Bruxelles: la 404 expulsée suite à un incendie

Communiqué de la 404

Ce samedi 10 avril, un incendie a eu lieu dans l’ancienne école 14, rue Capronnier 1, à Schaerbeek. Rebaptisée Ecole 404, cet endroit était habité depuis mars 2020 par une trentaine de personnes et plusieurs associations dont Hope4ever et l’ASBL 404. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé physique. Le même jour, la commune fait appliquer par la police sa décision d’expulser ces habitants de leur logement.
Le déroulement de cette journée et de celles qui ont suivies, la prise en charge de la situation par les services publiques, les forces de l’ordre, les pompiers, les médias et les propriétaires du lieu, révèle diverses maltraitances, discriminations et abus en tout genre.

Nous ne tairons pas notre colère et refusons qu’une fois de plus, nos voix dissidentes soient silenciées et dépouillées de leur dimension politique. Nous refusons la stigmatisation des squatteureuses, et revendiquons le squat comme l’une des dynamiques politiques les plus pertinentes et émancipatrices qui soit dans la ville de Bruxelles actuellement. Read More

Marseille: de l’immobilisation de force au déplacement forcé… résistances et luttes des ancien.nes et nouveaux habitant.es du Petit-Séminaire

Lundi 30 novembre, la préfecture a procédé à l’expulsion de plusieurs immeubles du Petit-Séminaire, suite à l’incendie qui s’était déclenché dans la cave du bâtiment J, dans la nuit du 24 novembre. Contournant son obligation de relogement des habitant.es des bâtiments expulsés, la mairie doit faire aujourd’hui face à leur mobilisation qui ne risque pas d’en rester là… Read More

Thessalonique: raid de la police au squat Libertatia

Le dimanche 23 août à 10h30 du matin, plusieurs unités de flics ont fait une descente dans le squat Libertatia à Thessalonique. Plus précisément, lors de la réparation du toit du bâtiment qui avait été incendié par les fascistes, les flics ont cassé le cadenas de la porte et ont fait une descente dans le squat où ils ont arrêté 12 personnes qui se trouvaient à l’intérieur. Après cela, ils ont volé une fois de plus plusieurs outils de construction et d’autres matériaux nécessaires à la reconstruction du toit, comme ils l’avaient fait un mois auparavant, lorsqu’ils avaient fait une descente dans le squat avec les assistants de l’Ephorie des monuments modernes et avaient pris une partie de l’équipement du squat pour le projet de reconstruction. Juste après le raid, des camarades qui se rassemblaient à l’extérieur du bâtiment sont entré-es et l’ont réoccupé. Outre les douze personnes arrêtées, les flics ont détenu deux autres camarades qui se trouvaient à l’extérieur du bâtiment et les ont relâchés quelques heures plus tard. Les camarades arrêtés ont passé toute la journée dans le département de police de Toumba et à la police générale de Thessalonique où ils ont été libéré-es tard dans la nuit. Les accusations portées contre les camarades sont les suivantes : travail illégal, endommagement d’un monument d’importance culturelle et désobéissance. Il convient également de mentionner la tentative dégoûtante de la police et de certains médias de relier l’arrestation accidentelle d’une femme pour possession de drogue aux 12 camarades arrêté-es. Read More

Grenoble: incendie du Squat Solidaire

DAL 38 dénonce une mise à l’abri “à la va-vite” par la ville.

Suite à l’incendie hier, dimanche 2 août, du Squat Solidaire, 12 rue des Trembles à Grenoble, les habitants on été mis à l’abri par la ville ” à la va-vite “ , pour le week-end au Gymnase grenoblois de la Houille Blanche. Ce matin ils se trouvent sans aucune information quant à la suite, et craignent d’être remis à la rue. Pas de blessés mais de nombreuses pertes matérielles pour les dizaines d’habitants qui vivaient là vaille que vaille. La mise à l’abri dans ce gymnase est temporaire, jusqu’à aujourd’hui. Et après ?
Rendons-nous nombreux sur place, au Gymnase de la Houille Blanche (quartier mistral) pour les soutenir et dire NON aux expulsions ! Read More

Marseille : la fin brutale du squat St-Just évacué après un incendie

Entre 100 et 150 migrants, dont des familles avec enfants, ont été évacués lundi dans la précipitation du squat St-Just à Marseille, où un incendie s’est déclaré au petit matin. Ouverts depuis fin 2018, les lieux étaient sous le coup d’une procédure d’expulsion.

« C’est très brutal, ça ne devait pas se passer comme ça. » Bénévoles et habitants du squat St-Just à Marseille sont sous le choc : un incendie s’est déclaré tôt, lundi 8 juin, alors qu’une procédure d’expulsion était en cours. « Le feu a pris au rez-de-chaussée au fond du couloir dans la pièce que l’on appelle ‘la chapelle’. Cette pièce servait au stockage de vêtements, chaussures, outils ou encore linge de maison et n’a jamais était habitée. Il y avait beaucoup de fumée, heureusement, personne n’est blessé », explique à InfoMigrants une bénévole du Collectif 59 St-Just, qui aide au fonctionnement du lieu depuis son ouverture en décembre 2018. Read More

Toulouse: incendie du squat Muret suivi de deux nouvelles ouvertures

Incendie au plus grand squat de Toulouse ou les conséquences du racisme d’État.

C’est en colère qu’on se réveille ce 5 février, le lendemain de l’incendie ayant eu lieu au 44 avenue de Muret, où vivent environ 600 personnes. Des réfugié-e-s en grande majorité, ayant déjà tout perdu, et risquant de tout perdre à nouveau, si ce n’est pas déjà le cas : une centaine de chambres auraient été touchées selon la préfecture, nécessitant l’intervention utile de 90 pompiers, et celle inutile, voire dangereuse, de 54 policiers. Nous y reviendrons.

On ne va pas s’attarder sur les faits : un accident dans un lieu vétuste entrainant un départ de flamme, mais dont les origines sont beaucoup plus profondes. Comment 600 personnes se retrouvent à squatter un ancien bâtiment appartenant à EDF ? Cette situation ne dure que depuis mai 2019 : avant, pendant un an, c’était des bureaux qui était occupés à Saint-Michel, au Squat Russell, par ces mêmes personnes, dont le nombre a augmenté entre temps. Read More

France: des nouvelles des cabanes des Gilets jaunes

Les infos qui suivent ne sont évidemment pas exhaustives, mais montrent la vitalité du mouvement des Gilets jaunes et des occupations de ronds-points avec cabanes, etc. tout autant que l’acharnement de la part de l’État pour écraser ce mouvement (en l’occurrence par la démolition des cabanes par la police, ou par des incendies anonymes…).

***

Depuis fin novembre 2018, les Gilets jaunes de Commercy (55) avaient installé leur «cabane de la solidarité» sur la place Charles de Gaulle, en plein cœur de la ville.

Place forte du mouvement des Gilets jaunes, ils/elles y avaient lancé notamment deux appels, d’abord à former des assemblées partout en France, puis un deuxième appel à toutes les assemblées de Gilets jaunes à se retrouver à Commercy les 26 et 27 janvier pour «l’Assemblée des assemblées». Read More

Toulouse: incendie des 73 et 73bis rue de Bayard, communiqué, récit des habitant.e.s et appel à solidarité

Dans la nuit du 9 au 10 janvier 2019 aux alentours de 2h30, un incendie s’est déclenché dans un immeuble d’habitation situé au 73 rue de Bayard. Grâce à la solidarité des habitant.e.s et au soutien des pompiers, les locataires ont pu rapidement être evacué.e.s, et de graves dommages ont pu être évités, mais depuis la colère monte. Rendez vous est donné lundi 14 janvier 12h30 au Capitole.

Mercredi 7 janvier au matin, plus d’une centaine de pompiers s’agitent dans l’obscurité. On voit des flammes dans cet ancien hôtel à l’allure hausmanienne. C’est spectaculaire. Le feu brûlera encore pendant des dizaines d’heures. Ça donne presque envie de croire aux miracles lorsqu’on apprend qu’il n’y a que deux blessés graves parmi les dizaines d’habitant.e.s. La presse locale couvre largement l’événement en récoltant comme d’habitude en priorité leurs informations auprès des autorités et administrateurs locaux. De quoi remplir aisément la rubrique « faits divers » des prochains jours. Read More

Grenoble : Les jardins d’utopie attaqués

Ce Dimanche vers les 14h alors que des étudiant·e·s sympathisant·e·s mangeaient devant l’Amphi G occupé. Une cabane des jardins d’Utopie a cramé (la cabane sleeping). Plusieurs personnes se précipitèrent pour essayer d’arrêter le feu mais c’était trop tard. Pourtant, 5 minutes avant l’incendie, le Jardin paraissait calme, une personne confirma qu’il n’y avait aucune personne sur le jardin, ni fumée, ni feu à proximité.

Et maintenant un tas de cendre… Read More

Thessalonique: Communiqué du squat Libertatia et appel à manifester suite à l’incendie du squat par les fachos

Aujourd’hui dimanche 21 janvier, vers 13h30 et juste avant le rassemblement nationaliste pour la Macédoine (conflit de longue date qui oppose l’État Grec et l’État Macédonien pour le nom officiel de ce dernier), des groupes fascistes y participant ont commencé à attaquer les espaces occupés. D’abord ils ont attaqué le centre social autonome l’École et après avoir été repoussés, ils se sont alors approchés de notre squat endommageant la façade et la clôture. Les dommages ont été restaurés directement par les membres de notre groupe, qui se sont ensuite rendu à Kamara pour renforcer le rassemblement antinationaliste. Environ deux heures plus tard, un groupe de 60-70 fascistes a attaqué notre squat avec des cocktails Molotov et des fumigènes, provoquant un incendie. A ce moment, il n’y avait personne dans le bâtiment car on était au rassemblement à Kamara. Tout au long de l’attaque, en dehors du squat, il y avait des flics en civil et un camion de CRS garé à côté, qui ont couvert l’attaque sans intervenir. Les voisins ont réagi en sortant aux balcons et criant contre les fascistes, qui à leur tour ont répondu avec des insultes et en lançant des fumigènes contre eux. Quand les fascistes ont tenté de s’approcher à nouveau du centre social « l’École », la police a réagi de la même façon, couvrant le fascistes et isolant les camarades qui se trouvaient à l’intérieur du bâtiment. Read More

Lyon: retour sur l’incendie du squat de la rue Marietton

Un grand incendie rue Marietton a ravagé notre maison occupée vendredi 27 octobre au matin, après le départ des copains. Le voisin coincé au dernier étage sera secouru par les pompiers. Le cœur en miette, ici quelques précisions et réactions à chaud suite aux articles de la presse. Read More

Roybon (38): sabotages anti-ZAD… Appel à solidarité

Communiqué – Roybon, ça bouge à la ZAD

(publié le 3 octobre 2017)

L’affaire Pierre &Vacances n’est toujours pas réglée en justice, mais les forestiers pourraient bien reprendre les coupes et récupérer leur bois prochainement. La police multiplie ses visites. On peut s’attendre à du mouvement. Read More

Saint-Denis (93): communiqué du collectif du 168 – Incendie et expulsion du squat du Cheval Blanc

25 août 2016, 25 août 2017. Même date, même catastrophe.

Il y a un an, nous avons été expulsé.e.s du 168 avenue Wilson. Nous avons campé devant, nous avons manifesté, nous avons rencontré la mairie et la préfecture, sans résultat. Puis la police a détruit notre campement. Après avoir été hébergé.e.s à droite à gauche, nous avons dû occuper un nouveau lieu vide, le 99 avenue Wilson (hôtel du Cheval Blanc), à partir du 25 décembre 2016, avec le soutien d’habitant.e.s du quartier, de collectifs, associations, organisations politiques et syndicales de Saint-Denis. En attente de jours meilleurs. Read More

Londres: des suites de l’incendie de la Grenfell Tower

Mercredi 14 juin, vers 1h du matin, un incendie s’est déclenché au 9e étage de la Grenfell Tower, un immeuble de 24 étages dans le parc HLM « Lancaster Council Estate », dans le quartier de Kensington & Chelsea à Londres, un des quartiers les plus riches du Royaume-Uni. En quelques minutes, le feu s’est étendu aux autres étages et appartements, qui étaient normalement censés être isolés contre la propagation de feux domestiques depuis qu’un nouveau bardage avait été posé sur le bâtiment. Ce bardage avait été installé il y a quelques années pour que le bâtiment « passe mieux » aux yeux de la bourgeoisie du quartier. Quand les habitants ont appelé les pompiers, on leur a dit « restez chez vous et attendez que les pompiers viennent vous chercher ». Presque tous ceux qui ont obéi ont péri. Read More

Villeurbanne (69): incendie du squat du Poireau, une centaine de personnes à la rue sans solution

Lundi 13 mars au soir, entre 19h et 20h, une incendie apparemment accidentel s’est déclaré au squat du Poireau, ouvert depuis bientôt 2 ans. Les occupant·es ont réussi à évacuer les lieux assez rapidement, sans blessé. Après l’extinction de l’incendie, les habitant·es ont passé la nuit sur le trottoir d’en face sans aucune solution proposée. Read More