Brésil : « Ici noël n’existe pas. » Lettre écrite à Noël par la militante anarchiste Moa Henry, une des 23 accusé.es de vandalisme pendant la Coupe du Monde au Brésil

On partage ici la lettre écrite à Noël par la militante anarchiste Moa Henry, une des 23 accusé.es de vandalisme pendant la Coupe du Monde. Moa est maintenant dans la clandestinité. Après avoir eu le droit à la liberté provisoire en août 2014, elle a reçu un nouveau mandat d’arrêt en décembre pour avoir participé à une activité culturelle sur une place publique.

Ici Noël n’existe pas. Read More

Rio de Janeiro (Brésil) : récit de la première audience du procès des accusé.es de la Coupe du Monde

Le mardi 16 décembre 2014, les accusé.es de la Coupe du Monde sont passé.es en procès. C’était la première audience parmi les sept qui sont prévues. 21 des 23 personnes accusées étaient présentes. Les deux personnes qui n’ont pas participé à l’audience ont perdu récemment le droit d’être en liberté en attente du verdict, et sont aujourd’hui recherchées par la police. Parmi les 21 personnes qui se sont présentées au tribunal, 3 sont en prison actuellement. Ils sont arrivés avec des menottes et ont salué les autres avec les poings en l’air et en criant No Pasarán. Les dates du procès vont jusqu’à fin janvier.

Une des 23 accusé.es nous fait un récit de cette première audience du procès : Read More

Rio de Janeiro (Brésil): appel international à la solidarité avec les prisonnier.es de la Coupe du monde 2014. Les procès commencent le 16 décembre

Le 12 juillet 2014, à la veille de la finale de la Coupe du Monde, la police de Rio de Janeiro a arrêté 19 activistes, visant à désarticuler la grande manifestation prévue contre le match de la finale, sous la justification que toutes ces personnes auraient participé à des actes «violents» dans les révoltes de l’année dernière et qui envisageaient d’autres actions lors de la manifestation contre la finale de la Coupe du Monde. Au total, environ 23 mandats de perquisitions, arrestations et détentions temporaires ont été menés contre des personnes accusées d’avoir participé à des mouvements sociaux. Les mandats étaient de 5 jours de détention provisoire, 4 personnes ont réussi à échapper aux enlèvements de la police. Read More

Rio de Janeiro (Brésil): l’État brésilien remet en prison des personnes arrêtées pendant la Coupe du Monde

Le mercredi 3 décembre, la police de Rio de Janeiro a refait une opération pour renfermer 4 des 23 personnes arrêtées lors de la finale de la Coupe du Monde. Ces personnes subissent le harcèlement de l’État brésilien contre les mobilisations politiques qui ont eu lieu de juin 2013 jusqu’à la Coupe du Monde de 2014. Elles sont accusées d’avoir participé à des actions violentes pendant cette période. Igor Mendes a été arrêté au petit matin et envoyé à la Maison d’arrêt de Bangu dans la journée. 3 autres personnes, Moa, Gabriel et Sininho, sont aussi recherché.es par la police. Read More

Rio de Janeiro: appel à la solidarité avec les prisonnier-e-s de la Coupe du monde 2014

Le 12 juillet, à la veille de la finale de la Coupe du Monde, la police de Rio de Janeiro a arrêté 19 militant-es, sous la justification que toutes ces personnes ont participé à des actes «violents» dans les révoltes de la dernière année et qui envisageaient d’autres actions et manifestations lors de la finale de la Coupe du Monde. Au total, environ 60 mandats de perquisitions, arrestations et détentions temporaires ont été délivrés contre des personnes accusées d’avoir participé à des mouvements sociaux, les mandats étaient de 5 jours de détention provisoire. Sur ces 60 mandats, 23 ont été réalisés, et 4 personnes ont réussi à échapper aux enlèvements de la police. Read More

Fortaleza & Belo Horizonte (Brésil): résistance active contre les expulsions

Le 4 juillet, près de 400 familles liées au MTST (Mouvement des Travailleurs Sans Toit) ont occupé un terrain dans le quartier de Messejana à Fortaleza. Une fois sur le terrain, réuni-e-s en assemblée, les occupant-e-s ont décidé de baptiser leur occupation « Copa do Povo » (« Coupe du peuple ») comme une forme de réponse symbolique aux innombrables injustices, violences sociales et expulsions générées par le Mondial de la Fifa.
Read More

Brésil: Violence d’État et résistances…

Au Brésil, quelques jours après la fin de la Coupe du monde de football, qui a donné lieu à une très forte intensification de la répression et des violences policières, certains faits montrent comment la population continue de répondre coup pour coup à la violence dont elle est la cible.

Le mercredi 16 juillet 2014, la population d’Amargosa – ville de 40 000 habitant-e-s située à 200 km de Salvador de Bahia – s’est soulevée après qu’un enfant d’un an et demi ait été tué au cours d’une opération policière.
Read More

Brésil: La Coupe du monde est terminée, mais la lutte continue !

Il y a dix jours, se jouait à Rio de Janeiro la finale de la Coupe du monde 2014, Argentine-Allemagne. Au même moment, une dernière manifestation contre la Coupe du monde était organisée dans les rues de Rio, intitulée cette fois « La finale n’aura pas lieu » (Não Vai Ter Final).

Si de nombreuses manifs et autres événements ont eu lieu tout au long de la Coupe du monde contre la FIFA et le gouvernement brésilien, les derniers jours ont été pas mal focalisés sur l’anti-répression, pour exiger la libération de personnes emprisonnées dans le contexte de ce mouvement anti-Coupe du monde et protester contre les perquisitions et arrestations du 12 juillet à Rio de Janeiro. Read More

Berlin, Berne, Charleroi, Genève, Lausanne, Niš, Poznan, Udine: Plein d’actions en solidarité avec les anti-Copa du Brésil

Dimanche soir, la Coupe du monde de la FIFA se terminait avec la finale opposant l’Allemagne à l’Argentine. Sur le grand écran du stade Maracanã où se jouait la finale, toutes les apparitions de Sepp Blatter, président de la FIFA, et de Dilma Rousseff, présidente du Brésil, étaient accueillies sous les sifflets du public. Même devant la télé, il était facile de s’en apercevoir.

Mais pendant tout ce mois de Coupe du monde, beaucoup de gens n’ont pas passé leur temps (que) devant la télé. Il y a eu pas mal d’actions de solidarité avec les luttes sociales au Brésil, un peu partout dans le monde [1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6]. Ces derniers jours, plusieurs autres actions ont eu lieu: Read More

Rio de Janeiro (Brésil): La police arrête des dizaines d’activistes à la veille de la finale de la Coupe du Monde

Ce samedi 12 juillet 2014, à la veille de la finale de la Coupe du Monde, une vingtaine d’activistes ont été arrêtés chez eux. 60 ordonnances de perquisition et de détention provisoire ont été données à des personnes accusées de participer à des mouvements sociaux. Pour l’instant, 19 ont été effectuées. Les ordonnances ont déterminé cinq jours de détention provisoire. Les activistes ont été amenés à la « Cité de la Police » (Cidade da Policia), un gros complexe de commissariats créé l’année dernière pour centraliser les informations et les actions de la police militaire de Rio de Janeiro. Ensuite, les personnes arrêtées seront amenées à la prison « Bangu 8 » dans la journée. Read More

Belo Horizonte (Brésil): Le Mondial s’écroule, on occupe toujours !

Occupations de bâtiments publics en série, infrastructures de la Coupe du Monde qui s’effondrent, manifs… Retour sur une semaine agitée à Belo Horizonte.

Le mercredi 2 juillet au matin, des centaines de personnes issues de 13 différents terrains squattés de Belo Horizonte ont occupé simultanément le siège de l’URBEL (Société d’Urbanisme de la Mairie de Belo Horizonte), le siège de l’AGE (Advocacia Geral do Estado – Représentant juridique de l’État du Minas Gerais) ainsi que le parvis de la mairie. Read More

Brésil: Chaude ambiance entre manifs et élimination de la Seleçao

Lors du dernier épisode de la chronologie des luttes brésiliennes contre la Coupe du Monde 2014, on s’était arrêté au 2 juillet. Hé bien reprenons donc où nous en étions:

Mercredi 2 juillet – Belo Horizonte

Des affrontements ont eu lieu entre manifestant-e-s et policiers lorsque ces derniers ont voulu empêcher 250 à 300 manifestant-e-s d’occuper le bâtiment de l’URBEL, la Société d’urbanisme de la Préfecture de Belo Horizonte (Companhia Urbanizadora da Prefeitura de Belo Horizonte). Read More

Lyon: Coupe du Vrai Monde Populaire au CSAO

Marre des commentaires de Christian Jeanpierre ?
Marre du foot business de Platini et de Blatter ?
Viens tacler tes potes !

Mercredi 9 juillet 2014 à partir de 17H30 !

C’est des équipes de 3, inscription sur place !

Contact :
Au fond du Passage Gonin – 69001 Lyon
csao-lyon@@@riseup.net

Brésil: Suite de la chronologie des luttes contre la FIFA

La Coupe du monde de la FIFA se termine dans une dizaine de jours. Depuis le match d’ouverture le 12 juin dernier (et même avant…), pas une journée au Brésil ne se passe sans son lot de contestation et de révolte. Les épisodes passés, et à venir, sont à découvrir ici. Ci-dessous, vous trouverez la chronologie pour la période du 26 juin au 2 juillet 2014.
Read More

Belo Horizonte (Brésil): Contre la Coupe du Monde, occupons tout!

Lundi 23 juin, jour du match Brésil-Cameroun, environ 600 personnes ont occupé un terrain appartenant au gouvernement situé à Contagem, en périphérie de Belo Horizonte. L’occupation a été baptisée “Padrão Fifa” (“Qualité Fifa”), reprenant une expression ironique utilisée par les manifestant-e-s brésilien-ne-s pour faire allusion au décalage entre l’argent investi dans les stades de la Coupe du Monde et la précarité des services publics du pays – et notamment le logement. « Nous voulons montrer qu’au pays de la Coupe du Monde, il n’y a pas de quoi se loger » affirment les occupant-e-s.
Read More