Amsterdam: un squat sur le Rokin expulsé après la célébration des 1 ans de Takland

Takland a un an de plus et nous célébrons ! Avec une résistance sous la forme d’une ouverture d’un nouveau bâtiment. Après une année pleine d’action, de discussions, de films et de fêtes, ce nouvel ajout à la ruelle sera à nouveau l’art révolutionnaire d’Amsterdam. Le nouveau bâtiment squatté (le rez-de-chaussée du Rokin 104) à l’angle de Taksteeg/Rokin était vacant depuis des années et a le même propriétaire (Axel P Nielsen BV) que Taksteeg 6 déjà squatté.

La police n’a rien voulu savoir de ce nouveau squat, après avoir promis à 19h vendredi qu’ils n’expulseraient pas, ils sont revenus plus tard dans la soirée à 23h30 pendant notre festival avec 10 camionnettes, la brigade canine, la popo à cheval et les BraTra pour montrer leurs dents. Une expulsion illégale à Amsterdam, qui en n’avait pas vu depuis le squat du Waldeck Pyrmonkade en janvier 2022. Read More

Amsterdam: un an d’occupation de Takland rue autonome

14, 15 & 16 juin 2024, 1er anniversaire de Takland – TAKLAND 4 EVER https://squ.at/r/9e0a

DEPUIS UN AN (et un peu plus) TAKLAND A ÉTÉ FONDÉE ET AGRANDIE. Le 27 avril 2023, la maire-marionnette, le roi-marionnettiste et un membre du parlement fantoche se sont réunis au Taksteeg pour élaborer un plan visant à tirer le plus d’argent possible de la ville. Le plan était d’expulser chaque personne qui vit à Amsterdam et de louer la ville comme air-bnb, hôtels et magasins de nutella. Cependant, avant même que les autorités fantoches ne puissent ouvrir leur air-bnb, la résistance surgissait juste derrière eux. Taksteeg 8 a été squatté et occupé pendant 6 semaines, abritant un freeshop, des projections de films et d’autres événements politiques.
Plus tard, les habitant-es de Takland durent déménager dans le bâtiment adjacent, emmenant avec elleux le freeshop et les marionnettes. Cela fait maintenant un an que nous avons vécu dans cette maison, et nous avons dépensé encore plus en occupant également le Time Travelers Hotel. Avec Villa Mina, nous voulons célébrer le 1er anniversaire avec un festival de 3 jours. Les détails seront publiés dès qu’ils seront confirmés, mais attendez-vous à de grands actes, groupes, films, de la musique, une teuf et des trucs fous ! Read More

Amsterdam: Achter Oosteinde 16 squatté. Ouverture du campus Shadia Abu Ghazaleh

Des manifestant-es pro-Palestine ouvrent le campus Shadia Abu Ghazaleh de l’Université Libre du Peuple. Vers 14h45, iels ont marché du Spui à Achter Oosteinde 14 et ont ouvert le campus Shadia Abu Ghazaleh de l’Université Libre du Peuple dans un bâtiment squatté.
Aujourd’hui, le 25 mai, les manifestant-es pro-Palestine ont commencé leur manifestation sur le Spui à 14h. Cette manifestation s’est déplacée dans les rues d’Amsterdam jusqu’à Achter Oosteinde 16, où les manifestant-es ont révélé qu’un bâtiment squatté était ouvert au public en tant que premier campus de l’Université Libre du Peuple. Le campus Shadia Abu Ghazaleh sera un espace de résistance où les gens pourront apprendre les uns des autres et s’enseigner mutuellement. Le campus porte le nom de l’une des premières femmes palestiniennes à participer à la résistance armée en 1967 : « Elle connaissait l’importance de la connaissance et de l’éducation dans la lutte pour la libération. […] Nous créerons cet espace dans son héritage”, disent les manifestant-es. Read More

Amsterdam: une ouverture de squat pour la journée du logement. Gravenstraat 26 re-squattée

PAS DE LOGEMENT, PAS DE ROI

Aujourd’hui 27 avril, nous nous réunissons pour célébrer la journée du logement (Woningsdag), et non la fête du roi (Koningsdag). Au lieu de célébrer la monarchie, nous célébrerons la résistance et la bravoure des gens ordinaires. La fête du roi est un jour d’hypocrisie, où nous portons des couronnes orange en plastique pour prétendre que nous sommes des rois, alors que tous les jours, nous avons du mal à joindre les deux bouts. Alors que la famille royale baigne dans le luxe, nous avons du mal à payer les nécessités de base comme la nourriture, l’énergie et le logement. Le nationalisme et les célébrations de la monarchie que nous voyons aujourd’hui contribuent à créer de fausses divisions qui ne nous servent pas. Ils dessinent des frontières artificielles sur la terre et nous divise, ils brisent la tendance naturelle à la solidarité entre les gens et nous enseigne au contraire que nous devons nous craindre les un-es les autres. Read More

Amsterdam: Vossiusstraat 16 menacée – Retrait de l’oligarque russe Arkady Volozh de la liste des sanctions.

L’oligarque russe et fondateur de Yandex, Arkady Volozh, propriétaire de l’immeuble squatté Vossiusstraat 16, a été retiré de la liste des sanctions européennes le 12 mars 2024. Cela risque d’entraîner un nouveau procès et l’expulsion du squat.

Ce communiqué commence par un aperçu juridique de l’affaire Vossiusstraat 16, puis résume les changements qui ont conduit à la radiation de Volozh de la liste des sanctions. Enfin, nous présentons les raisons pour lesquelles son retrait de la liste n’aurait pas dû avoir lieu. Read More

Amsterdam: Mokum Kraakt squatte d’anciennes vitrines dans le quartier rouge

Mokum Kraakt squatte sur le Dollebegijnensteeg en solidarité avec les travailleuses du sexe et contre l’arrivée du centre érotique. Lors d’une manifestation contre le projet de centre érotique, le collectif de squatteurs Mokum Kraakt a annoncé qu’il squattait un certain nombre d’anciennes vitrines de travail du sexe dans De Wallen, le quartier rouge d’Amsterdam.

Les squatteurs affirment que les vitrines ont été squattées en solidarité avec les travailleuses du sexe qui luttent contre le projet d’un centre érotique à la périphérie de la ville. Le travail du sexe fait partie de De Wallen depuis plus de 400 ans et les travailleuses du sexe ont clairement et à plusieurs reprises déclaré qu’elles voulaient rester dans le centre-ville. Les personnes vivant à proximité de l’emplacement potentiel du centre érotique s’y opposent également. Et pourtant, la mairesse Halsema fait avancer ses plans. Read More

Amsterdam: deux immeubles squattés à côté de Nieuwmarkt

Nous avons squatté deux bâtiments à la fois en raison de la crise du logement, de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, en solidarité avec nos camarades palestinien·ne·s et pour exprimer notre colère face au fascisme qui s’est emparé des Pays-Bas.

Nous avons annoncé deux bâtiments squattés le 22 novembre, à Krom Boomssloot 45 et 47, compte tenu de la nécessité de loger nos camarades et nos soeurs.

À l’approche de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre, il est crucial et prioritaire d’ouvrir des logements où les femmes peuvent se sentir plus en sécurité, où nous pouvons nous retrouver et grandir ensemble dans notre résistance. Read More

Amsterdam: deux maisons de Blackstone squattées pendant la manifestation ADEV

Pas d’espaces libres sans une Palestine libre

Amsterdam, 21 octobre – Nous avons squatté ces 2 maisons (Prinsengracht 804 et 806), malgré les meilleures tentatives de la ville et de la police pour rendre les choses très difficiles, car nous pensons que l’appel de l’ADEV (Amsterdam Danst Ergens Voor – Amsterdam danse pour quelque chose) « Exproprier la stupide propriété » est un appel à l’action.

Ces maisons, détenues et laissées vides par une énorme société d’investissement américaine appelée Blackstone, dont certains (mais pas tous) des crimes peuvent être lus sur la bannière, sont définitivement, par définition, des biens stupides. Mais nous voulons souligner que, dans un système capitaliste qui place les géants de l’entreprise au-dessus de la vie et de la dignité humaines, toute propriété est stupide et toute propriété est du vol. Read More

Amsterdam: nouvelles de Vossiusstraat 16

Pourquoi il n’y a plus d’événements publics, commentaires sur la déclaration de Volozh contre la guerre.

Bientôt, la Vossiusstraat 16 aura un an d’existence ! Au cours des derniers mois, de nombreux changements ont eu lieu. Nous avons gagné le procès et son appel et cette stabilité nous a permis de faire de cette maison la notre. Alors que les portes de la Vossiusstraat 16 étaient initialement ouvertes, il n’y a pas eu d’événements publics au cours des derniers mois. Cette déclaration est là pour expliquer pourquoi. Nous commenterons également une déclaration publiée par le propriétaire de la Vossiusstraat 16, l’oligarque russe Arkady Volozh, dans laquelle il affirme qu’il est contre la guerre.

Pourquoi nous n’organisons plus d’événements publics

Lorsque le squat Vossisstraat 16 a ouvert ses portes, nous avons décidé qu’il s’agirait à la fois d’un lieu de logement pour nous-mêmes et de nouvelles personnes, et d’un espace social où toustes celles et ceux qui le souhaitent peuvent venir s’organiser. De nombreuses discussions, soirées de soutien, réunions, ateliers et autres initiatives ont eu lieu dans la Vossiusstraat pendant plusieurs mois. Nous apprécions vraiment le fait qu’autant de personnes aient pu utiliser le bâtiment et que la Vossiusstraat 16 ait pu être un lieu d’organisation politique et de rencontre. Cependant, depuis quelques mois, aucun événement public n’est organisé au numéro 16 de la Vossiusstraat. C’est une décision que nous avons prise en réponse au verdict de la cour d’appel. Read More

Amsterdam: Time Travelers Hotel, nouveau squat au Rokin 108

Les voyageurs temporels sont arrivés quelques mois à Amsterdam pour inaugurer une nouvelle ère d’activisme et de changement. I·e·ls ont publié des journaux, se sont déchaîné·e·s et ont ressuscité la tradition héritée des Hi-Ha happenings commencés à l’origine par les Provos dans les années soixante. Après le succès du premier happening, au cours duquel la structure qui ronge la vie des gens ordinaires a été dénoncée et partiellement démantelée par le rituel et la magie, un deuxième Happening Hi-Ha a eu lieu le 29 septembre.

Cet happening a été constructif, en contrepartie de son prédécesseur destructeur. Cela a atteint son paroxysme lorsqu’à la fin de l’happening, un nouveau squat a été annoncé : le Time Travelers Hotel. La déclaration suivante a été faite lors de la révélation, et est donc rendue publique pour toustes celles et ceux qui éprouvent un sentiment similaire de dysmorphie temporelle, d’agitation, d’envie de changement et de volonté de provoquer et d’être provoqué·e. Read More

Amsterdam: Nieuwe Leliestraat 70 squattée

Il y a quelque temps, nous avons squatté la Nieuwe Leliestraat 70. Nous y sommes resté·e·s en silence jusqu’au 23 septembre 2023, après quoi nous avons révélé notre nouvelle maison au quartier. Le bâtiment appartient à Ymere, société de logement, qui l’a laissé pourrir inutilisé pendant plus de six ans. Il avait déjà été squatté en 2020, mais avait été rapidement expulsé, après quoi Ymere l’a laissé inoccupé à nouveau. Nous pensons que c’est une honte de laisser une si belle grande maison vide en pleine crise du logement, alors nous avons emménagé.

Nos nouveaux voisin·e·s nous ont dit que l’immeuble d’à côté était aussi un logement social appartenant à Ymere jusqu’à ce qu’ils le rénovent et le vendent à un particulier. Nous soupçonnons qu’ils auraient aimé faire la même chose avec notre nouvelle maison. C’est quelque chose qui arrive souvent. Il y a aujourd’hui 53 000 logements sociaux de moins à Amsterdam qu’en 2003. Pendant ce temps, la demande de logements abordables augmente chaque année. Read More

Amsterdam: 18 ans de Pretoriusstraat 43 et de Joe’s Garage

Le 25 septembre 2005, Pretoriusstraat 43 a été squatté par le groupe de squatters de l’est d’Amsterdam (Kraakgroep Oost) pour protester contre la vacance à long terme, les pratiques criminelles de blanchiment d’argent et la spéculation immobilière. Pendant 18 ans, la maison a été un lieu de vie pour un groupe aux étages supérieurs, et en 2008, après 3 ans de résidence et l’expulsion de Pretoriusstraat 28, Joe’s Garage a déménagé au rez-de-chaussée Pretoriusstraat 43.

Le groupe de squats de l’est d’Amsterdam est présent dans la Pretoriusstraat depuis plus de 20 ans. Joe’s Garage est un centre social autonome, autogéré par un large collectif de bénévoles. Indépendant, solidaire et à but non lucratif. Un endroit où le « vent froid du marché » ne souffle pas, un lieu de rencontre pour beaucoup. Joe’s a également 18 ans, avec plus de 1800 cuisines populaires, plus de 1000 ouvertures du magasin gratuit, d’innombrables soirées cinéma, concerts, cafés linguistiques, les efforts de centaines de bénévoles et bien sûr, tous les mardis soirs depuis 18 ans, la permanence d’assistance au squat et au logement (KSU Oost) pour l’aide et l’info. Read More

Amsterdam: les squatters de Takland occupent la maison adjacente

Aujourd’hui, nous avons agrandi Takland. Après avoir squatté le bâtiment de Taksteeg 8 le jour du roi – rebaptisé Journée du logement – aujourd’hui, c’est au tour de la maison adjacente, Taksteeg 6, également vacante depuis des années. Venez soutenir Takland!

Après avoir déclaré notre indépendance vis-à-vis de l’État, ils ont ouvert la chasse. La première fois que nous les avons vus au tribunal, nous avons gagné. Ce faisant, nous avons veillé à ce que le délit soit à nouveau un moyen de lutte: le juge a interdit l’expulsion en flagrant délit si la police n’attrape pas réellement les squatters en flagrance. La deuxième fois que nous les avons vus au tribunal, ils nous ont punis. Le juge-commissaire, Eduard Messer, était d’accord avec le propriétaire. Le juge et le juge-commissaire sont partiaux, éprouvent du mépris pour les personnes les plus durement touchées par la crise du logement et ne suivent pas leurs propres règles. Takland devrait être expulsé d’ici jeudi. Mais Takland est plus fort que l’État. Takland riposte. Read More

Amsterdam: un milliardaire russe tente d’intimider les squatters dans un immeuble de plusieurs millions de dollars avant l’appel

Les activistes qui ont emménagé dans la propriété de plusieurs millions de dollars (Vossiusstraat 16) du milliardaire russe Arkady Volozh placé sous sanctions en octobre dernier auront l’appel mercredi prochain.

Volozh, fondateur du moteur de recherche russe Yandex, a perdu son procès contre les squatters en novembre. Ensuite, le juge a décidé que les squatters n’avaient pas à quitter les lieux, car la propriété ne pouvait pas être utilisée en raison des sanctions contre Volozh. Volozh n’est plus autorisé à entrer dans l’Union européenne ou à utiliser ses biens dans l’UE depuis qu’il a été placé sur la liste des sanctions de l’UE pour avoir diffusé de la propagande de guerre russe via son moteur de recherche. Volozh aurait pu demander aux autorités néerlandaises l’autorisation de rester dans la Vossiusstraat, mais il ne l’a pas fait parce que, selon lui, il est le propriétaire et n’a pas à demander la permission. La situation juridique reste inchangée depuis novembre, car Volozh figure toujours sur la liste des sanctions de l’UE. Il tentera néanmoins sa chance à nouveau dans un appel qui aura lieu mercredi prochain.

Les squatters rapportent que la partie adverse a présenté des preuves à la dernière minute pour tenter de discréditer les nouveaux résidents. Les preuves comprennent des vidéos et des photos prises depuis le bâtiment squatté et des captures d’écran d’une discussion de groupe interne. Selon les squatters, ces vidéos ont été prises à leur insu et sans leur consentement sur une période de deux mois par un homme qui prétendait être un réfugié d’Ukraine qui avait besoin d’un endroit où rester. Read More

Amsterdam: nouvelles du squat Binnenkadijk 478

Nous, les nouvelles résident-es de l’appartement à Binnenkadijk 478, avons été approché-es par Alliantie le lundi 27 mars et invité-es à un entretien. En squattant cet appartement, nous soutenons une lutte et une protestation déjà existantes autour du projet d’Alliantie de vendre 140 logements locatifs sociaux dans le complexe Entrepotdok (un projet unique conçu pour loger conjointement des logements sociaux, des logements partagés et des locataires de classe moyenne), et de nous fournir des logements dans une ville qui est devenue de plus en plus invivable pour les personnes à faible revenu.
Compte tenu de la mission / vision supposée d’Alliantie en tant que société de logement pour fournir aux résident-es d’Amsterdam des logements abordables, nous espérions une conversation amicale visant à trouver une solution acceptable pour toutes les parties concernées. Malheureusement, rien n’a abouti. L’appartement était vacant depuis sept mois sans raison apparente (les occupant-es précédent-es avaient été expulsé-es pour des formalités bureaucratiques / légales) et aucun plan pour l’avenir n’avait été rendu public ou même communiqué aux résident-es. Comme par hasard, peu de temps après l’ouverture du squat, Alliantie a informé pour la première fois les résident-es du complexe de divers scénarios futurs possibles pour l’appartement. Ce n’est pas la première fois qu’un tel hasard se produit. Read More