Zürich : Expulsion des squats Egocity et Viereck

  Zürich : Expulsion des squats Egocity et Viereck


Le 6 janvier 2004 au matin, le squat Egocity (Zürich – 97 Badener Strasse) a été expulsé par les forces de police, de manière violente (utilisation de gaz, matraquages, …) et avec une destruction systématique de l’intérieur du lieu. Les batîments ont visiblement aussi été détruits peu après.

Le lieu était sous le coup d’une menace d’expulsion depuis quelques temps, et il avait déjà réussi à échapper à une expulsion il y a quelques semaines, grace à une résistance déterminée. Les occupantEs du lieu campent visiblement à côté, en préparant des actions.

Liens vers des vidéos de l’expulsion: http://ch.indymedia.org/fr/2004/01/16959.shtml

Liens vers des infos récentes: (en allemand) http://ch.indymedia.org/de/index.shtml

Site d’egocity: (pas à jour et en allemand) http://www.egocity.net

Ci-après la traduction en français de certaines informations disponibles sur la partie allemande d’indymedia suisse:

Ces deux vidéos ilustrent l’évacuation brutale par la police des maisons occupées Egocity et Viereck, à Zurich, ce matin [6 janvier]. Les flics ont tiré des balles en caoutchouc à des distances rapprochées, frappé les gens à coups de matraques, lancé des lacrymos (CS) et sprayé du poivre en pleine face. Plusieurs personnes ont été blessées (notamment intoxication, brûlures au visage et aux yeux). Les trois personnes qui s’étaient hissées sur une plate-forme suspendue entre les maisons ont été arrêtées dès leur descente. La destruction des immeubles a commencé alors que les gens étaient encore sur place.

Traduction des nouvelles publiées sur Indy CH alémanique à 18 h 25 le 6 janvier :

Ce soir, nous avons récupéré ce qui nous avait été pris ce matin.

Nous avons monté nos tentes sur les ruines de notre Egocity. Nous ne partirons pas, ne ne reculerons pas d’un pas. Nos tentes sont rouge vif. Du rouge de la violence, comme un signe de lutte contre la répression et le capital.

Tout le monde est invité à nous rendre visite. Toutes celles et ceux qui veulent se solidariser avec nous sont les bienvenu-e-s.

D’autres actions et des précisions suivront…

djr