Dieppe: trois mois de prison ferme pour deux Albanais qui avaient squatté une maison vide !

La Justice a craqué, cachée derrière la devise « Liberté, égalité, fraternité ». Il semble bien que deux personnes se trouvent actuellement en prison pour des faits qui ne sont normalement pas passibles d’une condamnation pénale ! « Le squat de A à Z » le précise très clairement (voir chapitre « Face à la Justice »), « les procédures pour squat dépendent de la juridiction civile (tribunal d’instance ou administratif), c’est-à-dire un conflit entre deux parties, où il n’y a pas de risque de prison ».

Comme l’indique avec complaisance (voire avec satisfaction) l’article ci-dessous paru dans Paris-Normandie le 5 avril 2016, deux Albanais qui squattaient une maison vide à Dieppe depuis au plus de deux jours ont été arrêtés pour des faits imaginaires: « des faits d’effraction d’une habitation ». Read More

Lille: expulsion de deux squats à Moulins ce matin

Tandis que la BRI anti-commando se fait la main sur des squatteur-euse-s à Montreuil quelques jours avant d’aller dessouder les tarés de Daesh au Bataclan, le RAID expulse des squats à Lille. Et autant on n’avait jamais eu connaissance d’interventions de la BRI anti-commando sur des expulsions de squats, pour le RAID c’est loin d’être une première. Rien à voir, donc, a priori, avec l’actuelle période d’état d’urgence…

L’article de La Voix du Nord donne toutefois à voir une équipe du RAID sur un pick-up, en mode commando anti-terroriste, juste pour expulser quelques squatteur-euse-s… Read More

Nantes: le squat du Vieux-Doulon menacé ?

Voici un an, un lieu était ouvert quartier Vieux-Doulon à Nantes pour loger des personnes à la rue, des migrants expulsés violemment de la rue des Stocks sans solution de relogement par Nantes Métropole.
 
Dans un article de Presse O’ on apprend qu’un « protocole de méthode » entre la préfecture, la Ville de Nantes, le collectif de soutien aux expulsés de la rue des Stocks et le diocèse est en cours. Le but serait de trouver des solutions d’hébergement pour tous ou presque sans engager de procédure d’expulsion.

Ça veut dire quoi pour presque toutes les personnes ? De plus il y a sans arrêt de nouvelles personnes en recherche d’un toit sur Nantes comme ailleurs. Read More

Médias « libres », pour de bon : abandon des poursuites contre Iaata

MÉDIAS « LIBRES », POUR DE BON

« J’abdique », a déclaré le parquet en ouverture du procès ce lundi 29 juin contre la personne qui était suspectée d’être directrice de publication du site d’information toulousain Iaata, et qui risquait 5 ans de prison et 40 000 euros d’amende pour un compte rendu de manif publié en ligne. Le procès n’aura même pas eu lieu, les accusateurs ayant plié devant les conclusions envoyées par la défense avant l’audience. Une belle déculottée pour des magistrats aussi impulsifs que vindicatifs, qui voulaient par cette attaque intimider celles et ceux qui protestent contre les violences policières et la mort de Rémi Fraisse. Read More

« Le Figaro » en mode propagande anti-squat

Lundi dernier, paraissait dans le quotidien de droite Le Figaro un gros dossier anti-squat, en pages 2 et 3, intitulé « Squats: la riposte des propriétaires s’organise ». Comme si la société et ses lois n’étaient pas déjà fondamentalement organisées pour bénéficier aux propriétaires plutôt qu’aux démuni-e-s… Comme si la propriété privée n’était pas déjà un gros pilier de la société capitaliste. Read More

Face à la répression, l’information est une arme : soutien à IAATA.info

Soupçonné d’être responsable de la publication d’un article sur IAATA.info, site collaboratif et anti-autoritaire toulousain, une personne est poursuivie par la justice. Parce qu’informer face à la répression policière est légitime et nécessaire, voici un communiqué de soutien dénonçant la criminalisation et l’intimidation des médias libres.

Ce jeudi 7 mai, la presse [1] a annoncé qu’un Toulousain était poursuivi par la justice pour « provocation publique à la commission d’un délit ou d’un crime ». Il est soupçonné d’être un « administrateur » de IAATA.info, un site d’information anti-autoritaire basé à Toulouse. Read More

Espagne: la boîte de Pandore et le fourre-tout de l’antiterrorisme

La matinée du mardi 16 décembre nous a surpris par une vague de perquisitions et d’arrestations. Elle nous a surpris ? Nous ne mentirons pas. Reprenons depuis le début. Le matin du 16 décembre ne nous a pas surpris. La police autonome catalane, les Mossos d’Esquadra, la Guardia Civil et les agents judiciaires de l’Audienca Nacional* sont partis à l’assaut de plus de 10 domiciles et de quelques locaux anarchistes à Barcelone, Sabadell, Manresa et Madrid, avec leur lot de perquisitions, d’arrestations, de confiscation de matériel de propagande et informatique, en plus de profiter de l’occasion pour tout retourner et piller quelques choses aussi, en utilisant tout le corps anti-émeute de la Brigade Mobile des Mossos d’Esquadra, dans la vieille Kasa de la Muntanya, un espace occupé qui vient de fêter ses 25 ans. Read More

Touggourt (Algérie): deux morts et plusieurs blessés dans des affrontements

Algérie : Deux manifestants tués

Deux manifestants ont été tués par balles et une vingtaine de personnes ont été blessées vendredi soir dans des affrontements avec les forces de l’ordre à Touggourt (600 km au sud d’Alger). Les violences ont éclaté à la suite de protestations d’habitants contre le retard pris par les autorités dans l’attribution de lots de terrains, de construction et le raccordement à l’eau potable dans un quartier de la commune de Nezla. Read More

Burgos (Espagne) : c’est reparti à Gamonal ! Trois nuits d’émeutes contre un nouveau projet urbain

En janvier 2014 dans la ville de Burgos et en particulier le quartier de Gamonal, une semaine d’émeutes avaient fait renoncer le maire à son projet d’aménagement d’un boulevard. Prétexte certainement futile, mais qui avait permis à de nombreux habitants du coin d’expérimenter auto-organisation, action directe sans médiation et solidarité. Lutte dans laquelle les compagnons n’ont pas été absents, et qui redémarre dix mois plus tard contre le projet d’aménagement d’une place. Est-ce utile de dire que les millions de ces travaux ont été attribués au mafieux local, surnommé « El Jefe » à Burgos, l’entrepreneur Méndez Pozo (condamné à 7 ans de prison pour corruption dans les années 1990), qui possède notamment les journaux du coin, dont le Diario de Burgos ? Read More

Riberalta (Bolivie): une opération d’expulsion tourne à l’émeute, les locaux d’une télé locale sont mis à sac !

Mercredi 27 août, des habitant-e-s du quartier de Villa Fabiola, à Riberalta, en Bolivie, ont résisté activement à une expulsion de terrains et d’habitations squattés. Au moins une cinquantaine de familles étaient visées par cette intervention policière.

Face au refus des habitant-e-s de quitter leurs domiciles, les flics ont balancé des gaz lacrymogènes, provoquant notamment une fausse couche chez une voisine, et plus largement la colère dans tout le quartier. Read More

Khenchela (Algérie): Affrontements suite à l’affichage de listes d’attribution de logements sociaux

Ces derniers jours, en cette période d’attribution de logements sociaux par l’État et les daïras locales, des mouvements de colère se font connaître à travers l’Algérie. Des rassemblements/manifs spontanés, qui tournent souvent à l’affrontement avec la police, ont eu lieu d’est en ouest, en passant par Laghouat, plus au sud ainsi qu’en Kabylie (à Tizi-Ouzou le 17 juin).

Dimanche dernier, 22 juin 2014, c’est la ville de Khenchela, située dans l’est algérien (dans les Aurès), qui se trouve l’objet de révoltes relatives à l’affichage de listes d’attribution de logements sociaux. Read More

Laghouat (Algérie): Des logements sociaux… ou des émeutes !

Une fois n’est pas coutume, voici un article publié dans la presse mainstream (algérienne), précisément le 13 juin 2014 dans El Watan:

Laghouat : Le logement provoque des émeutes

La ville de Laghouat a vécu une semaine très mouvementée.

Des émeutes ont eu lieu lundi soir [9 juin 2014] après le sit-in organisé devant le siège de la wilaya par près de 100 personnes venues contester la liste des bénéficiaires des logements sociaux. Ces derniers seront attribués dans les prochains jours. «Cette action de protestation se poursuivra jusqu’à ce que le wali accepte de recevoir une délégation», déclare un jeune protestataire. Les mécontents remettent en cause les critères d’établissement de cette liste, étant donné que plusieurs bénéficiaires ne semblent pas, d’après eux, dans le besoin. Des heurts ont opposé les contestataires aux forces de l’ordre qui ont utilisé des grenades lacrymogènes pour disperser les émeutiers. Read More

Bâle (Suisse): Expulsion du Wagenplatz

Le mardi 3 juin 2014, le Wagenplatz de Bâle, terrain squatté par des roulottes, a été expulsé par la police.

Ci-dessous, deux vidéos, la première postée sur Youtube le 31 mai 2014 nous montre à quoi ressemblait le Wagenplatz en question, et la seconde comment il a été expulsé, le 3 juin 2014 ; et encore en-dessous, un article publié le 13 juin 2014 dans la presse mainstream suisse (20 Minutes), qui évoque une sorte de riposte anti-policière faisant suite à cette expulsion… Read More

Rio de Janeiro (Brésil) : Les mesures répressives pour la Coupe du Monde ont commencé

Ce jeudi, 11 juin 2014, à la veille du début de la Coupe du Monde de Football au Brésil, 17 personnes ont subi des perquisitions chez eux à Rio de Janeiro. La police a embarqué des ordinateurs, des textes, des documents et des téléphones portables de ces personnes. Eloisa Samy, Thiago Ramos et Elisa Quadros ont été amenés en garde à vue à la DRCI (« Commissariat de Répression aux Crimes de l’Informatique »). Ils ont subi un interrogatoire et ont été libérés après. Read More

Quezon City (Philippines): Expulsion violente de squatters et destruction d’un bidonville

Lundi 27 janvier 2014, pendant sept heures, des affrontements ont opposé des habitant-e-s d’un bidonville du quartier Sitio San Roque (à Quezon City) et les flics et travailleurs venus expulser et détruire leurs logements.

Face à la violence de l’intervention des flics et des « démolisseurs », les habitant-e-s et autres militant-e-s ont riposté à coups de bouteilles en verre, de pierres, de bouts de bois et d’engins incendiaires.

Près d’une trentaine de personnes ont été blessées (vingt-trois habitant-e-s ou militant-e-s, trois flics et trois travailleurs de l’entreprise de démolition) et au moins neuf personnes ont été arrêtées par la police. Read More