Berlin (Allemagne): expulsion de la Köpi-Wagenplatz, et riposte de rue immédiate

Deux textes repris d’attaque.noblogs.org:

– Berlin (Allemagne): Avec un sourire sur le visage – Le bureau de Covivo à coups de marteau
de.indymedia.org / dimanche 17 octobre 2021 (sur Attaque)

La soirée de vendredi dernier a probablement été l’une des plus belles de l’année. Alors que, plus tôt, l’expulsion de la Köpi-Wagenplatz par une énorme quantité de flics avait provoqué un sentiment d’impuissance, la nuit a été tout le contraire.

Plusieurs milliers de personnes ont pris les rues de Kreuzberg et ont exprimé leur colère de manière autodéterminée. Tout s’est bien passé ; les flics n’ont pas pu mettre en place leurs rangées, les manifs sauvages se sont élancées de tous les côtés, les flics et leurs voitures ont été submergés, les gestionnaires immobiliers, les cafés branchés et les hôtels en ont pris pour leur compte. Read More

Berlin: expulsion du Køpi Wagenplatz, 15 octobre

Chèr-es compagnon-es !

Nous avons maintenant reçu la date pour l’expulsion de Køpi Wagenplatz, le 15 octobre 2021, à 10 heures du matin.
Par conséquent, nous appelons à des semaines d’action à partir de maintenant, d’une part pour pousser massivement le sujet de l’expulsion prévue dans le public et pour mobiliser, d’autre part, cela devrait donner une fois de plus l’occasion d’établir des réseaux, de discuter, d’apprendre et de s’organiser.
Les semaines d’action doivent se dérouler d’ici à l’expulsion prévue, aussi longtemps et continuellement que possible.
Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !
Si vous voulez organiser un événement d’information ou de discussion, un atelier ou un partage de compétences ouvert, veuillez nous écrire les dates et les publier vous-même sur Stressfaktor et les autres pages d’événements.
Des bannières peuvent être installées n’importe quand et n’importe où, des affiches et des autocollants peuvent être posés, des flyers peuvent être distribués et des photos de soutien peuvent être publiées. Une boisson dans votre bar/pub pourrait temporairement s’appeler « Køpiplatz bleibt ! » (Køpiplatz reste ! ) ou tout ce que vous pouvez imaginer, faites-le ! La rédaction de communiqués de soutien et la diffusion de nos informations, événements, articles et déclarations nous aident également !
Si vous avez de la place dans votre centre social pour un tel événement, mais que vous ne voulez ou ne pouvez rien organiser vous-même, vous êtes également invité-es à nous contacter afin de pouvoir orienter d’autres groupes sans lieu si nécessaire. Les groupes ayant des idées d’événements mais ne disposant pas de locaux sont également invités à nous contacter. Read More

Berlin: Rigaer 94 – à nos ami-es et camarades

Grâce à tout le soutien qui a été développé au cours des dernières semaines et surtout des deux derniers jours de préparation et de lutte collective contre nos ennemis communs, nous avons réussi à développer les journées de lutte les plus intenses que nous aurions pu imaginer. Des journées qui ont transformé tous les plans de l’État et de la capitale en une catastrophe. Un grand rappel pour nous-mêmes, notre collectif et ses partisan-es, de l’importance des réseaux du mouvement, des infrastructures de solidarité et d’auto-organisation.

En commençant par la défense du quartier contre l’établissement de la zone rouge, nous avons tiré la bonne conséquence des agressions de l’État et du marché immobilier contre les habitant-es de la ville. L’annonce de zones de danger et de zones rouges, où les gens deviennent des cibles faciles pour la police afin de créer une atmosphère d’isolement et de peur, est devenue une normalité dans cette ville de riches. Ces dernières années, nous avons assisté à de nombreuses occasions où, en tant que personnes visées par les attaques de l’État, nous avons dû protester presque silencieusement devant les barrières, gardées par une force de police militarisée. Citons l’expulsion de l’école Ohlauer à Kreuzberg, l’expulsion du Kiezladen Friedel54 et tous les autres projets comme Syndikat, Meuterei et nos voisins Liebig34. Cet état de fait ne peut plus être toléré – le peuple doit se soulever ! Read More

Berlin: rassemblement contre le processus d’expulsion du Køpi Wagenplatz

Un lieu d’habitation n’a pas nécessairement quatre murs de briques, et ils sont parfois sur roues.

Køpi Wagenplatz est synonyme d’un mode de vie qui tente d’exister de manière autonome et autogéré, offrant une réponse claire et visible à une culture dominante de la propriété comme statut qui ferme la porte à la communauté, au voisinage et à la solidarité.

Le 10 juin, le procès contre cette structure aura lieu. L’existence « légale » de ce projet autogéré, comme de plusieurs autres espaces à Berlin, est décidée par des personnes qui n’ont qu’une seule priorité : servir les intérêts du capital, des propriétaires, des sociétés immobilières. Notre position est de faire comprendre que non seulement nous défendrons chaque projet menacé mais que nous défendons l’autodétermination de notre existence et de notre vie. Nous ne reconnaissons pas leurs institutions mais nous voulons être présents à chaque décision qui est prise pour nous, sans nous. Read More

Berlin: le week-end de manifestations du Køpi

Køpi appelle ses ami-es et allié-es du monde entier à se réunir à Berlin les 15 et 16 mai pour un week-end de manifestations. Alors que le wagenplatz du Køpi est confronté à la plus grave menace d’expulsion à ce jour, Køpi est uni pour lutter pour nos habitations et nos familles. Køpi est un projet DIY au cœur de Berlin qui offre un espace de vie aux personnes vivant dans le bâtiment et le wagenplatz depuis plus de 30 ans. Il continue également d’être le lieu de rencontre pour des collectifs, des événements et l’énergie créative depuis le jour où la première porte a été ouverte. Nous n’abandonnerons pas notre mode de vie pour quelques promoteurs soutenus par l’État ! Quand la loi veut nous enlever nos lieux de vie, il est temps d’enfreindre la loi !
Le propriétaire présumé de Køpi, Startezia GmbH, n’est qu’un exemple de plus de la façon dont nos lieux de vie et nos communautés autonomes sont détruit-es par des sociétés anonymes qui ne se soucient que du profit et non des gens. Le wagenplatz du Køpi n’est pas le seul à être menacé d’expulsion. D’autres projets berlinois, Potse, Rigaer 94, et Queer Wagenplatz Mollies sont également en danger immédiat. Rien que l’année dernière, des lieux importants comme Liebig 34, Syndikat, Meuterei, Diesel A, Sabot Garden et G17a ont déjà été expulsés. Read More

Berlin (Allemagne): des actions contre l’expulsion programmée de la Meuterei

La protestation contre l’expulsion programmée du bar de quartier Meuterei a connu une escalade dans la nuit de mercredi 24 à jeudi 25 mars. Des vandales ont mis le feu dans plusieurs quartiers de la ville. Des voitures de luxe ont brûlé, ainsi que des véhicules d’entreprises immobilières, des containers à poubelles et l’entrée d’un poste de police municipale !

► A Lichtenberg, dans la rue Gotlindestraße, la Mercedes Citaro d’une entreprise de travaux urbains a brûlé vers 1h.
► A Prenzlauer Berg, dans la rue Süderbrokerweg, une BMW a entièrement brûlé vers 1h30.
► A Mitte, dans la rue Hannoverschen une Porsche Cayenne tout terrain a brûlé vers 1h30.
► A Reinickendorf, dans la rue Brusebergstraße, une fourgonnette d’une entreprise immobilière a brûlé vers 2h. Une voiture garée devant a aussi été atteinte par les flammes.
► A Reinickendorf, dans la rue Lübener Weg, des inconnus ont placé des pneus de voiture devant la porte d’entrée de la police municipale (Ordnungsamt, OA, voir photo ci-dessus) du quartier. L’entrée a été gravement endommagée et le bâtiment enfumé.
► A Reinickendorf, dans la rue Romanshorner Weg, plusieurs grands containers à poubelles ont brûlé vers 2h40 sur une déchetterie.
► A Mitte, dans la rue Neuen Schönhauser, une Porsche tout terrain a brûlé vers 3h30.
► A Kreuzberg, dans la rue Blücherstraße, une Jaguar a brûlé vers 5h30. Read More

Berlin: Kœpi prend la menace au sérieux

Communiqué – 22.03.2021
Notre situation actuelle :

Le 4 février, nous avons reçu une lettre officielle déposée au tribunal par Startezia GmbH nous enjoignant de quitter la Kœpi Wagenplatz (surnomée Kœpiplatz) avant le 28 février 2021. Après plus de 20 ans, Startezia GmbH pense pouvoir nous forcer à quitter la Kœpiplatz, mais bien sûr, nous ne sommes pas parti.e.s et nous ne voulons pas abandonner nos lieux de vie. Jusqu’à présent, la première date d’audience n’a pas été fixée, mais elle ne saurait tarder. Nous avons déjà été menacé.e.s de vente ou d’expulsion par le passé, mais cette fois-ci, alors que la gentrification et les nouvelles constructions nous entourent, nous pensons que le risque est plus sérieux que jamais. Read More

Berlin: Kœpi Wagenplatz – une procédure d’expulsion a été engagée

C’est presque notre 31e anniversaire et nous aimerions le fêter avec vous toustes, mais nous avons des mauvaises nouvelles à partager : Kœpi Wagenplatz a reçu un document légal qui lance la procédure d’expulsion par l’actuel propriétaire Startezia GmbH.
La lettre de Startezia demande qu’ils prennent possession du terrain occupé par le Kœpi Wagenplatz avant la fin du mois de février 2021. Après cette date, le propriétaire poursuivra la procédure d’expulsion.
Il est évident que cette nouvelle nous frappe de plein fouet, mais ce n’est que le début d’une longue lutte. Nous vous tiendrons régulièrement informé-es et nous comptons sur la solidarité internationale.

Venez à la manifestation pour les Wagenplatz et soutenez notre lutte contre les expulsions et pour un logement autogéré ! Le 20 février à 14 heures précises, nous partirons de Kœpi en vélo et nous rejoindrons le convoi de camions dans la Scheffelstrasse à 15 heures.

Køpi bleibt Risikokapital! Read More

Berlin: actualisation de l’appel international à l’action et journées de discussion

Appel international à l’action et journées de discussion à Berlin 30.10.-01.11.2020
United We Fight ! Relier les Luttes Urbaines – Défendre les espaces autonomes

En tant qu’Interkiezionale, nous maintenons notre appel du 9 septembre aux journées internationales d’action et de discussion du 30 octobre au 1er novembre 2020! Nous souhaitons vous informer brièvement de l’état actuel des préparatifs.

La propagation de la pandémie de Covid-19, surtout dans un automne froid comme celui-ci, et les mesures et réglementations gouvernementales qui l’accompagnent, nous placent devant de nouveaux défis. Il est clair que nous devons et voulons prendre soin les uns des autres et ne pas mettre en danger notre santé. Dans le même temps, nous considérons qu’il est nécessaire, et non arbitraire, de poursuivre nos luttes dans les zones urbaines et, par conséquent, de discuter et de se réunir. Read More

Berlin: appel international à l’action et journées de discussion

Appel international à l’action et journées de discussion à Berlin 30.10.-01.11.2020
Démonstration internationale à Berlin 31.10.2020

UNI-ES, NOUS NOUS BATTONS !
Relier les Luttes Urbaines – Défendre les espaces autonomes

Au cours des dernières années nous avons vu une résurgence globale de politique raciste réactionaire et patriarchale.

Dans un procesus constant d’intensification de l’exploitation et d’expansion de la répression, l’état et le capital se servent de la crise capitaliste globale, qui s’est déclenchée il y a une decade, pour restructurer encore les relations de pouvoir à leur avantage.

Leur réponse politique se matérialise dans une poussée de la droite, avec une alliance de politiques d’économie néoliberale jointes à un fort narratif nationaliste et une politique répressive contre toute résistance et tous mouvements progressifs. Une nouvelle attaque contre tout individu.e considéré.e dispensable.e et celle.ux qui choisissent de résister et se collectiviser contre le *ruine* de leurs vies est lancée par ce nouveau visage d’autoritarisme. Dans la période courante, des états dans le monde entier utilisent leurs mesures contre le CoVid-19 pour étendre la répression, le contrôle et la surveillance contre la société. Pendant ce temps-là, l’échec des services médicaux néoliberaux a mené à des masses de décès et des inégalités croissantes dûes à l’accès aux services médicaux. Read More

Berlin: Exproprions tout !

À Berlin, socialiser la propriété pour lutter contre la gentrification.

Le 23 février dernier, pour freiner la flambée du prix du logement provoquée par la gentrification de Berlin, les loyers de la capitale allemande ont été gelés pour une durée de cinq ans. Mais cette mesure cache mal le moteur principal de la gentrification, c’est-à-dire la place grandissante de l’immobilier dans la stratégie de croissance mondiale du capital. Représentant aujourd’hui 60 % des actifs mondiaux, l’immobilier façonne désormais l’espace urbain dans une seule optique : engendrer toujours plus de profit. Face à cette déferlante, les militant·es berlinois·es du logement luttent pour l’expropriation des propriétaires immobiliers. Pour sortir définitivement le logement de sa logique marchande et se réapproprier nos villes comme nos vies.

C’est un samedi exceptionnellement chaud à Berlin – si cela a encore du sens de qualifier une météo d’« exceptionnelle ». Je me réveille tôt, lis un peu, réponds à mes mails, change quelques couches-culottes, puis je sors retrouver des ami·es au café avant la grande manifestation. La manif « contre l’indécence des loyers » ou Mietenwahnsinn est un rassemblement annuel de dizaines de milliers de Berlinois·es à Alexanderplatz pour dénoncer la hausse prétendument inéluctable des loyers dans la capitale allemande. Et comme dans toutes les grosses manifs ici, on se croirait à une fête. Read More

Berlin: celui qui achète Köpi s’attire des ennuis…

Berlin est le numéro un national en ce qui concerne l’augmentation rapide de la valeur des biens immobiliers. C’est ce que révèle le dernier « Global Residential Cities Index ». Il n’est donc pas surprenant qu’après quelques années de paix relative, le Köpi soit redevenu désirable pour les investisseurs en raison de son énorme potentiel de profit. Cette fois-ci, le propriétaire « fait les choses en grand » et propose le Köpi et le parc à roulottes adjacent dans le cadre d’un ensemble immobilier lourd de près de 100 millions d’euros. En ces temps de capitalisme de casino et de politique de taux zéro, il n’est pas surprenant que plusieurs clients potentiels soient déjà intéressés par cette offre… Read More