Turin: agression contre carabiniers… 6 incarcérations, 1 personne recherchée

2017-05_Turin_Asilo_perquiz-300

Tract diffusé dans le quartier autour du squat l’Asilo Occupato. Le 3 mai, flics et carabiniers défonçaient la porte, perquisitionnaient, coupaient le gaz et incarcéraient 6 compagnon-nes. Les accusations sont dégradations, résistance à personne dépositaire de l’autorité publique et séquestration de personne. Illes sont accusé-es d’avoir attaqué deux patrouilles de carabiniers suite à un contrôle d’identité. Les 6 sont tou-tes détenu-es dans la prison de Turin.

Turin – Un quartier en transformation…

Mercredi 3 mai à 6h30 du matin, la police et les carabiniers ont fait irruption à l’Asilo Occupato et dans les occupations de Corso Giulio Cesare 45 et Borgo Dora 39 pour effectuer 6 incarcérations. Nous sommes au courant d’une septième personne recherchée mais qui n’a pas été trouvée… à elle va notre coucou le plus chaleureux. Read More

Turin: perquisitions et arrestations

A 6h30, le 3 mai, plusieurs équipes d’agents de police coordonnées par le ROS (criminalité organisée et anti-terrorisme) et la Digos (renseignement), ont fait irruption à l’Asilo, aux squats Corso Giulio Cesare et Borgo Dora et dans deux maisons à Turin et Barge. Read More

Liège (Belgique): deux journées/soirées contre l’enfermement

Difficile d’en sortir ! Eh ouais!

Nous en sommes tou-te-s là, catapulté-e-s sur cette terre « dessinée » ou plutôt décimée par cet animal humain. Une terre de barrières, d’entraves, de normes, de règles, de contrôles, de surveillances, qui pue la mort et la maladie. Toute cette merde commence très tôt dans nos vies. Read More

Montreuil (93): incarcération suite à l’arrestation du 7 février

2016-05-18_Paris_QuaideValmy-beaute400

Suite à la perquisition de mardi matin, 7 février, dans une maison occupée à Montreuil, le copain arrêté est passé l’après-midi du mercredi 8 devant une juge d’instruction du TGI de Paris. Celle-ci a décidé son placement en détention provisoire, dans le cadre de l’affaire de la voiture de flics brûlée le 18 mai dernier à Paris.

Ce jour là, en plein mouvement contre la loi « Travail », elle avait croisé la route d’une manif sauvage en réaction à un rassemblement de flics venus pleurnicher sur la haine dont ils font l’objet. Read More

ZAD du Keelbeek (Bruxelles): risque d’expulsion imminent!

photo2-brux-haren-megaprison

Appel du Keelbeek pour ce mardi 10 janvier, jour du jugement concernant l’appel de la procédure d’expulsion du 21 septembre.

Les habitants appellent à venir les soutenir sur le terrain dès la veille et tout au long de la journée.

Le permis d’urbanisme a été délivré et rend probable le commencement du chantier dès mardi et dans les jours ou les semaines à venir. Une présence massive sera un signe déterminant pour faire reculer le début du chantier.

L’année dernière, pendant que nous étions au tribunal pour le rendu du procès, ils en profitaient pour détruire nos cabanes et mettre fin à l’occupation. Cette fois-ci nous resterons au Keelbeek et nous ferons en sorte que ça ne se passe pas aussi facilement. Read More

Marseille : ni prisons ni expulsions

coeur-gif-090

Ces derniers temps, les expulsions se sont multipliées à Marseille, et une personne a été incarcérée aux Baumettes lors de l’une d’elles..

Ces derniers jours, un bureau de vente immobilière Vinci, situé boulevard de la Corderie, a eu toutes ses vitres éclatées. Vinci participe notamment à la construction de plusieurs prisons, et a construit récemment le mur anti-migrants et une partie du camp de containers à Calais, en plus de participer à la destruction d’une partie de la « jungle ». Read More

Toulouse: communiqué du collectif El Cambuche

Ce dimanche 2 octobre 2016, un camarade à été arrêté à Toulouse lors d’une projection-débat organisée par le collectif El Cambuche. L’initiative s’inscrivait dans la semaine mondiale de solidarité avec les familles des 43 étudiants disparus d’Ayotzinapa au Mexique, deux ans après leur enlèvement. Read More

Athènes (Grèce): la solidarité vient frapper aux vitres des partis au pouvoir

anarchy-symbol-i

Suite de la chronologie des attaques qui ont été revendiquées en réponse à l’opération répressive de l’Etat grec contre les espaces d’auto-organisation et de solidarité dans les premières heures du 27 juillet 2016 à Thessalonique :

– Athènes, 28 juillet : les vitres des locaux de SYRIZA de ‘Ano Petralona’ sont détruites. L’attaque est revendiquée sur Indymedia-Athènes.

– Athènes, 28 juillet : attaque aux cocktails molotov des bâtards en uniforme de l’OPKE (forces spéciales) et des flics anti-émeutes (MAT) qui stationnaient rue ‘Voulgaroktonou’ dans le quartier d’Exarchia. Attaque revendiquée sur Indymedia-Athènes par « Initiative d’anarchistes ». Read More

Espagne: dossier classé contre les compagnon-ne-s de l’Opération Pandora 2 !

soli_es-300

Par différents biais nous est parvenue la bonne nouvelle selon laquelle le dossier contre les compagnon-ne-s réprimé-e-s dans le cadre de la seconde partie de l’Opération Pandora a été classé.

La juge en charge de l’affaire a affirmé qu’ “au cours de la procédure en question n’ont pas été obtenues des données objectives, accessibles à des tiers et vérifiables pouvant être considérées comme des indices pour affirmer, ne serait-ce qu’à titre indicatif, la participation des personnes mises sous enquête aux faits qui leur sont imputés“.

La juge considère que l’unité qui a dirigé l’enquête (le Service d’Analyse du Commissariat Général de Renseignement des Mossos) “a seulement réussi à prouver que les personnes sous enquête étaient en relation avec des personnes du collectif anarchiste, dont certaines avec des antécédents pénaux”. Les rapports successifs de cette unité “se sont limités à informer sur des réunions, des voyages et des visites en prison”, mais la juge ne voit aucun élément de preuve en lien avec des faits illicites ou avec l’appartenance à aucune “organisation terroriste”. Plus de 500 flics, des mois d’enquête, pour arriver à la conclusion que les personnes arrêtées étaient en relation avec des personnes du milieu anarchiste… Read More

Marseille: bouffe vegan et projection en soutien aux inculpé-es des dernières manifs

uneminutedesilence-300

A Marseille comme ailleurs, loi Travail ou pas, la répression frappe celles/ceux qui ont choisi de tenir tête au pouvoir. Ne les laissons pas seul-es face à l’horreur judiciaire.

Mercredi 27 avril 2016, au Raccoon, place du lycée Thiers, à Marseille.
19h – Bouffe vegan, prix libre pour la caisse anti-répression
21h – Projection de Une Minute de Silence. Fiction, 1998, 80 min.
« Décembre 1995 : en plein mouvement social, des mineurs de Lorraine se mettent en grève et s’organisent pour mener la révolte » Read More

Lons-le-Saunier (Jura): récit d’une arrestation – venez soutenir Grégoire à son appel le 4 mai !

ZAD_Notre-Dame-des-Landes

Bonjour, Grégoire a été arrêté et incarcéré suite à un infotour de la ZAD à Lons-le-Saunier.
Un certain nombre d’entre vous l’avez rencontré lors des réunions d’infos de ces dernier mois ou sur la ZAD.
Nous appelons à relayer cet appel et à venir le soutenir le 4 mai à Rennes lors de son procès.

NOTRE-DAME-DES-LANDES – RÉCIT D’UNE ARRESTATION – VENEZ SOUTENIR GRÉGOIRE À SON APPEL À RENNES LE 4 MAI !

Dans le cadre des infotours, des équipes d’opposants se relaient depuis 5 mois un peu partout en France pour faire le récit de ce que nous construisons sur la ZAD et pour apporter quelques éclairages sur l’état des lieux de la lutte à un public le plus large possible. Read More

Dieppe: trois mois de prison ferme pour deux Albanais qui avaient squatté une maison vide !

La Justice a craqué, cachée derrière la devise « Liberté, égalité, fraternité ». Il semble bien que deux personnes se trouvent actuellement en prison pour des faits qui ne sont normalement pas passibles d’une condamnation pénale ! « Le squat de A à Z » le précise très clairement (voir chapitre « Face à la Justice »), « les procédures pour squat dépendent de la juridiction civile (tribunal d’instance ou administratif), c’est-à-dire un conflit entre deux parties, où il n’y a pas de risque de prison ».

Comme l’indique avec complaisance (voire avec satisfaction) l’article ci-dessous paru dans Paris-Normandie le 5 avril 2016, deux Albanais qui squattaient une maison vide à Dieppe depuis au plus de deux jours ont été arrêtés pour des faits imaginaires: « des faits d’effraction d’une habitation ». Read More

Liverpool: cinq Love Activists emprisonné-e-s pour avoir occupé un bâtiment vide de la Bank of England

prisonsoli

Cinq activistes qui avaient occupé au centre-ville de Liverpool un vieux bâtiment de la Bank of England pour proposer un abri et de la nourriture aux personnes sans-abri de la ville ont été condamné-e-s à près de trois mois de prison chacun-e.

Les « Love Activists » avaient squatté ce bâtiment abandonné de la Castle street en avril dernier pour mettre en place un centre d’aide aux sans-abri, proposant des lits pour y dormir, un espace d’information/conseils, et une cuisine de rue. Le squat a été expulsé à l’aube du 12 mai, tou-te-s les occupant-e-s arrêté-e-s dans la foulée. Read More

Madrid: le dernier compagnon emprisonné de l’Opération Piñata sort de prison

Le compagnon qui se trouvait dans la prison d’Estremera, Paull, a été remis en liberté aujourd’hui, avec charges et comme les autres en attente du procès.

Après différentes erreurs et négligences bureaucratiques de la part du tribunal et des fonctionnaires compétents pour cette affaire, s’achève ce dernier chapitre des opérations policières contre les anarchistes et anti-autoritaires dans l’Etat espagnol. Read More

Espagne: trois des cinq compagnons incarcérés suite à l’Opération Piñata sortent de prison + quelques nouvelles de l’Opération Pandora

contracarcel-web

Madrid (EFE), 1er juin 2015 – L’Audiencia Nacional a remis en liberté trois membres supposés des Groupes Anarchistes Coordonnés (GAC) arrêtés en avril dernier au cours de l’opération Piñata[1], arguant que le juge Eloy Velasco n’avait pas suffisamment motivé l’envoi en prison pour délits d’appartenance à une organisation terroriste.

Javier García Castro, Enrique Balaguer Pérez et Jorge Linares Izquierdo avaient fait appel de cette mesure. Leur remise en liberté se fonde sur le « manque de caractère concret des indices » (vu notamment l’aspect générique des degrés d’implication dont ils sont accusés) et sur le fait qu’il n’y a pas de risque sérieux de fuite vu leurs attaches familiales et salariales en Espagne. Read More