Belo Horizonte (Brésil): le squat féministe Tina Martins est menacé d’expulsion

Le 8 mars dernier, le mouvement féministe Olga Benário a squatté un immeuble vide dans le centre de Belo Horizonte afin qu’il soit transformé en centre d’accueil pour les femmes victimes de violence. Depuis, l’immeuble sert de logement à des dizaines de femmes, et reçoit quotidiennement des réunions, assemblées et rencontres culturelles et politiques. Il fonctionne également comme un centre d’accueil psychologique et médical autogéré pour près de 200 femmes qui sont à la rue ou qui sont victimes de violence.

Le squat a été baptisé Tina Martins en hommage à la militante anarchiste Espertirina (Tina) Martins. Read More

Belo Horizonte (Brésil): Les 8000 familles de l’Isidoro résistent devant la menace d’expulsion

Depuis le 8 août, une sérieuse menace d’expulsion pèse sur les 8000 familles qui squattent près de 200 hectares de terrain dans la région de l’Isidoro. À l’origine de la procédure : le groupe immobilier Santa Margarida – dont l’actuel gouverneur de l’État du Minas Gerais est un des associés – qui souhaite réaliser sur place une vaste opération immobilière. Dès l’annonce de la procédure d’expulsion, les occupant-e-s ont affirmé qu’ils résisteraient jusqu’au bout et ont commencé à s’organiser pour empêcher l’opération policière. Read More

Fortaleza & Belo Horizonte (Brésil): résistance active contre les expulsions

Le 4 juillet, près de 400 familles liées au MTST (Mouvement des Travailleurs Sans Toit) ont occupé un terrain dans le quartier de Messejana à Fortaleza. Une fois sur le terrain, réuni-e-s en assemblée, les occupant-e-s ont décidé de baptiser leur occupation « Copa do Povo » (« Coupe du peuple ») comme une forme de réponse symbolique aux innombrables injustices, violences sociales et expulsions générées par le Mondial de la Fifa.
Read More

Brésil: Violence d’État et résistances…

Au Brésil, quelques jours après la fin de la Coupe du monde de football, qui a donné lieu à une très forte intensification de la répression et des violences policières, certains faits montrent comment la population continue de répondre coup pour coup à la violence dont elle est la cible.

Le mercredi 16 juillet 2014, la population d’Amargosa – ville de 40 000 habitant-e-s située à 200 km de Salvador de Bahia – s’est soulevée après qu’un enfant d’un an et demi ait été tué au cours d’une opération policière.
Read More

Belo Horizonte (Brésil): Le Mondial s’écroule, on occupe toujours !

Occupations de bâtiments publics en série, infrastructures de la Coupe du Monde qui s’effondrent, manifs… Retour sur une semaine agitée à Belo Horizonte.

Le mercredi 2 juillet au matin, des centaines de personnes issues de 13 différents terrains squattés de Belo Horizonte ont occupé simultanément le siège de l’URBEL (Société d’Urbanisme de la Mairie de Belo Horizonte), le siège de l’AGE (Advocacia Geral do Estado – Représentant juridique de l’État du Minas Gerais) ainsi que le parvis de la mairie. Read More

Brésil: Chaude ambiance entre manifs et élimination de la Seleçao

Lors du dernier épisode de la chronologie des luttes brésiliennes contre la Coupe du Monde 2014, on s’était arrêté au 2 juillet. Hé bien reprenons donc où nous en étions:

Mercredi 2 juillet – Belo Horizonte

Des affrontements ont eu lieu entre manifestant-e-s et policiers lorsque ces derniers ont voulu empêcher 250 à 300 manifestant-e-s d’occuper le bâtiment de l’URBEL, la Société d’urbanisme de la Préfecture de Belo Horizonte (Companhia Urbanizadora da Prefeitura de Belo Horizonte). Read More

Brésil: Suite de la chronologie des luttes contre la FIFA

La Coupe du monde de la FIFA se termine dans une dizaine de jours. Depuis le match d’ouverture le 12 juin dernier (et même avant…), pas une journée au Brésil ne se passe sans son lot de contestation et de révolte. Les épisodes passés, et à venir, sont à découvrir ici. Ci-dessous, vous trouverez la chronologie pour la période du 26 juin au 2 juillet 2014.
Read More

Belo Horizonte (Brésil): Contre la Coupe du Monde, occupons tout!

Lundi 23 juin, jour du match Brésil-Cameroun, environ 600 personnes ont occupé un terrain appartenant au gouvernement situé à Contagem, en périphérie de Belo Horizonte. L’occupation a été baptisée “Padrão Fifa” (“Qualité Fifa”), reprenant une expression ironique utilisée par les manifestant-e-s brésilien-ne-s pour faire allusion au décalage entre l’argent investi dans les stades de la Coupe du Monde et la précarité des services publics du pays – et notamment le logement. « Nous voulons montrer qu’au pays de la Coupe du Monde, il n’y a pas de quoi se loger » affirment les occupant-e-s.
Read More

Brésil: À chaque match sa manif !

Depuis le premier jour de la Coupe du Monde 2014, pas un jour ne se passe sans manifestations contre la FIFA et le gouvernement brésilien. La présence émeutière d’anarchistes et autres révolutionnaires est plus que palpable, la tactique du black bloc souvent présente, et si bien sûr le mouvement a moins d’ampleur qu’en juin 2013, il est tout de même impressionnant de constater que toutes les villes impliquées dans cette Coupe du Monde sont touchées à chacun des matches qui s’y jouent par des manifestations déterminées. Après plusieurs articles déjà publiés depuis l’ouverture du Mondial le 12 juin dernier, voici les dernières nouvelles du Brésil: Read More

Brésil: Des manifs contre la Coupe du Monde… tous les jours !

Depuis jeudi dernier, jour du match d’ouverture de la Coupe du Monde, des manifestations plus ou moins importantes et offensives contre la Coupe du monde de la FIFA et du gouvernement brésilien ont lieu en marge de presque tous les matches du Mondial. La mobilisation continue!

Vendredi 13 juin, à Salvador de Bahia, alors que se jouait le match incroyable qui a opposé l’Espagne aux Pays-Bas dans le stade de l’Arena Fonte Nova, une manifestation s’est transformée en émeute suite à des affrontements avec la police. 11 manifestant-e-s ont été arrếtées « pour des actes de vandalisme » au centre-ville.

Vendredi 13 juin, juste avant le match Chili-Australie qui se jouait à Cuiabá, quelques dizaines de personnes ont manifesté calmement dans les rues de la capitale du Mato Grosso, à l’appel du Comitê Popular da Copa (Comité Populaire de la Coupe du Monde), derrière des banderoles contre « la Coupe du Monde des riches » et « FIFA go home« , sous la surveillance massive et armée de la police (à noter la présence menaçante de deux hélicos). Read More

Brésil: Des « éclats sociaux » dès le premier jour de la Coupe du monde

Hier, jeudi 12 juin 2014, c’était le grand jour, celui de l’ouverture de la très attendue coupe du monde de football organisée par le Brésil. La compétition se terminera mi-juillet et commençait hier par un match entre le Brésil et la Croatie qui s’est avéré assez polémique (victoire du Brésil 3-1, avec l’aide d’un pénalty litigieux).

Du côté de Squat!net, on essaiera pendant ces quatre semaines de relayer les informations qui concernent les luttes contre cette coupe du monde, dont l’organisation aura eu pour conséquence directe de nombreuses expulsions de logements et de la gentrification de certains quartiers dans plusieurs grandes villes du pays. Read More

Belo Horizonte (Brésil) : 400 policiers et un char d’assaut pour expulser un terrain occupé

Le 11 mai dernier, près de 400 policiers, appuyés par la cavalerie ainsi qu’un « Caveirão » (char de combat urbain) ont expulsé un terrain occupé dans le quartier Barreiro de Baixo, en périphérie de Belo Horizonte.

Après avoir encerclé le terrain et interdit l’accès aux nombreuses personnes venues en soutien, les policiers ont expulsé les occupants à coup de matraques et lacrymogènes, détruisant les maisons au passage. Au cours de l’opération, un hélicoptère de l’armée survolait le terrain, pointant une mitraillette en direction des occupants. Ces derniers ont monté des barricades et brûlé des pneus pour tenter d’empêcher l’avancée des forces de police. Certains ont été gravement blessés au cours de l’opération. Read More