Lyon: procès contre l’Espace Communal de la Guillotière, rassemblement devant le TGI

Depuis 2 mois, le bâtiment situé au 45 rue Béchevelin a été squatté afin de loger des personnes en demande d’asile délaissées par les services de la Métropole. A travers différentes initiatives portées par ses habitant.es et leurs soutiens, l’Espace Communal de la Guillotière est né, et est devenu un lieu de rencontres pour de nombreux.ses voisin.es.

Jeudi 6 Février, les services de la Ville de Lyon y ont déposé un arrêté interdisant l’accueil du public prétextant que le lieu ne serait pas aux normes ERP. La Mairie ne semble donc pas saisir la différence entre des « services » destinés à un « public » consommateur et passif, et des solidarités concrètes entre voisin.es favorisant l’intégration de ses habitant.es à la vie du quartier. A l’Espace Communal, c’est de la construction collective d’une entraide populaire dont il s’agit. Read More

Lyon: inauguration de l’Espace Communal de la Guillotière

Un nouvel espace dédié à la vie du quartier de la Guillotière ouvre ses portes ce dimanche 15 décembre. Ce lieu héberge dans sa partie habitable des exilé.e.s et propose au rez-de-chaussée des activités à destination des habitant.e.s. du quartier. Venez le découvrir et partager vos envies pour le faire vivre ce dimanche !
Venez nous rencontrer à l’Espace Communal de la Guilltoière (ECG), au 45 rue Béchevelin, le 15 décembre 2019, à partir de 11h, afin de découvrir ce joli lieu, manger un bout et nous faire part de vos envies.

Décembre 2019 – Cher-e-s voisin-e-s, vous avez sans doute remarqué que depuis quelques semaines un bâtiment du cœur de la Guillotière semble, après des années d’abandon, reprendre vie. Ce lieu, c’est l’Espace Communal de la Guillotière, plusieurs centaines de mètres carrés que nous aimerions dédier à la vie du quartier, ses habitant.es et leurs besoins.
Nous autres -habitant.es et habitué.e.s de la Guillotière- avons squatté l’ancienne entreprise Descours, vide depuis plusieurs années. Nous souhaitons, par cette occupation, participer à l’enrayement d’un processus à l’œuvre dans le quartier : le remplacement d’une population modeste par une population plus aisée, qui se traduit notamment par la destruction d’immeubles à loyer bas et leur remplacement par des résidences onéreuses et sécurisées, par la disparition des petits commerces et l’installation en leurs places de grandes enseignes, concept store en tous genre ou bars « branchés » et hors de prix, mais aussi par un renforcement des dispositifs sécuritaires ( vidéo-surveillance, mobiliers anti-sdf, harcèlement policier) visant à décourager les plus démuni.es de rester. Read More