Berlin (Allemagne): retour sur la journée agitée du 16 juin 2021 dans la Rigaer Strasse

Le matin du 16 juin, la Rigaer Straße, la Dorfplatz et jusqu’à la Zellestraße, ont été occupées par de nombreuses personnes, pour empêcher une tentative d’expulsion camouflée sous une prétendue inspection de la sécurité incendie, prévue pour le 17 juin. Ce 16 juin, la police voulait instaurer une «zone rouge» dans les rues alentour.

Peu avant 11 heures, des grandes barricades ont été érigées avec des pneus, des fils barbelés, des matériaux de chantier et des poubelles. Des pneus ont été enflammés de chaque côté de la Rigaer Straße. Alors que des importantes forces de police s’approchaient de ce secteur, les grandes barricades ont été incendiées elles aussi. Les barricadier.e.s ont repoussé la police à coups de pierres et de feux d’artifice lancés contre les petites unités de flics en tenue anti-émeute. Read More

Berlin: Rigaer 94 – à nos ami-es et camarades

Grâce à tout le soutien qui a été développé au cours des dernières semaines et surtout des deux derniers jours de préparation et de lutte collective contre nos ennemis communs, nous avons réussi à développer les journées de lutte les plus intenses que nous aurions pu imaginer. Des journées qui ont transformé tous les plans de l’État et de la capitale en une catastrophe. Un grand rappel pour nous-mêmes, notre collectif et ses partisan-es, de l’importance des réseaux du mouvement, des infrastructures de solidarité et d’auto-organisation.

En commençant par la défense du quartier contre l’établissement de la zone rouge, nous avons tiré la bonne conséquence des agressions de l’État et du marché immobilier contre les habitant-es de la ville. L’annonce de zones de danger et de zones rouges, où les gens deviennent des cibles faciles pour la police afin de créer une atmosphère d’isolement et de peur, est devenue une normalité dans cette ville de riches. Ces dernières années, nous avons assisté à de nombreuses occasions où, en tant que personnes visées par les attaques de l’État, nous avons dû protester presque silencieusement devant les barrières, gardées par une force de police militarisée. Citons l’expulsion de l’école Ohlauer à Kreuzberg, l’expulsion du Kiezladen Friedel54 et tous les autres projets comme Syndikat, Meuterei et nos voisins Liebig34. Cet état de fait ne peut plus être toléré – le peuple doit se soulever ! Read More

Berlin: Rigaer94, notre déclaration sur la situation actuelle

Aujourd’hui, au soir du 16 juin, nous nous remémorons une journée militante et une zone autonome temporaire et nous regardons vers l’avenir le poing serré. Oui, nous nous souviendrons longtemps des barricades de la Rigaer Straße et de leur défense collective avec un grand sourire sur le visage. Petit à petit, le Sénat et les propriétaires se brûlent les doigts devant la tentative de destruction de notre maison.

Après la rue, il y a maintenant des problèmes sur le plan juridique. Un tribunal administratif supérieur a considérablement compliqué la position de départ des responsables du Sénat et de la société de boîtes aux lettres pour l’attaque de notre maison. Cette dernière, représentée par Bernau, Luschnat et von Arentin, s’est vu interdire l’accès à nos locaux. De plus, les flics ne doivent avoir accès qu’à la cage d’escalier, au grenier, à la cour, etc, mais pas aux appartements privés.

En ce moment, l’expert, qui est maintenant déclaré responsable, est informé par nos avocats qu’il peut inspecter la sécurité incendie de notre maison sans aucun danger pour sa santé et qu’il peut entrer et sortir sans aucun problème. Bien sûr, sans le moindre flic, comme nous l’avons déjà déclaré en janvier 2021. Et nous tenons notre parole. Cela aurait dû être plus que clair aujourd’hui encore. Tout à fait à l’opposé de la parole de nombreux politicien-nes, que ce soit au district ou au sénat, de celle des flics ou même d’une entreprise de boîtes aux lettres douteuses. Certains d’entre eux osent encore prétendre qu’il ne s’agit pas d’une expulsion de Rigaer94. Read More

Berlin (Allemagne): de la haine pour Streletzki

Sur la presqu’île de Stralau [Note d’Attaque: dans le quartier de Friedrichshain, entre la Spree et la baie de Rummelsburg, où des habitations autoconstruites ont été détruites et leurs habitant.e.s expulsé.e.s, il y a quelques semaines], à deux pas de l’ancien village de tentes, se trouve le quartier de luxe «Spreegold». Son propriétaire est le groupe Streletzki, qui prévoit de construire d’autres bâtiments de luxe dans la baie de Rummelsburg et qui a fait cause commune avec Kevin Hönicke [Note d’Attaque: maire adjoint, SPD, du quartier de Lichtenberg] pour faire expulser le village de tentes et laisser la place à l’aquarium Coral World. Read More

Berlin: manifestation, six mois après son expulsion, la Liebig34 est partout

Vendredi 9 avril 2021 à 16 heures, rassemblement à la Dorfplatz (Friedrichshain), à l’angle de la Rigaerstrasse et de la Liebigstrasse.
Samedi 10 avril 2021 à midi, manifestation, départ de la Dorfplatz.

Cela fait six mois que Liebig 34 a cessé d’exister en tant que hausprojekt situé à l’angle de la Liebigstrasse et de la Rigaerstrasse. Il y a six mois, une lutte d’un an s’est soldée par une expulsion au petit matin, une émeute le soir-même, d’innombrables autres actions de solidarité – dont une attaque contre le Ringbahn qui l’a mis hors service pendant plusieurs jours – et finalement la perte d’un symbole mondial du féminisme anarcho-queer.

Mais six mois plus tard, la Liebig34 continue de vivre ; à Bristol, où la semaine dernière, une manifestation – après l’enlèvement et le meurtre de Sarah Everard par un officier de la police métropolitaine – contre la violence sexiste et une nouvelle loi autoritaire sur la police a dégénéré en une nuit de violence contre la police ; à Londres, où la même lutte a conduit à l’occupation d’un poste de police désaffecté ; à Mexico, lors de la journée internationale de la femme, où des militantes féministes, à l’intérieur ont brisé les barrières autour du Palais national et mis le feu aux boucliers de la police anti-émeute ; à Berlin la semaine dernière, où des manifestations et des attaques ont éclaté lors de l’expulsion de la Meuterei et de la menace permanente qui pèse sur Rigaer 94, Potse, Køpi Wagenplatz et d’autres projets. Avec l’expulsion du hausprojekt, la Liebig reste omniprésente. Read More

Berlin: inspection de la sécurité incendie aujourd’hui à la Rigaer94

Ce matin, le fonctionnaire responsable de la surveillance des bâtiments et de la sécurité incendie du bureau du district de Friedrichshain-Kreuzberg a inspecté la Rigaer94. Comme nous l’avions annoncé précédemment, cet expert indépendant a inspecté toutes les pièces du bâtiment sans la protection des flics de Berlin et sans se sentir menacé.

Comme nous le suspections et maintenant aussi confirmé, notre maison n’est pas dans un état qui rend une évacuation nécessaire pour des raisons de sécurité incendie. L’agent n’a pas non plus identifié de lacunes auxquelles nous ne pouvons pas remédier nous-mêmes. Comme cela a été clairement indiqué à plusieurs reprises: notre propre sécurité est importante pour nous et nous n’avons pas besoin de flics ou de soit-disant « propriétaires » ou « gestionnaires de biens » ou de toute autre partie pour nous « protéger », nous ou nos voisin-es, contre nous.

Nous n’avons pas encore le rapport par écrit, mais nous l’aurons certainement pour le sénateur de l’intérieur lorsqu’il se suicidera politiquement avec son invasion jeudi. Read More

Berlin: Rigaer94 – Quel est le prix de ce trou à rats ?

Berlin, mars 2021 : Un conflit, dans lequel il n’y aura pas d’autre choix que de prendre position, s’intensifie. Il ne s’agit pas d’une question de sécurité incendie. Cet argument n’est qu’une mascarade. Les dirigeants tentent de faire croire au public en la moralité de leurs actions et de créer un spectacle. Nous avons déclaré à plusieurs reprises qu’un expert indépendant en sécurité incendie peut avoir accès au bâtiment avec nous à tout moment, comme cela s’est produit en 2016 et en novembre 2020. Comme cela a été ignoré, il est évident que cette mission concerne l’expulsion et la destruction de Rigaer94 telle qu’elle existe depuis 30 ans. Elle ne vise rien d’autre qu’un siège et une transformation progressive en une maison détruite et inhabitable, contrôlée par des clôtures et des portes de sécurité. C’est une tentative d’expulsion. Les responsables ont choisi les 11 et 12 mars 2021 comme coup d’envoi. Cette tentative se heurtera à notre résistance farouche ! Read More

Berlin: Rigaer94 – Le temps tourne à l’orage

Comme expliqué dans notre dernier texte de vendredi (1), nous nous attendons à partir de maintenant à une opération d’envergure contre notre maison. Le sujet de la protection incendie, qui, au début, était ridicule, a finalement conduit à des suites qui mettent l’avenir de la Rigaerstrasse 94 en tant qu’espace (partiellement) occupé en très grand péril. Avec ce texte, nous voulons expliquer ce qui s’est passé au niveau juridique, ce à quoi nous nous attendons concrètement et ce que nous allons faire maintenant pour protéger cet endroit et l’idée qui le fait vivre.

Un nouveau jugement concernant la représentation juridique et la gérance de l’immeuble

Lors de la dernière agression contre notre maison, l’été 2020, le duo Luschnat-Bernau a rassemblé des informations détaillées sur la maison. La direction des opérations de la police leur avait alors donné accès à de larges parties de la maison, malgré les décisions de justice qui étaient à l’époque en vigueur, et qui avaient déclaré à l’unanimité leurs mandats de représentation de la société Lafone Ltd. comme non valables. Le prétexte pour cette manœuvre, c’était des mandats de perquisition de deux appartements pour, respectivement, prétendue fraude sociale et recherche d’un pointeur laser. Luschnat et Bernau, qui étaient intégrés à l’opération, ont établi à partir des informations ainsi gagnées une liste de prétendus défauts de protection incendie. La police aussi a consigné des informations sur la maison dans cette perspective. Read More

Berlin: Rigaer94 appelle à la solidarité internationale – la destruction de notre espace est attendue

Après l’expulsion du house project anarcha-queer-féministe Liebig34 le 9 octobre 2020, l’offensive de l’État et du capital contre les structures autogérées dans le nord de Friedrichshain et dans d’autres quartiers de la ville n’a pas cessé. La Liebig34 est depuis lors sous le contrôle du propriétaire et la présence de son gang a également eu un effet sur la vie locale. La Dorfplatz (« place du village ») située juste en face de la maison a été, ces derniers mois, moins utilisée par les résidentes et les visiteureuses comme espace commun et a connu quelques affrontements mineurs avec les envahisseurs. En prenant l’un des points stratégiques du quartier et en éliminant en même temps un adversaire politique, l’État et la capitale ont pu se concentrer sur la Rigaer94, qui se trouve à quelques mètres de la Dorfplatz et qui a été un sujet récurrent dans les médias au cours de l’année dernière.

Il y a quelques jours, des flics et des pelleteuses ont détruit un campement de sans-abri à Rummels Bay, à quelques kilomètres de chez nous. Le prétexte était le gel extrême, en réalité il est aussi là pour servir le profit des investisseurs. L’expulsion du Potse est également prévue dans les prochaines semaines – la ville est en train de supprimer tout site rebelle. Read More

Berlin: évaluation des journées de discussion et d’action « United We Fight »

Nous publions ce texte de l’Interkiezionale-Bündnis comme une évaluation des journées internationales de discussion et d’action qui ont eu lieu du vendredi 30 octobre au dimanche 1er novembre à Berlin. Nous avons choisi d’écrire un texte sur la manifestation et les discussions, car nous considérons qu’il est important d’être transparent-e sur les processus de réflexion, les idées et les motifs des Bündnis. Nous pensons que la transparence est un élément inhérent à notre politique, car le partage de l’information brise les hiérarchies indésirables des « initié-es » et des « exclu-es », et favorise la discussion, l'(auto-)critique et l'(auto-)réflexion sur une scène plus large.

Les objectifs de l’appel
Intekiezionale est une coordination de projets menacés, de groupes et d’individu-es solidaires, qui tente de lutter contre l’expulsion de nos espaces. L’un des principaux moyens d’y parvenir pour nous est de fournir au mouvement l’espace nécessaire pour vivre des moments collectifs. Comme nous considérons la lutte des projets comme la lutte de l’ensemble du mouvement à Berlin, il est important d’organiser des événements ouverts à la participation et à la lutte des gens avec les projets. Cela peut se faire par des manifestations, où la scène peut s’exprimer collectivement dans les rues avant ou après les expulsions, mais aussi par des assemblées ou des événements pour informer, qui donnent l’espace pour un échange de vues et un partage d’expériences. Read More

Berlin-Hambourg-Leipzig (Allemagne): actions directes contre les villes des riches et en solidarité avec Liebig 34

Leipzig: un petit feu pour L34
de.indymedia.org / mercredi 4 novembre 2020

Dans la nuit du 3 au 4 novembre, nous avons mis le feu à une camionnette de la société Instone Real Estate, dans le quartier de Schleußig. Nous nous sommes laissé transporter par la colère et la tristesse provoquées par l’expulsion de Liebig34, l’un des derniers projets d’habitation squattés et surtout anarcho-queer-féministes. Read More

Berlin: actualisation de l’appel international à l’action et journées de discussion

Appel international à l’action et journées de discussion à Berlin 30.10.-01.11.2020
United We Fight ! Relier les Luttes Urbaines – Défendre les espaces autonomes

En tant qu’Interkiezionale, nous maintenons notre appel du 9 septembre aux journées internationales d’action et de discussion du 30 octobre au 1er novembre 2020! Nous souhaitons vous informer brièvement de l’état actuel des préparatifs.

La propagation de la pandémie de Covid-19, surtout dans un automne froid comme celui-ci, et les mesures et réglementations gouvernementales qui l’accompagnent, nous placent devant de nouveaux défis. Il est clair que nous devons et voulons prendre soin les uns des autres et ne pas mettre en danger notre santé. Dans le même temps, nous considérons qu’il est nécessaire, et non arbitraire, de poursuivre nos luttes dans les zones urbaines et, par conséquent, de discuter et de se réunir. Read More

Berlin: Liebig34 expulsée, appel à manifester le 9 octobre 2020

C’est incroyable de taper ces mots sur le clavier : La Liebig34 s’est faite virée.
À 7 heures, les robocops ont commencé à scier et couper les grilles, les portes, les fenêtres et les barricades et à 11 heures, les dernièr-es habitant-es de la Liebig34 ont été traîné-es hors des pièces.
Nous sommes tristes. Nous pleurons. Nous sommes épuisé-es. NOUS SOMMES EN COLÈRE.
Ils ne peuvent pas imaginer la détermination qu’ils ont éveillée en nous. Cet acte de violence va exploser en un acte de contre-violence et de légitime défense. Il y a déjà eu tant de solidarité au cours des dernières nuits, des derniers mois, des dernières années et cela a montré ce que nous sommes capables de faire. Cette expulsion est un moment de radicalisation. Nous pouvons l’utiliser et, ensemble, nous pouvons exprimer notre haine pour cette merde. Read More

Berlin (Allemagne): action pour le squat L34 et Ende Gelände-wagen!

Au petit matin du 29 septembre, dans le Schlachthofviertel, à quelques centaines de mètres à peine de la partie nord du quartier Friedrichshain, on a chopé un SUV. La destruction par les flammes de ce véhicule ostentatoire et nuisible au climat brise la paix que les habitant.e.s de lotissement chics pensent avoir achetée. Read More

Berlin: entretien avec la Liebig34 qui résiste à l’expulsion

La lutte anticapitaliste est une lutte intersectionnelle. Liebig34 en fournit un exemple parfait. Dans leur lutte contre le capitalisme, le patriarcat et le logement en tant que marchandise, iels ont été le symbole du féminisme queer radical pendant 30 ans. Aujourd’hui, le projet est confronté à la menace d’une expulsion. Le projet de Liebig34 est précieux et inspirant, il ne peut être supprimé. Liebig34 reste ! Cette interview permet de se rendre compte de l’immense valeur de Liebig34 et espère encourager l’action et la solidarité.

Quelle est l’histoire de l’origine de la Liebig34, qu’est-ce que c’est, et quels sont ses principaux principes, valeurs et objectifs ? Quels ont été les plus grands changements de ces 30 dernières années ? Et qu’est-ce qui a maintenu la Liebig34 en vie et active pendant tout ce temps ?

La Liebig34 a été squattée à l’origine le 30 juin 1990, l’été qui a suivi la chute du mur de Berlin, où de nombreux bâtiments sont restés vides. La maison se trouve à l’angle de la Rigaer Straße, un endroit particulièrement connu pour son histoire d’occupations. Read More