Castille-La-Manche (Espagne): Appel à la résistance à Fraguas

Danger imminent d’expulsion, de démolition et d’incarcération de six personnes du village de Fraguas. Nous ne pouvons pas le permettre. Nous faisons appel aux journées de résistance indéfinies avec l’intention de l’arrêter. Nous ne pourrons arrêter ceci qu’avec une affluence massive de personnes prêtes à défendre le projet. Il n’y a pas encore une date concrète pour la démolition mais il y a beaucoup de préparatifs à faire et nous avons besoin d’aide. Nous avons l’intention d’utiliser des techniques de résistance pacifiques et de désobéissance.
Ils veulent détruire l’autonomie, la vie en communauté, l’autosuffisance, l’autogestion, le monde rural, ses habitants et la culture traditionnelle.
Ils veulent tout gérer à leurs aises, la société civile doit dire ça suffit. Avec toute humilité nous voulons invoquer l’esprit d’autres luttes comme celles de Sasé, des ZAD, de Hambach et beaucoup d’autres histoires de résistances qui ont montré l’exemple et ont semé des graines, en nous inspirant toute(s). Read More

Saragosse (Espagne): Communiqué de l’assemblée du CSO Kike Mur

La première chose que nous voulons faire est de remercier tous les collectifs et individu-e-s qui nous ont manifesté leur soutien et leur engagement dans la défense du projet politique et social qui se déroule dans les murs de l’ancienne prison de Torrero. Nous n’avons pas les mots pour vous remercier de la vague de solidarité qui a été générée.

Que les soi-disant « gouvernements du changement » entreprennent une offensive contre les espaces libérés n’est pas quelque chose de nouveau, à Barcelone il y a d’innombrables espaces squattés qui ont été expulsés avec l’approbation du gouvernement d’Ada Colau, à Madrid il y a aussi des espaces libérés en attente d’expulsion et le fléau des évictions continue à se répandre comme un feu sauvage, tous sous le gouvernement de Manuela Carmena. A La Corogne, le « gouvernement de changement » de Marea Atlántica a ordonné il y a exactement un an l’expulsion du CSO A Insumisa, dans laquelle il y a eu une répression sans précédent avec un grand nombre de blessés et de détenus, dont un a été incarcéré pendant plusieurs jours. Read More

Madrid: Communiqué des deux anarchistes arrêtées le 13 mai

Tôt le matin du 13 mai, les flics sont entrés par effraction dans nos maisons et dans l’espace anarchiste La Emboscada – trois semaines après son inauguration – avec le 21e groupe de la Brigade Provinciale d’Information de Madrid, dédié à l’espionnage et à la chasse aux anarchistes. On nous a informé qu’ils déposaient un mandat de perquisition et d’arrestation contre deux d’entre nous pour terrorisme. Au cours de la perquisition, qui a duré environ 6 heures, des camarades de Madrid sont venu.e.s manifester leur soutien.

Pendant ce temps, la police semblait particulièrement intéressée par des vêtements: manteaux colorés et noirs, foulards en béton, foulards, foulards, foulards à fleurs, chaussures spécifiques ; elle s’intéressait aussi aux agendas, calendriers, quelques cahiers, quelques annotations, notes entre les pages des livres, ordinateurs, disques durs, cartes mémoire, usb, téléphones portables, caméras photo et vidéo, CD et DVD, outils et surtout, marteaux ; ainsi qu’aux étiquettes, patches et T-shirts de la marque M.A.L.P. ; affiches et propagande en relation avec le contre-sommet du G20 en 2017. Read More

Madrid (Espagne): Les deux anarchistes arrêtées lundi sont sorties !

[…] les deux compagnonnes arrêtées à Madrid lundi dernier, le 13 mai, dans le cadre d’une nouvelle opération « antiterroriste » menée par les flics de la Brigada de Información et du UIP [unités de police qui correspondent à peu près aux RG et aux CRS français ; NdAtt.] dans un squat d’habitation et dans l’espace anarchiste occupé Emboscada, tous les deux situés dans le quartier de Tetuán, ont été libérées. Inculpées, elle restent dans l’attente de leur procès.

Pour l’instant, il n’y a pas d’autres informations sur la situation des compas, mais on leur envoie toute notre force et courage.

Solidarité avec toutes les combattantes frappées par l’État !

[Publié le 16 mai 2019 sur Attaque. Traduction de l’espagnol d’un article publié le 15 mai sur La rebellión de las palabras.]

Madrid (Espagne): nouvelle opération antiterroriste contre des anarchistes

Dans la matinée du 13 mai 2019, une nouvelle opération antiterroriste a frappé l’anarchisme à Tetuán (Madrid).

L’espace anarchiste occupé La Emboscada [Note de Squat!net: ouvert au public le 23 avril dernier] et une autre maison squattée ont été perquisitionnés par des agents de la brigada de información et des flics anti-émeute. L’opération s’est soldée par l’arrestation de deux personnes. Read More

Madrid (Espagne): 3e rencontres anarchistes contre le système technologique et son monde

Pour la troisième année consécutive, auront lieu dans le CSOA La Gatonera (C/ Valentín Llaguno, 32) les rencontres anarchistes contre le système techno-industriel. Cette réunion part de la nécessité de générer un discours contre le système de domination dans lequel nous sommes. Ce système imprègne le monde qui nous entoure dans une logique techno-scientifique où tout est mesurable, quantifiable et donc soumis à un contrôle. Ce développement repose sur la substitution des processus naturels aux processus techniques soumettant les individus, les animaux et l’écosystème à la méga machine. Read More

Madrid (Espagne): revendication pro-squat de l’incendie de deux véhicules d’auto-partage

Dans le cadre de la semaine d’agitation et de propagande contre la gentrification, la spéculation immobilière et en défense des squats, deux véhicules des entreprises « E-Move » et « Car To Go » ont été incendiés dans les quartiers Arganzuela et Prosperidad.

Nous sommes en plein renforcement de la dernière réinvention de la démocratie et des illusions renouvelées dans les structures dépassées de l’État et du parlementarisme. L’irruption de la « nouvelle politique » dans le paysage politique a permis au système de renouveler ses structures de domination et de leur donner une nouvelle légitimité, épuisées après des années de crise. Au fur et à mesure que le cirque électoral s’est renforcé, l’agitation dans les rues a diminué. Comme toujours. Read More

Madrid (Espagne): action contre la spéculation immobilière et les expulsions de squats

Le 13 février dernier, le trafic a été interrompu dans la calle de la Oca, au niveau de la station de métro Vista Alegre. Deux banderoles ont été accrochées, sur lesquelles on pouvait lire « Aucune expulsion sans réponse » et « Contre la gentrification et la spéculation capitaliste: action directe », plusieurs feux d’artifice ont été allumés et une agence immobilière a été repeinte. Des tracts ont également été distribués pour informer de l’expulsion de la calle Postal*, arrêtée la semaine dernière mais exécutée ce mercredi 13 février. Après cela, nous nous sommes dispersés. Personne n’a été contrôlé et lorsque la police est arrivée, il n’y avait plus personne. Read More

Barcelone : Saccage de la Chambre de la Propriété Urbaine en soutien aux squats

Lundi 26 novembre dans la matinée, un groupe d’une quinzaine de personnes cagoulées a fait irruption dans les locaux de la Chambre de la Propriété Urbaine de Barcelone Via Laietana. Une fois à l’intérieur, elles ont détruit des vitres, des ordinateurs, bureaux et autres mobiliers de l’agence. Des symboles squat ont aussi été tagués en nombre sur les murs et le mobilier, mais aussi sur les fenêtres extérieures.

Read More

Madrid: Présentation de l’Athénée Libertaire de Vallekas

En ces temps d’apathie généralisée, d’opportunisme politique, de nouvelles modes protestataires venant directement de l’université, de votre iphone et de misère collective, bref, en ces temps où il semble que le développement moléculaire d’une amibe soit plus facile que tout type de changement social, nous suivons le nôtre. Combattre la modernité capitaliste, le réformisme et, bien sûr, l’Etat. Désapprendre leurs valeurs et leurs pratiques, et travailler pour la construction de personnes libres. A cette occasion, nous avons le plaisir d’annoncer l’ouverture du nouvel Athénée Libertaire de Vallekas.
Il sera situé dans la rue Párroco Don Emilio Franco, nº 59, près de la station de métro Nueva Numancia et de la gare d’Entrevias. Nous sommes conscients que nous prenons possession d’un espace dont le processus d’expulsion touche à sa fin. Cette circonstance ne fait que réaffirmer notre refus de cesser nos efforts.
Ce nouveau projet vise à construire un espace de formation globale à tous les niveaux : manuel, intellectuel, émotionnel… pour lequel nous utiliserons différents outils tels que des ateliers, cours, conférences, débats, tables rondes, conférences…
D’autre part, nous avons aussi l’intention de nous former en tant que groupe pour participer clairement et activement à la vie sociale et politique du quartier dans une perspective révolutionnaire : mettre en évidence les injustices du système, encourager l’autogestion, l’action directe, la solidarité entre personnes opprimées, la conscience individuelle et collective, l’action sociale auto-organisée. Read More

Madrid (Espagne): quelques attaques en solidarité avec les squats

Madrid, Espagne : destruction d’un véhicule d’agence immobilière

Dans la matinée du 7 mai, une voiture de la société immobilière «Don Piso» a été détruite à Vallekas. Vallekas, comme tant d’autres quartiers de Madrid, subissent les conséquences du processus de gentrification que l’État et le capitalisme développent dans les grandes villes. La spéculation capitaliste transforme les quartiers en gigantesques centres commerciaux pacifiés, où la logique de consommation et d’exploitation est la seule forme de relation possible. Les responsables ont des noms et des adresses : partis politiques, mairies, flics, banques, agences immobilières… tous sont des têtes de la même hydre. Read More

Madrid (Espagne): guerre à la spéculation immobilière !

Sabotage de plus de dix serrures d’agences immobilières à Vallekas.

Dans la matinée du 27 décembre 2017, les serrures de plus de 10 sociétés immobilières ont été sabotées dans le quartier de Vallekas et a été peint, de façon très claire, « Guerre à la spéculation ». Ce quartier de Madrid, comme tant d’autres, se voit soumis aux tranformations urbaines qu’imposent le capitalisme et l’Etat. Read More

Valencia (Espagne): interview avec quatre membres du CSOA L’Horta

À Valencia, dans le quartier de Benimaclet, précisément au bout de la Carrer de Diógenes Lopez Mecho, à côté de la Plaça Tretze Roses, se trouve le CSOA L’Horta. CSOA pour centre social occupé anarchiste. L’Horta, c’est une grande maison, quelques bâtiments annexes, et un grand jardin potager, d’où son nom, « jardin » en catalan/valencien. Le tout, squatté depuis le 29 mars 2012, après avoir été occupé une première fois entre 2005 et 2007.


Read More

Espagne: l’opération Piñata continue…

Lundi 30 mars 2015, la police anti-terroriste lançait 17 perquisitions et arrêtait 15 compagnonNEs à Madrid, Palencia, Grenade et Barcelone lors d’une opération dénommée Piñata. Lors des perquisitions, 24 autres seront brièvement arrêtés pour avoir résisté à ces dernières (notamment dans les squats). Read More

Espagne: dossier classé contre les compagnon-ne-s de l’Opération Pandora 2 !

Par différents biais nous est parvenue la bonne nouvelle selon laquelle le dossier contre les compagnon-ne-s réprimé-e-s dans le cadre de la seconde partie de l’Opération Pandora a été classé.

La juge en charge de l’affaire a affirmé qu’ “au cours de la procédure en question n’ont pas été obtenues des données objectives, accessibles à des tiers et vérifiables pouvant être considérées comme des indices pour affirmer, ne serait-ce qu’à titre indicatif, la participation des personnes mises sous enquête aux faits qui leur sont imputés“.

La juge considère que l’unité qui a dirigé l’enquête (le Service d’Analyse du Commissariat Général de Renseignement des Mossos) “a seulement réussi à prouver que les personnes sous enquête étaient en relation avec des personnes du collectif anarchiste, dont certaines avec des antécédents pénaux”. Les rapports successifs de cette unité “se sont limités à informer sur des réunions, des voyages et des visites en prison”, mais la juge ne voit aucun élément de preuve en lien avec des faits illicites ou avec l’appartenance à aucune “organisation terroriste”. Plus de 500 flics, des mois d’enquête, pour arriver à la conclusion que les personnes arrêtées étaient en relation avec des personnes du milieu anarchiste… Read More