Barcelone : Can Vies, de l’autogestion à la reconstruction

Canvies_Barcelone

Le Centre Social Autogéré Can Vies, 17 ans de solidarité, d’autogestion et de culture (ou plutôt de contre-culture) durant lesquels se sont déroulés entre autre des centaines de débats, projections de films, représentations théâtrales, présentations de livres, ateliers de formations, concerts, dîners populaires. Entre autre…

C’est à Barcelone en 1997 dans le quartier populaire de Sants que naquit le projet de Centre Social Autogéré (CSA) Can Vies. L’aventure commence dans un bâtiment abandonné par l’entreprise gérant les transports publics de la ville (TMB). Bâtiment qui résume à lui seul l’histoire de Barcelone. Construit en 1879 comme entrepôt de matériel de construction, il est collectivisé en 1936 par la CNT pendant la guerre d’Espagne. Après la victoire de la dictature, il sera récupéré par le régime jusqu’à la mort de Franco. Read More

Barcelone : Émeutes suite à l’expulsion du centre social autogéré Can Vies

2014-05_Barcelone_expulsion_Can_Vies

Après d’importantes mobilisations et un gros soutien dans le quartier, c’était le 30 mai la cinquième journée d’émeute consécutive suite à l’expulsion du centre social autogéré Can Vies, occupé depuis 17 ans. Cela a provoqué la solidarité de nombreux voisins de tous les quartiers de Barcelone ainsi que des villes de Catalogne et d’Espagne, où il y a des manifestations de soutien. Les pompiers se sont aussi solidarisés et n’ont pas voulu intervenir dans le délogement… Vendredi [30 mai] des émeutes se sont étendues à toute la ville. Read More

Barcelone: Reconstruction de Can Vies et nouveaux affrontements

[Avant de lire cette synthèse datée du samedi 31 mai, on peut voir celle du lundi 26 au jeudi 29 ici, et du vendredi 30 mai .]

Mise à jour dimanche 1er juin 2014, 15h

La journée de samedi 31 a donc commencé à 10h à Sants avec le rassemblement pour reconstruire la partie démolie du squat. Près de 400 personnes ont effectué trois chaînes humaines, au milieu de bars de rue, de musique et d’aires de jeu pour enfants, pour commencer à évacuer les gravats. Une petite partie d’entre eux a fini devant les grilles du siège du district (équivalent de la mairie d’arrondissement), à 700 mètres de là. La plupart, ceux qui sont réutilisables, sont triés et ordonnés pour servir aux futurs murs. Read More

Barcelone: 4e nuit d’émeute suite à l’expulsion du squat Can Vies

Barcelone_Sants_Can_vies_emeutes_expulsion_1

Hier jeudi 29 mai, la police annonce avoir arrêté 38 personnes lors des émeutes. Ils sont en garde-à-vue au commissariat Les Corts des Mossos d’Esquadra. Le soir, deux mineurs et 12 majeurs étaient relâchés, et 18 autres avaient leur GaV prolongée.

Le soir du 29 mai, une nouvelle manif de 2000 personnes s’est rendue devant le comico de Les Corts, exigeant la libération des arrêtés (« Liberté pour les prisonniers, flics hors du quartier« ), avant de se disperser. Les premières vitrines sont alors tombées (dont une agence Banco Popular incendiée) et de nouveaux containers de poubelle ont brûlé. Des panneaux publicitaires ou des feux de circulation ont aussi été détruits. Il y a eu au moins 23 nouveaux arrêtés cette nuit. Comme les nuits précédentes, Barcelone est survolée par un hélicoptère de police doté d’une puissant phare. Certains tags à Sants disaient « No negociamos. Luchamos » (Ne négocions pas, luttons), ou « Sants, Gamonal, Atenas, Río« . Read More

Barcelone: 3 nuits d’émeute suite à l’expulsion du squat Can Vies

Barcelone_Can_vies_emeutes_expulsion_1

26 mai 2014Affrontements émeutiers suite à l’expulsion du Centre Social Occupé Can Vies à Barcelone

Le Centre Social Occupé et Autogéré Can Vies, propriété des Transportes Metropolitanos de Barcelona (TMB), situé dans le quartier de Sants à Barcelone, était un espace de rencontre autonome depuis 1997. Ce lieu a été expulsé hier, le 26 mai 2014, par les bataillons antiémeutes des mossos d’esquadra et les pompiers, malgré différentes stratégies mises en place par les occupants. A l’intérieur, certain-es s’étaient enchainé-es dans des tunnels pour empêcher la démolition immédiate du bâtiment et ainsi gagner du temps pour la réponse à l’extérieur. Read More

Barcelone: Occupation d’une nouvelle « Maison de la grève » et expulsion immédiate des 400 ocupant-e-s…

[Début février 2011]

L’économie du pays étant surendettée, l’Espagne est sous la pression de l’Union Européenne, du FMI, des marchés, banques et autres charognards de service pour réduire ses dépenses et ainsi éviter la faillite et un « sauvetage » similaire à celui de la Grèce et de l’Irlande… Après la réforme du Code du travail l’an dernier, une nouvelle mesure concernant le système des retraites passant l’âge requis à 67 ans est en discussion au Parlement en ce moment. De leur côté, et contrairement à ce qui a eu lieu en France l’automne dernier, les syndicats majoritaires CCOO et UGT, très proches du Parti socialiste, font tout pour ne pas déranger leurs amis au pouvoir et n’arrêtent pas de ne rien faire… Read More

Barcelone: Quand les squatteureuses donnent dans la lutte de classe…

Barcelone, 15 mars 2008

Rappelons quelques faits: Dans le quartier de Sants, un squat autonome résiste encore et toujours au capital : c’est Can Vies. Squatté en mai 1997 par de jeunes communistes, il est devenu une référence des luttes autonomes à Barcelone, savoureux mélange d’indépendantistes et anarchistes. Or, en 2007, une plainte est déposée par le propriétaire des lieux, qui n’est autre que l’entreprise des transports publics de Barcelone TMB (Transports Metropolitans de Barcelona). Le 22 janvier a lieu le procès qui est finalement gagné par les squatteureuses le 1er février 2008. Read More

Barcelone: Des bonnes nouvelles !

Hola,

alors ici il y a eu la dernière semaine deux très bonnes nouvelles:

– Rodrigo, le dernier des prisonniers du 4F qui était depuis près de deux ans en préventive a été libéré. Le rendu du procès maintient la version de la police, puisque personne n’a été absout mais les peines de prison ont été bien moindres de ce que demandait le proc’ (entre 6 et 11 ans).

– Le centre social Can Vies dont je parlais dans le dernier message a gagné son procès contre le proprio TMB (RATP de Bcn). Il s’avère qu’en 1984 la TMB avait cédé le batiment à la CNT, il y a alors un doute sur qui est le proprio… C’est une première (que je sache) qu’un squat gagne légalement ce type de procès, mais cette victoire est aussi politique vu l’énorme soutien qu’a pu avoir ce squat dans le quartier et la ville. Read More

Barcelone: Histoires de « justice »

Ola gabachit@s,

Bon, pour commencer une bonne nouvelle:
La semaine du 7 janvier 2008 se déroulait le procès du 4F, pour lequel 3 personnes étaient en prison depuis près de deux ans. De fait, 9 personnes passaient en procès et risquaient pour certains jusqu’à onze ans de prison pour violence en réunion sur agent ou un truc dans le genre en français. Et la semaine dernière, deux des trois personnes qui étaient en préventive depuis le 4 février 2006 sont sortis à la surprise génerale… bon il en reste un dedans mais le 31 il passe de nouveau devant le juge qui on l’espère pourrait mettre fin à la prison préventive.
Pour plus d’infos, voir http://karcelona.revolt.org/4f/fr/ Read More

Barcelone: Des nouvelles des okupas…

20 juillet 2007

A Sants, il y a deux semaines, les 7 maisons, le centre social et le jardin communautaire de la rue Miquel Angel ont été expulsés sans notification de l’expulsabilité…

Le vendredi, la manif reunit près de 300 personnes. Contrairement aux dernières fois (les dernières manifs avaient toutes été encerclées par un cordon d’anti-émeutes), peu de flics visibles. Le cortège a traversé le quartier ou plein de voisin-e-s nous communiquaient leur soutien pendant que des manifestant-e-s taggaient les murs, collaient des affiches de détournement sur les pubs, sabotaient les agences immobilières (une vingtaine l’avaient deja été dans la nuit suivant l’expulsion).
Quelques fotos ici. Read More

Barcelone: Des news de la planète Barça

9 décembre 2006

Alors alors des news de la planète Barça…

en ce moment ça bouge à fond, pas forcément dans le bon sens :

– Depuis deux semaines les squats et squatteureuses font régulièrement la une des journaux nationaux et locaux. Un jour les squatteureuses sont gentilLEs, le lendemain très méchantEs…

La dernière en date, c’est un article intitulé « Le club des indésirables » de La Vanguardia, journal de la droite nationaliste catalane (CiU, premier parti en Catalogne), avec un top 20 des maisons avec le plus de plaintes des voisinEs. Cet article sert de pendant à une très récente interview du maire de Barcelone, Jordi Hereu, qui a dit qu’une okupa ne posant pas de problème de voisinage méritait tout son respect.

– Toute cette campagne fait suite à l’expulsion du squat la Makabra, le 20 novembre dernier [2006]. Après 4 ans d’activités, une réokupation il y a deux ans, plus d’une centaine de squatteureuses sont viréEs au petit matin. Read More

Barcelone: Chroniques estivales…

Les faits marquant de l’été…

– le 28 juin 2006, expulsion du KOLP (Komplex Okupat Ludo-Politic) la Fera, du quartier de Gracià, occupé depuis plus de deux ans. L’expulsion a eu lieu la veille de la date fixée par la justice. Vers 22h, une cinquantaine de personnes ont dressé des barricades enflammées en divers endroits du quartier et mis le feu à un transformateur électrique se trouvant sous le squat, privant d’électricité une grande partie du voisinage (1500 foyers selon les journaux). Puis, après avoir attendu en vain la police qui a préféré attendre au loin, à l’abri des tirs de fusées d’artifices (cohetes), le groupe de personnes a disparu après avoir au préalable détruit maintes vitrines de banques, agences d’interim et immobilières. Bien sûr, il n’y eut aucunE détenuE. La presse fit grand bruit de l’affaire, la figure des squatteureuses vandales et violentEs ressurgit. Mais aussi, la conseillère à l’interieur du gouvernement de Catalogne faillit perdre sa place pour les nombreux reproches faits à la police autonomique (Mossos d’Esquadra) d’intervenir tardivement.

Read More

Barcelone : Attaque du Centre social occupé Can Vies

Barcelone, quartier de Sants

Dans la nuit de vendredi [13] au samedi [14 juin 2003], vers 3h du mat, le centre social Can Vies a été attaqué par des nazillons. d’après les infos (disponibles sur Indy-Barcelone), il s’agirait d’ampoules remplies de liquide inflammable. L’article parle d’un foyer important qui s’est déclaré même s’il a été maîtrisé rapidement par les okupantEs du lieu. il n’empêche que les pompiers et la police ont débarqué pour « constater ».

Read More