juillet.

Quelques infos sur la situation avant l’expulsion et, plus bas, un article sur l’expulsion et un sur l’interdiction.

Depuis environ un an, un camp de réfugiés albanais existe à Dieppe. Deux associations citoyennes donnent un coup de main mais elles sont récentes et très mal organisées.

Il y a quelques semaines, suite aux forte pluies, la falaise (sous laquelle les réfugiés se sont installés) s’est écroulée. Heureusement, pas de victimes mais les Albanais ont tout perdu (le peu qu’ils avaient). Read More