Thessalonique: rassemblement en solidarité avec les personnes arrêtées lors de l’expulsion de la nouvelle occupation.

Au petit matin du mercredi 12 janvier à 5h45, une fois de plus, des flics cagoulés s’approchent de l’espace occupé le lundi 10 janvier en solidarité avec l’expulsion du steki dans le bâtiment de Biologie (expulsion qui a eu lieu le jour du nouvel an), alors qu’au même moment des véhicules de police sont garés dans les rues autour du campus universitaire et que les unités de flics anti-émeute envahissent le campus. Le squat était gardé par des camarades, qui l’ont défendu avec dignité. Les ordures connues de la répression, avec leurs intentions meurtrières connues, ont cherché à noyer les occupant-es avec des lacrymos et en utilisant des grenades assourdissantes dans un espace où ils ne savaient même pas quels matériaux restaient de l’ancienne utilisation de l’espace comme laboratoire pharmaceutique. Bien entendu, nous ne doutons pas que des récits ridicules et trompeurs seront diffusés par l’État et les médias au sujet des matériaux qui se trouvaient déjà dans l’espace et de la destruction que les policiers eux-mêmes ont causée dans leur rage lorsqu’ils ont envahi l’espace, brisant fenêtres et murs. D’ailleurs, il semble que les coups de masse des flics aient la propriété magique de rendre les espaces utilisables pour la communauté universitaire et étudiante…. Read More

Thessalonique: l’expulsion du steki Biologica ne restera pas sans réponse

Assemblée ouverte de solidarité pour le Steki Biologica, vendredi 31 décembre 2021 à 15 heures au premier restaurant universitaire.

Aujourd’hui 31 decembre, à la veille du nouvel an, l’État et les flics ont expulsé le steki Biologica, entourant la zone autour du campus, avec une présence accrue à l’intérieur de l’université. L’expulsion du sketi a été planifiée à l’aube car elle ne rencontrerait aucune forme de résistance à cette heure-là. Nous ne considérons pas que l’expulsion du sketi soit une exception, car une partie des méthodes de l’Etat sous forme de contrôle et de répression consiste à faire taire tout mode d’expression et d’action qui s’écarte du discours dominant. Read More

Thessalonique: 34 ans, ce n’est pas assez. Touchez pas à notre squat ! Semaine de solidarité avec le squat Biologica

Chèr.es compas

Nous tendons la main aux autres squats, collectifs, groupes autonomes et compas, pour informer et sensibiliser sur la situation actuelle concernant la récente vague d’expulsions de squats en Grèce, ainsi que sur les nouvelles lois « anti-éducation » qui autorisent le maintien de l’ordre dans les institutions d’éducation publique.

Comme vous le savez peut-être déjà, l' »espace occupé à l’université de biologie de Thessalonique« , l’un des plus anciens squats de Grèce, est menacé d’expulsion. Nous prenons cette menace au sérieux, car elle est basée sur des informations solides, qui ont été publiées par le ministère grec de la gouvernance numérique et qui sont sur le point d’être achevées dans les 16 mois (à partir du 16 septembre 2021), en commençant par la démolition des murs dans les 4 mois (jusqu’en janvier 2022). Comme les vacances de Noël approchent, et compte tenu des récentes déclarations ciblées du vice-ministre de l’éducation, M. Sirigos, nous considérons cette période comme dangereuse pour une éventuelle expulsion et la démolition immédiate des murs intérieurs du squat. Dans le passé, nous avons été témoins d’expulsions ayant lieu pendant les vacances, car c’est une tactique connue du gouvernement d’agir, lorsque de nombreux étudiant.es et compas sont loin des grandes villes, afin d’éviter toute résistance. Read More