Lyon: procès du Duracuire, appel à soutien !

L’hôpital du Vinatier, propriétaire de l’ancien centre médico-psychologique de Caluire, occupé depuis le 9 décembre 2019, demande l’expulsion de ses habitants-demandeurs d’asile !

Rassemblement en soutien au Duracuire : vendredi 6 mars au TGI de Lyon à 9 heures, 67 rue Servient.

Suite aux expulsions répétées (dont celle de l’amphi Z, le 11 septembre 2019) plusieurs personnes se retrouvent à la rue sans solution de logement proposée. En conséquence plusieurs lieux vacants ont été occupés : le quai Arloing, Lafayette, le Duracuire (ancien centre médico-psychologique du Vinatier à Caluire).
Les locaux du Duracuire sont actuellement occupés par une cinquantaine de personnes demandeurs et demandeuses d’asile d’origines diverses. Ces habitants sont de jeunes adultes, des familles avec enfants scolarisés, des femmes enceintes et des mineurs isolés.
Depuis des années dans l’agglomération lyonnaises, des enseignants et des parents sont contraints de faire dormir les enfants à l’école, des collectifs solidaires ouvrent des lieux inutilisés pour mettre à l’abri celles et ceux qui n’ont pas de toit. Read More

Lyon: communiqué de l’Espace Communal de la Guillotière suite au rendu du procès

Le 25 novembre dernier, un collectif de demandeurs d’asile et leurs soutien ont occupé un bâtiment appartenant à la famille Descours au 45 rue Béchevelin. Cette occupation a pour objet de mettre à l’abri les demandeurs d’asile laissés à la rue par les services de la Métropole, de la Préfecture et utiliser une partie du bâtiment pour organiser l’entraide et la solidarité sur le quartier de la Guillotière. Ainsi est né l’Espace Communal de la Guillotière !

Ce bâtiment inoccupé depuis 2015, est l’objet d’un compromis de vente avec le promoteur UTEI qui comme tout le monde le sait, a pour projet de démolir une grande partie de l’îlot Mazagran. C’était sans compter sur le collectif Habitons Mazagran et des habitant.es du quartier, qui après plusieurs années de lutte ont réussi à imposer un moratoire sur ce projet immobilier. Après un cycle de concertation mené par la mairie, vaste enfumage destiné à noyer le poisson et épuiser les opposants, l’avenir de l’îlot est plus flou que jamais.

C’est dans ce contexte que la famille Descours, pour préserver ses intérêts et la vente de son bâtiment (1 millions d’euros environs), et alors que les habitants voulaient négocier, a lancé une procédure judiciaire pour l’expulsion immédiate des occupants sans solution de relogement. Read More

Lyon: procès contre l’Espace Communal de la Guillotière, rassemblement devant le TGI

Depuis 2 mois, le bâtiment situé au 45 rue Béchevelin a été squatté afin de loger des personnes en demande d’asile délaissées par les services de la Métropole. A travers différentes initiatives portées par ses habitant.es et leurs soutiens, l’Espace Communal de la Guillotière est né, et est devenu un lieu de rencontres pour de nombreux.ses voisin.es.

Jeudi 6 Février, les services de la Ville de Lyon y ont déposé un arrêté interdisant l’accueil du public prétextant que le lieu ne serait pas aux normes ERP. La Mairie ne semble donc pas saisir la différence entre des « services » destinés à un « public » consommateur et passif, et des solidarités concrètes entre voisin.es favorisant l’intégration de ses habitant.es à la vie du quartier. A l’Espace Communal, c’est de la construction collective d’une entraide populaire dont il s’agit. Read More

Caluire-et-Cuire (69): rassemblement devant le nouveau squat Durs à Cuire

Le 11 septembre 2019, la Métropole a fait appel aux forces de l’ordre, pour faire évacuer le squat Amphi Z à Cusset, Villeurbanne, laissant sur le carreau la totalité des 200 habitantEs. Ils ont délibérément choisi de mettre les gens à la rue sans proposer de relogement. Les habitants n’ont pas eu d’autre solution que d’ouvrir des nouveaux lieux pour se protéger. C’est pourquoi nous nous sommes installés dans le bâtiment de l’ancien CMP à Caluire à présent désaffecté. Nous sommes une quarantaine de personnes adultes et enfants à y avoir trouvé refuge avec l’aide d’un collectif de soutien. A l’occasion de la journée internationale des migrants nous vous appelons à vous rassembler devant le nouveau Squat « Durs à Cuire » pour partager un moment solidaire.

Pourtant la loi prévoit que toutes ces personnes soient logées par la Préfecture ou la Métropole. Les ouvertures de squats l’attestent, de nombreux lieux sont disponibles.
Des solutions existent et pourraient être légalement mises en œuvre sans délai, comme la mise à disposition de lieux vacants (prévu par la loi Elan) déjà utilisée dans d’autres villes, notamment Toulouse. Read More

Lyon: inauguration de l’Espace Communal de la Guillotière

Un nouvel espace dédié à la vie du quartier de la Guillotière ouvre ses portes ce dimanche 15 décembre. Ce lieu héberge dans sa partie habitable des exilé.e.s et propose au rez-de-chaussée des activités à destination des habitant.e.s. du quartier. Venez le découvrir et partager vos envies pour le faire vivre ce dimanche !
Venez nous rencontrer à l’Espace Communal de la Guilltoière (ECG), au 45 rue Béchevelin, le 15 décembre 2019, à partir de 11h, afin de découvrir ce joli lieu, manger un bout et nous faire part de vos envies.

Décembre 2019 – Cher-e-s voisin-e-s, vous avez sans doute remarqué que depuis quelques semaines un bâtiment du cœur de la Guillotière semble, après des années d’abandon, reprendre vie. Ce lieu, c’est l’Espace Communal de la Guillotière, plusieurs centaines de mètres carrés que nous aimerions dédier à la vie du quartier, ses habitant.es et leurs besoins.
Nous autres -habitant.es et habitué.e.s de la Guillotière- avons squatté l’ancienne entreprise Descours, vide depuis plusieurs années. Nous souhaitons, par cette occupation, participer à l’enrayement d’un processus à l’œuvre dans le quartier : le remplacement d’une population modeste par une population plus aisée, qui se traduit notamment par la destruction d’immeubles à loyer bas et leur remplacement par des résidences onéreuses et sécurisées, par la disparition des petits commerces et l’installation en leurs places de grandes enseignes, concept store en tous genre ou bars « branchés » et hors de prix, mais aussi par un renforcement des dispositifs sécuritaires ( vidéo-surveillance, mobiliers anti-sdf, harcèlement policier) visant à décourager les plus démuni.es de rester. Read More

Villeurbanne: l’Amphi Z expulsé, près de 150 personnes à la rue !

Ce mercredi 11 septembre, après 3 jours d’alerte à l’expulsion, bon nombre de personnes étaient présentes pour un petit dej de soutien à 6h00 du matin au Squat de l’Amphi Z. Pour la 3e fois aucun huissier n’était présent à 6h00. Le danger apparemment passé, la plupart partent alors vaquer à leurs occupations…
C’était sans compter sur la fourberie des flics qui débarquent à 11h30 au moment où le moins de gens sont encore présents. Avec « seulement » 15 fourgons, ils ont forcé la porte et ont profité de l’effet de surprise pour évacuer facilement les quelques habitants encore présents… C’est donc désormais près de 150 personnes qui sont à la rue et comme d’habitude la préfecture ne propose aucune solution.
Les engins de chantier sont déjà sur place et alors que les flics ont interdit aux habitants de récupérer leurs affaires, une entreprise de nettoyage balance déjà tous par les fenêtres. Read More

Lyon: « On vit ici, on reste ici » manifestation contre l’expulsion de l’Amphi Z

Depuis un an la Métropole a assigné les habitants au tribunal. Le 10 mai 2019 le jugement a été rendu : l’amphi Z doit être évacué à partir du 1er septembre 2019. Dès le mois de mai, nous nous sommes conformés aux procédures préconisées par les services de l’État (diagnostic social), mais seules 30 personnes ont été relogées dans des foyers. Rien n’a été proposé aux autres, dont des familles avec des enfants et des personnes malades.

Le 29 août, un huissier s’est présenté pour signifier aux habitant.e.s leur obligation de quitter le bâtiment le 2 septembre. Nous avons immédiatement saisi le juge d’exécution des peines (JEX) afin de solliciter un délai supplémentaire en l’attente de solutions d’hébergement comme l’État en a l’obligation. Read More

Villeurbanne: Expulsion au 26 avenue Monin à la Feyssine

Ce mardi 30 juillet, à 6h30 à la demande de la mairie de Villeurbanne et de la préfecture (50 policiers, 6 fourgons 5 voitures banalisées dont la BAC) ont expulsé le squat où vivait des familles albanaises et Roms situé au 26 avenue Monin à Villeurbannne, quartier de la Feyssine.
La maison avait d’abord hébergé des mineurs isolés puis des familles albanaises et Roms avec enfants. La mairie de Villeurbanne a assuré reloger les familles avec enfants mais pas les adultes et autres personnes vulnérables en situation de handicap ou non et sans enfants.
La mairie de Villeurbanne par l’intermédiaire d’une de ses représentantes a dit lorsqu’il lui a été posé la question de savoir où seront logés les adultes « ils sont grands ils n’ont qu’à se démerder. » Elle a assuré que la mairie de Villeurbanne va signer cette après-midi le rachat de la maison à l’ancien propriétaire (un particulier). Elle a commenté le projet de la ville sur cette parcelle encore habitée du quartier de la Feyssine, en expliquant qu’ils souhaitaient construire des stades de foot en compensation du rasement d’autres stades situés dans la ville. La représentante assure d’un projet imminent alors que plusieurs maisons sont encore habités (location, propriétaire, etc.). Read More

Lyon: ouverture d’un nouveau squat en soutien aux migrants à la rue

Communiqué de presse du lundi 1er juillet 2019 suite à l’ouverture d’un nouveau squat en soutien aux migrants à la rue, au 40 quai Arloing.

Depuis près d’un an et demi, trois bâtiments appartenant à la Métropole sont occupés sur une parcelle située entre la rue Baudin et Bourgchanin à Villeurbanne. Ces lieux (l’Amphi Z, la Trappe et la Maison Mandela) sont tous les trois expulsables à très court et moyen terme sans qu’aucune proposition de relogement n’ait été faite, laissant ainsi près de 350 personnes à la rue, dont des familles avec enfants, des malades, des femmes seules, tou-te-s en situation d’extrême précarité. Nous rappelons que l’Etat est dans l’obligation d’héberger les demandeurs et demandeuses d’asile, les mineur-es isolé-es et les personnes en situation de vulnérabilité, quelque soit leur nationalité.

Au climat général de xénophobie et de racisme partout en Europe ; aux politiques anti-migratoires de plus en plus sévères et meurtrières ; à la fermeture des frontières qui entraîne la traite d’êtres humains (esclavage en Libye, réseaux de prostitution, maltraitances, tortures, etc.) ; aux traitements inhumains et dégradants réservés aux exilé-es dans les centres de rétention : nous devons opposer une solidarité sans faille. Read More

Villeurbanne: L’amphi Z est expulsable à partir du 1er septembre !

Après plus de 18 mois d’occupation et près de 5 mois de procédures, le verdict est tombé. L’amphi Z est expulsable à partir du 1er septembre sans qu’aucune solution n’ait été pour l’instant proposée à ses centaines d’occupants qui vont devoir se préparer à passer l’hiver dehors.

L’amphi Z qu’est ce que c’est ?

L’amphi Z, c’est un immeuble de 4 étages occupé depuis plus de 18 mois, c’est des centaines de réfugiés et leurs soutiens qui ont petit à petit construit un collectif et gèrent un lieu selon les principes de l’autogestion.
C’est un lieu d’accueil, de fête, d’échange et de partage comme il en existe peu.
Un lieu de formation linguistique, politique et administratif à travers la mise en place de cours de français, de formation et d’auto-formation juridique et administrative
C’est un lieu de soin, un lieu de retour à la vie grâce aux permanences médicales et surtout psychologiques qui ont permis à beaucoup de commencer à se reconstruire. Read More

Lyon: Rassemblement pour le squat de l’ancien collège Maurice Scève

Pour protester contre la situation inacceptable des personnes vivant actuellement au Collège Maurice Scève, nous, Collectif de soutien aux habitants de l’ancien Collège Maurice Scève, appelons à un rassemblement le lundi 18 mars à 17h30 devant la Métropole (20 rue du Lac), à l’occasion du prochain conseil métropolitain, avec le Collectif « Mineurs isolés étrangers » créé par des travailleurs et travailleuses sociales et des militant.e.s de RESF, et avec les Collectifs de l’Amphi Z, de la Trappe et de la Maison Mandela. On revient ici sur l’histoire du lieu et la situation actuelle.

Des dizaines de jeunes migrants à la rue : Métropole et Préfecture hors la loi

Dès cet été, en pleine canicule, des dizaines de mineurs isolés et de jeunes majeurs étrangers, ont été laissés à la rue par les institutions. Pourtant, les mineurs isolés devraient être mis à l’abri et accompagnés par la Métropole de Lyon au titre de la protection de l’Enfance (logement, éducation, nourriture et santé), d’autant plus qu’elle possède sur son vaste territoire des dizaines de locaux vacants pouvant les accueillir. Les jeunes majeurs, dans le cadre de la demande d’asile déposée auprès de la préfecture, devraient avoir accès à un hébergement.
Seule la mairie du 1er arrondissement avait fait un geste pour les accueillir en ouvrant du 20 juillet au 31 août une salle municipale de sa compétence : la « Marmite », rue Diderot, pour en faire un « lieu de répit ». Mais à la reprise des activités associatives début septembre, les jeunes se sont à nouveau trouvés à la rue ! Read More

Lyon: « Les Rroms à l’extérieur de la ville à la rigueur mais pas dans un immeuble »

Expulsées deux fois en moins de deux semaines, des dizaines de personnes sont à la rue depuis le 20 août et se sont installées faute de mieux sur la place Sathonay. Face au quasi mutisme des autorités, des personnes prêtent assistance à ces familles et notamment le Collectif Ouvrons Les Yeux. Le canut-infos du vendredi les a rencontrées le 31 août. Une partie de l’entretien radiophonique est restituée et recomposée ici. Vous pouvez aussi l’écouter en bas de l’article. Read More

France: 2,8 millions de logements inoccupés. A Lyon, on choisit l’occupation !

L’Insee vient de publier une étude qui montre que le nombre de logements vacants augmente considérablement en France, tout comme celui des maisons secondaires. C’est aussi le cas en Auvergne-Rhône-Alpes et à Lyon où 8,4% des logements sont vides. Regards sur ces statistiques et leurs implications politiques.

La crise du logement, c’est pas pour tout le monde. Chaque année, 87 000 habitations en moyenne deviennent vacantes. Leur propriétaire n’y fait plus habiter personne. Au total, ce sont 2,8 millions d’appartements ou de maisons vides qui parsèment le territoire. C’est ce que montre l’étude de l’Insee parue mardi 26 juin. Read More

Lyon : Nouvelle expulsion d’un squat réservé aux mineurs isolés étrangers

Le nouveau lieu réquisitionné pour héberger les mineurs isolés a été expulsé illégalement ce 21 juin sur ordre de la préfecture et avec le consentement coupable de la Métropole.

Déjà, le 29 mai 2018, vers 6h30-7h00, un squat appartenant à la ville de Lyon situé au 1 et 3 impasse des chalets qui abritait 50 mineurs isolés s’est fait expulser par les forces de l’ordre. Au même moment David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon et donc responsable de l’hébergement des mineurs isolés étrangers, animait une réunion inter-associatives pour « améliorer l’accueil » de ces derniers. Sur ces 50 mineurs, 45 ont été relogés provisoirement -jusqu’au 4 juillet- par la Métropole. Beaucoup trop d’entre eux sont aujourd’hui à la rue, en particulier les primo-arrivants. C’est pour quoi nous avons décidé d’ouvrir deux des nombreux bâtiments vides que possèdent la Métropole et Grand Lyon Habitat ce dimanche 17 juin, pour en loger une partie, au 43 rue Etienne Richerand et 7 rue des Petites Sœurs Lyon 3e. Read More

Lyon: perquisition et interpellations au squat de « La Cabine »

Ce mercredi 7 février, vers 20h30, une quinzaine de véhicules de la police nationale ont débarqué devant le squat de « La Cabine » (148 avenue Berthelot 69007). Une heure plus tard, après avoir forcé la porte et perquisitionné le bâtiment, ils sont repartis vers le commissariat de Marius Berliet en embarquant 3 personnes. Read More