Thessalonique: deux camarades anarchistes arrêtés

Aux premières heures du mercredi 27 mai 2020, à Thessalonique, en Grèce, deux camarades anarchistes ont été arrêtés pour une tentative d’attentat à l’explosif ou à la bombe incendiaire au domicile de Dimitris Stamatis, l’ancien membre de Nouvelle Démocratie (le parti gouvernemental grec) et maintenant président de la Caisse de Dépôts et de Prêts.
Comme le rapportent les médias grecs, le premier camarade a été vu par des policiers civils qui passaient et contrôlaient la maison dans le quartier de Kalamaria ; puis l’autre camarade a été arrêté au moment où il allait poser les engins incendiaires/explosifs. Le premier camarade a été arrêté quelques heures plus tard à Thessalonique, alors qu’il était à vélo.
Il y a eu une grosse descente policière dans la maison du camarade, et aussi dans les maisons d’autres camarades. Plus précisément, 4 maisons squattées dans le quartier d’Ano Poli ont été fouillées de fond en comble et, de plus, 10 camarades ont été poursuivis au total, qui ont été laissés libres quelques heures plus tard, car rien n’a été trouvé contre eux. Read More

Grèce : répression et résistance pendant la pandémie

En coordination avec le collectif de médias anarchistes Radio Fragmata, nous présentons le compte-rendu suivant venu de Grèce. Ce dernier décrit les actions entreprises actuellement par le gouvernement grec, ainsi que par les propriétaires d’entreprises, la police et les fascistes, pour tirer profit de la pandémie de COVID-19 dans le but d’intensifier la répression – mais également celles que les anarchistes, les migrant·e·s, les prisonnier·ère·s, les travailleur·euse·s rebelles et les autres mettent en place pour riposter et ouvrir des espaces de liberté.

Ces mises à jour sont adaptées de la contribution mensuelle de Radio Fragmata au podcast « Bad News Report » sur la situation actuelle en Grèce. Nous espérons sensibiliser les gens à cette situation et amener davantage d’auditeur·rice·s à écouter ce podcast ; nous recommandons d’écouter « Bad News Report » ainsi que le réseau radio anarchiste/antiautoritaire dans son ensemble. Read More

Athènes (Grèce): nouvelle expulsion des squats Matrozou 45 et Panetoliou 21

Communiqué de solidarité de Pola Roupa et Nikos Maziotis avec la communauté squat de Koukaki

SOLIDARITÉ AVEC LES CAMARADES DE LA COMMUNAUTÉ SQUAT DE KOUKAKI

Depuis la fin août 2019, l’État a lancé une opération de répression à grande échelle contre les structures auto-organisées, les espaces antiautoritaires et les squats, notamment ceux qui hébergent des réfugié-e-s et des migrant-e-s, principalement des familles avec enfants. Le gouvernement actuel, ND (Νέα Δημοκρατία / Nouvelle Démocratie) tente de mettre à niveau tout ce qui restait du gouvernement précédent (Syriza), qui avait fait des progrès plus sélectifs, dans le but d’expulser des squats de migrant-e-s ou des espaces de lutte auto-organisés.

La communauté squat de Koukaki est l’une de ces structures auto-organisées de lutte, qui avait été expulsée il y a quelques temps, mais deux squats ont été réoccupés hier [Note de Squat!net: le 11 janvier 2020], ce qui a mené à une seconde intervention de la police, qui a arrêté et tabassé les camarades qui occupaient les lieux ainsi que des personnes venues à l’extérieur en solidarité. Read More

Grèce: Merry Crisis and Happy New Fear

Répression et résistance en Grèce, décembre 2019.

Poursuivant notre couverture de la lutte en Grèce entre le nouveau gouvernement répressif de Nouvelle Démocratie et le mouvement anarchiste historique, nous présentons le texte suivant, en nous appuyant sur des témoignages de mobilisations de rue et de défense de plusieurs squats. L’Etat grec continue mettre tout son poids dans un assaut contre les réfugiés, les anarchistes et les mouvements étudiants, encourageant la brutalité policière aveugle contre les êtres humains et leurs compagnons animaux tout en cherchant à disculper les meurtriers de droite, dont les membres du parti néo-nazi Aube Dorée pourtant accusés de conspiration dans le meurtre de Pavlos Fyssas et le policier qui a assassiné, il y a 11 ans ce mois-ci, l’anarchiste Alexis Grigoropoulos, âgé de 15 ans.

Nous espérons inspirer des actions de solidarité internationale avec le mouvement en Grèce et équiper les lecteurs pour l’action et l’analyse dans d’autres contextes, à une époque où la violence d’État et la résistance de masse s’intensifient dans le monde entier. La lutte se poursuit. Read More

Toulouse: Communiqué de la CREA

A Toulouse, il y a beaucoup de familles dehors, beaucoup de familles qui dorment dans une tente, beaucoup de familles qui n’ont aucune ressource, le 115 ne répond pas au téléphone et quand quelqu’un répond c’est pour dire qu’il n’y a pas de place, beaucoup de familles dorment dans la rue avec des enfants tout petits.

Au mois d’août, cinq personnes albanaises ont été arrêtées parce qu’elles étaient en galère, parce que c’est difficile de vivre comme ça et que c’est difficile de trouver une maison pour vivre normalement avec sa famille ; maintenant que ces personnes ont été arrêtées, leurs proches, leurs enfants se retrouvent tout seuls. La situation est très compliquée maintenant pour les familles des personnes en prison, qui ont fait des demandes de visite pour lesquelles il n’y a toujours pas de réponse. Les familles essayent de contacter leurs proches en prison pour leur apporter des affaires ou des choses dont elles ont besoin, mais elles n’ont toujours pas réussi et les délais sont longs. Au tribunal, les juges posaient des questions mais ne laissaient pas les personnes répondre, ils faisaient même des blagues. Sur les cinq personnes arrêtées, trois ont pris 4 mois ferme, un autre 9 mois et le dernier 13 mois. Read More

New York (USA): communiqué revendiquant l’attaque de l’ambassade grecque

Le 2 septembre 2019, nous avons attaqué l’ambassade grecque à New-York, en détruisant la vitre de la façade et en taguant l’entrée d’un “(A)”.

Picture-medium

Ceci a été fait en solidarité avec les anarchistes et les réfugiés d’Exarchia, où l’Etat fasciste grec a commencé à expulser les squats et à envoyer des migrants dans des camps de concentration. Jusqu’à présent, au moins quatre squats ont été expulsés et 143 personnes arrêtées par les porcs, arrachant les gens de leurs maisons sous les ordres du parti d’extrême-droite Nouvelle Démocratie. Read More

Madrid (Espagne): solidarité avec les prisonnières de Tetuán

Le 13 mai 2019, deux anarchistes ont été arrêtées à Madrid ; leurs maisons et l’espace occupé anarchiste La Emboscada ont été perquisitionnés par la police. Depuis, elles attendent leur procès, sous l’accusation de terrorisme, étant inculpées pour des nombreuses actions contre des apparats répressifs, des banques, des partis politiques et des agences immobilières.

Pour l’État et sa justice, toute action motivée par les idées anarchistes est un acte terroriste, puisque l’anarchisme a parmi ses objectifs la subversion de l’ordre social. L’État nous colle alors, avec ses lois, l’étiquette de terroristes et de criminels.

En tant qu’anarchistes, le but ultime du changement social et de mettre au rebut ce monde pour lequel la valeur économique compte plus que la vie en toutes ses formes ; le mépris pour chacun des responsables de cet ordre économique et social ; la décision d’agir et de nous organiser de manière autonome sans avoir recours à leurs voies légales ou électorales ; tout ça ce sont des choses auxquelles nous ne renoncerons jamais. Ce sont des choses dont nous sommes coupables. Mais coupables, terroristes ou criminels ne sont que des étiquettes qui répondent à la logique de l’État. Chacune choisit avec laquelle s’appeler et tout ce que nous avons à dire c’est que nous sommes anarchistes et cela aucune opération antiterroriste ne le changera.

Néanmoins, nous voulons aussi envoyer de la force et de la solidarité à toutes les autres, nombreuses, compagnonnes anarchistes qui tous les jours sont frappées par le système, à différents endroits de la planète. Un clin d’œil complice pour elles, qu’elles soient criminelles, terroristes ou simplement anarchistes. Leurs cages ne nous arrêtent pas.

[Publié le 1er sept. 2019 sur Attaque. Traduit de ContraMadriz.]

Espagne & Italie: la solidarité ne s’arrête pas

Carabanchel (Madrid – Espagne) : Feu à un véhicule d’une agence immobilière, en réponse aux expulsions et en solidarité avec Anna et Silvia

ContraMadriz / mardi 9 juillet 2019

La nuit du jeudi au vendredi, le véhicule d’une société immobilière était en flammes. Il s’agit d’une réponse à la vague d’expulsions qui ont lieu à Carabanchel en particulier et dans la ville en général. Les expulsions, leurs coups, doivent avoir une réponse, anonyme, revendiquée ou pas, qui touche directement les intérêts des spéculateurs et de l’État. Reproduisons l’attaque ! Read More

Nouvelle brochure: « Comme une étincelle en travers de la gorge »

Compil de textes traduits de l’italien à propos des deux opérations répressives à Turin, Trento et Rovereto du début de l’année 2019.

Sommaire :
– L’Asilo non si tocca (Opération « Scintilla »)
– Le dîner du dimanche peut être spécial (lettre de Lorenzo depuis la prison de Turin)
– Le coeur au-delà des barreaux (texte diffusé à Trento)
– Ils nous disent que « la pacchia e finita »… (texte diffusé à Gênes)
– … Mais ça continue encore et encore (liste d’actions de solidarité)
– Rendez-vous et initiatives à venir
– Initiative contre la censure en taule Read More

Turin (Italie): bloquons la ville le samedi 30 mars 2019 !

SAMEDI 30 MARS MANIFESTATION A TURIN !
CORTÈGE INTERNATIONAL CONTRE LES FRONTIÈRES / CONTRE LES EXPULSIONS ET LA RÉPRESSION Read More

Montreuil (93): soirée de solidarité face aux frontières et à la répression, à l’Écharde le samedi 23 mars

En solidarité avec les personnes arrêtés suite à l’opération Étincelle à Turin.

Ce sont devenus des faits divers : les milliers de personnes qui meurent chaque année en essayant de traverser des frontières, les expulsions des camps de fortune de Paris à Calais ou les incendies mortels dans les bidonvilles de travailleurs agricoles au sud de l’Italie. Parallèlement, l’Europe dresse des murs extérieurs et intensifie l’enfermement des personnes qui n’ont pas les bons papiers. Une traque sans relache, que ce soit aux frontières, où les autorités poussent les gens à mourir gelés en traversant à pied les montagnes, ou dans les villes où la militarisation et le harcèlement policier sont devenus le lot quotidien. Dans un monde où la « galère » est quotidienne pour beaucoup, le pouvoir attise la guerre entre pauvres, nous poussant à croire que la misère est due à quelqu’un.e qui galère encore plus que soi. Pourtant, de nombreux liens de solidarité se nouent aux frontières, dans les villes, ou face aux centres de rétention… De l’exploration de chemins détournés aux rassemblements, en passant par des attaques ciblées contre divers collabos de la machine à expulser, les rencontres se multiplient et la rage s’exprime un peu partout. Read More

Turin (Italie): lettre de prisonniers de l’opération Étincelle

Lettre collective de personnes arrêtées le 7 février dernier lors de l’expulsion de l’Asilo Occupato à Turin.

Le plus beau des cadeaux

C’est arrivé souvent au fil des années que nous nous soyons laissé aller à la fantaisie, en essayant d’imaginer comment et quand aurait lieu l’expulsion de l’Asilo. Combien de flics envahiraient le quartier, combien de temps tiendraient les barricades, à quel point résisteront ceux qui seront montés sur le toit, si cela coïnciderait avec une opération répressive et quelle serait la réponse à l’extérieur. Read More

Italie et Grèce: solidarité offensive contre l’opération Étincelle et l’expulsion de l’Asilo

Plein d’actions ont été effectuées depuis le 7 février, jour de l’expulsion de l’Asilo occupato à Turin et du lancement de l’opération Étincelle. Liste non-exhaustive:

Bologne : cortège en solidarité avec les arrêtés de Turin

Jeudi 7 février au soir, un cortège composé d’une trentaine de personnes «solidaires avec les personnes arrêtées à Turin et avec l’Asilo en cours d’expulsion» (texte de la banderole de tête) a traversé les rues du quartier de Bolognina avec des interventions au mégaphone, tags sur les murs et collage d’affiches autour des faits de la journée.
Les vitres et les guichets automatiques d’une BPM brisées le long de la route.
La Banque Populaire de Milan est l’une des banques actionnaires de Alba Leasing, propriétaire de l’immeuble du futur Centre de rapatriement de Modène. Read More

Turin (Italie): infos suite aux expulsions et arrestations récentes

Jeudi 7 février au petit matin, les flics, avec l’aide des pompiers, ont pris d’assaut l’Asilo, endroit occupé depuis 1995 et lieu d’organisation des luttes sociales (contre les expulsions locatives, contre les prisons pour migrants, il y a quelques années encore contre le TAV…). Des personnes sont montées sur le toit, où elles ont tenu bon pendant plus de 24 heures. Au final, les flics ont réussi à faire sortir tout le monde et condamner le bâtiment. Même chose pour l’occupation habitative de Corso Giulio Cesare.
Plusieurs rassemblements solidaires ont eu lieu dans le quartier, complètement bouclé par les flics. Apparemment des personnes auraient été interpellées pour résistance ou violence contre les bleus. Le rassemblement du soir pour discuter de la situation, au siège de Radio Blackout, s’est transformé en manif sauvage. Read More

Turin (Italie): l’Asilo résiste !

Au petit matin de ce jeudi 7 février 2019, la police a fait irruption dans les occupations de l’Asilo et de Corso Giulio, à Turin en Italie.

Sgombero_asilo-medium
Read More