Johannesburg (Afrique du Sud): solidarité avec les « Quatre de Boiketlong »

Appel à solidarité –

Les « Quatre de Boiketlong » et la criminalisation de la pauvreté et des mouvements sociaux : Liberté pour Dinah et Sipho, Justice pour Papi !

Les Quatre de Boiketlong

En février 2015, quatre militant-e-s de quartier [community activists] originaires de Boiketlong dans le Vaal, au sud de Johannesburg, ont été condamné-e-s à 16 ans de prison chacun-e à la suite d’une manifestation locale. Read More

Durban (Afrique du Sud): le mouvement Abahlali subit la répression et les expulsions

Dans un communiqué daté du 7 juillet 2017, le mouvement Abahlali baseMjondolo explique qu’il continue sa lutte contre les expulsions malgré la répression qui s’oppose systématiquement à ses initiatives. Read More

Durban (Afrique du Sud): un squatteur tué par balles lors d’une opération de démolition d’un bidonville

Mardi 13 juin 2017, à Mariannhill (banlieue ouest de Durban), en Afrique du Sud, le bidonville Mansenseni a été attaqué par la Land Invasion Unit d’eThekwini (sorte de brigade anti-squat locale).

Alors que les travailleurs de cette unité de démolition commençaient à détruire des logements, les habitant-e-s se sont révolté-e-s et se sont physiquement opposé-e-s au sale taf de cette unité. Des affrontrements ont eu lieu, la Land Invasion Unit cherchant à disperser la foule, et un homme de 29 ans, Samuel Hloele, a été tué par balles par des vigiles de l’unité. Plusieurs personnes ont été blessées, notamment par des tirs de flashball dans le dos. Read More

Afrique du sud: des révoltes contre des expulsions en ce mois de mai 2016

Le 10 mai 2016, les forces de l’ordre sont intervenues dans un quartier pauvre de Grabouw pour y déloger des squatters qui avaient construit leurs propres logements sur des terrains abandonnés.

Les flics ayant expulsé et détruit quelques maisons et cabanes (aidés par les tronçonneuses d’employés-collabos), des habitant-e-s de Grabouw ont rapidement fait connaître leur colère: affrontements avec les flics, blocage de la route N2 avec barricades enflammées, et c’est pas tout, puisque des manifestant-e-s se sont vengé en foutant le feu à des bureaux de l’institution propriétaire responsable des expulsions (le département local du trafic routier)! Quatre personnes suspectées d’avoir participé à l’incendie ont été arrêtées. Read More

Cape Town (Afrique du Sud): révolte émeutière suite à la destruction de nouvelles cabanes dans le township de Dunoon

La semaine dernière, de nombreuses cabanes ont été construites sur un terrain nouvellement squatté à Dunoon, un township de Cape Town.

Dimanche 20 mars, la police a pointé sa sale gueule pour y expulser toutes les nouvelles habitations. Les habitant-e-s se sont révolté-e-s et ont caillassé comme il se doit les forces de l’ordre, endommageant par la même occasion quatre véhicules de police et une station de bus MyCiTi. Read More

Cape Town (Afrique du Sud): plus de 800 huttes d’un township sont détruites par le feu !

Dimanche 29 novembre 2015, dans un township de Cape Town, un énorme incendie a ravagé plus de 800 huttes, tuant au moins cinq personnes et rendant près de 4 500 personnes sans abri, sans logement.

Entassés dans des abris de fortune, sans eau, sans électricité, la moindre étincelle peut se transformer en incendie… Read More

Cape Town (Afrique du Sud): émeutes du logement à Langa

Fin août et début septembre, des habitant-e-s de Langa, dans une banlieue pauvre de Cape Town, se sont révolté-e-s contre un projet de construction de logements sociaux qui met en péril leurs lieux actuels d’habitation pour certain-e-s, tandis que d’autres dénoncent l’organisation des listes d’attente et la corruption qui les entoure.

Le mardi 1er septembre, l’autoroute qui mène à Cape Town a été bloquée dans la matinée par des manifestant-e-s qui ont par la suite également bloqué d’autres routes de la ville (en crâmant des pneus et des poubelles en plein milieu des routes). Read More

Le Cap (Afrique du sud): Qui détruit nos baraques récolte des pavés

Depuis de nombreuses années, des habitant-es occupent un terrain situé à l’est de Philippi [l’un des plus grands townships de Cape Town], dans la ville du Cap (Cape Town), que les médias et autorités appellent « quartier informel de Marikana » [nommé ainsi en hommage à la grève sauvage des mineurs qui avait été attaquée par la police en août 2012]. La justice a récemment ordonné l’expulsion des habitant-es et la démolition de leurs logements pour occupation illégale de terrain privé. Le vendredi 22 août au petit matin, les flics et les employés municipaux ont envahi la zone et ont pu s’affronter à la rage de celles et ceux qui n’ont rien et qui voient leurs logements se faire raser sous leurs yeux. Des centaines de personnes se sont levées contre la police, en ripostant avec les moyens du bord (bouteilles en verre et pierres en grande partie): un porc casqué a été évacué la gueule en sang après avoir été frappé à coups de pierres par un enragé. Read More

Cape Town (Afrique du Sud): Émeute du logement à Malmesbury

800 à 1 500 personnes ont manifesté vendredi matin (6 juin 2014) au nord de Cape Town, pour exiger de meilleures conditions de logement. Cette manif faisait suite notamment à des promesses politiciennes faites lors des élections du 7 mai dernier, promesses restées sans suite, comme bien souvent.

Les manifestant-e-s ont marché entre Abbotsdale et Malmesbury, avant d’affronter la police en érigeant des barricades de pneus enflammés et en leur lançant des pierres et des cocktails Molotov. Read More

Le Cap (Afrique du Sud): Pillages et émeutes du logement

Mercredi 30 octobre dernier, alors que le police tentait d’empêcher une manif pour le logement d’accéder au centre-ville, des émeutes ont éclaté dans la ville du Cap, en Afrique du Sud.

Les émeutier-e-s, venant pour la plupart de quartiers pauvres où ils/elles logent dans des bidonvilles sur des terrains squattés, ont exprimé leur colère en brûlant des poubelles, en pétant des fenêtres de voitures et en pillant plusieurs magasins. Read More

Marikana (Afrique du Sud): L’exploitation vécue par les mineurs se ressent jusque dans leurs conditions de logement

Face à l’absence d’infos « indépendantes » qui nous sont arrivées d’Afrique du Sud en ces moments de troubles sociaux quasi insurrectionnels, nous nous contenterons pour une fois d’un article en provenance de l’Agence France Presse:

Afrique du Sud : les mineurs de Marikana peinent à échapper aux bidonvilles

“Il y a une liste d’attente pour les foyers. Et il faut toujours payer des pots-de-vin!” Nosiphiwo Mehlwana pense qu’elle ne pourra pas quitter de sitôt son bidonville, face à la mine de platine de Marikana (Nord) où travaille son mari.

Les dures conditions de logement des mineurs ont été l’une des raisons évoquées pour expliquer la sanglante grève qui a fait de Marikana un “point chaud” du globe. Quarante-huit morts au total, dont 34 mineurs abattus par la police le 16 août. Read More

Le Cap (Afrique du sud): Affrontements pendant une intervention policière contre des squatters

Le 21 septembre 2010, les flics ont débarqué à 6h30 du matin dans un quartier de la banlieue ouest de Cape Town (Le cap) pour faire leur sale boulot de serviteurs de la bourgeoisie. Des émeutes ont éclaté pour empêcher la police d’expulser des squatters d’un « bidonville » où de nombreuses cabanes ont été construites.

Barricades enflammés, pierres et cocktails Molotov côté émeutier-e-s, lacrymos, charges en uniformes et tirs à balles réelles côté poliers, les émeutier-e-s ont quand même réussi à mettre le feu à un camion de police ! Read More

Pretoria (Afrique du Sud): Les morts passent avant les vivants

[Traduction/adaptation d’un article paru initialement ici, publié également .]

11 août 2010

Quelque part à Pretoria, une communauté de squatters occupe un terrain (principalement avec des tentes en guise d’habitat), utilise le robinet d’un cimetière situé non loin de leur installation pour boire et cuisinier, ainsi que l’eau d’un étang relativement boueux pour laver leurs vêtements. Une partie du cimetière semble servir également de terrain de football pour les squatters. Le « Sowetan newspaper » en parle ici (en anglais). Read More

Afrique du Sud : l’ANC attaque les mouvements de squatters

Publié le 3 février 2010 sur http://mondialisme.org/spip.php?article1434, ce texte est paru dans la revue « Echanges » n°131 (hiver 2009-2010).

Le 26 septembre 2009, une bande de quarante hommes armés a attaqué le squat communautaire de Kennedy Road à Durban, la deuxième ville d’Afrique du Sud. Au cours de ces attaques, ils ont tué quatre personnes, déplacé plus d’un millier de résidents et mis le feu à des habitations. Menacés de mort, les membres dirigeants de l’organisation de squatters Abahlali baseMjondolo (AbM, littéralement « mouvement des squatters ») de Kennedy Road vivent dorénavant dans la clandestinité.

La bande était organisée par les dirigeants locaux et régionaux de l’ANC (African National Congress), soutenus par la police locale. Après avoir été appelée, la police n’a pas arrêté les agresseurs (ANC) mais treize membres du Comité de développement de Kennedy Road, filiale de l’AbM. Bien que six des prisonniers aient été depuis libérés sous caution, cinq autres marinent encore en prison. Au tribunal, pendant les audiences, les militants locaux de l’ANC se sont mobilisés, exigeant que le juge refuse d’accorder la libération sous caution et menaçant les partisans de l’AbM dans le prétoire même. Les prisonniers restants avaient besoin de toute urgence du soutien international pour les audiences de la mi-janvier 2010, qui devaient décider des libérations sous caution. Read More