Corinto (Colombie): rencontre internationale des Libératrices et Libérateurs de la Madre Tierra

Du 3 au 6 août 2017 s’est tenue une rencontre politique sur le thème de la libération de la Terre Mère, à Corinto dans la région du Cauca en Colombie. Les mouvements de libération colombiens sont nombreux et porteurs d’espoir dans la lutte contre le capitalisme et la pauvreté dans un contexte de guerre. Le peuple indigène Nasa a ainsi appelé les libératrices et les libérateurs ainsi que toutes personnes intéressées, à venir discuter et apprendre des luttes en cours dans la région et dans le monde. Ce texte présente le contexte et le déroulement de la rencontre, avec toute ma subjectivité de voyageur helvétique récemment installé en Colombie. Read More

Nord Cauca (Colombie): parution d’une brochure sur les luttes pour la récupération de terres par les Nasa

Cette brochure mêle écrits et témoignages oraux sur la lutte pour la Libération de la Terre Mère dans le Nord du Cauca. Une lutte menée par les peuples indigènes de cette région, en particulier le peuple Nasa, et soutenue par diverses composantes du mouvement social colombien. Read More

Medellín (Colombie): une opération d’expulsion mise en échec par les habitant-e-s d’un quartier pauvre de Bello

À Bello, en banlieue nord de Medellín, le jeudi 12 janvier 2017, selon divers médias mainstream colombiens, huit personnes ont été blessées par la police lors d’une opération d’expulsion de logements squattés visant environ 175 familles dans le quartier de Nueva Jerusalén (et trois flics auraient été blessés).

La police n’a pas pu effectuer son sale boulot dans le calme: des habitant-e-s du quartier ne se sont pas laissé faire et des affrontements ont eu lieu. Cette résistance n’a pas été vaine puisqu’elle a permis d’annuler la journée d’opération d’expulsion (surtout que l’expulsion devait être suivie de la démolition des logements expulsés). Read More

Cauca (Colombie) : des nouvelles de la lutte Nasa pour la libération des terres

Les jeudi 8 et vendredi 9 septembre 2016, dans la zone rurale de Caloto (Cauca), une tentative d’occupation de la hacienda Canaima par des indigenas Nasa a été expulsée par les flics anti-émeute de l’Esmad, engendrant la colère des occupant-e-s et de leurs soutiens.

De violents affrontements ont éclaté, au moins quatre flics auraient été blessés, dont un l’aurait été par balle, et de nombreux Nasa ont également été blessés (dont au moins deux par balle). Au cours des affrontements, la hacienda a pris cher, les émeutier-e-s détruisant pas mal de matos sur place, mettant notamment le feu à une voiture et deux motos. Les affrontements se sont étendus jusqu’à la hacienda La Emperatriz. Read More

Bogotá (Colombie) : la révolte des sans-abri

Depuis début août, plusieurs émeutes de sans-abri ont eu lieu dans la capitale colombienne. Récit des trois journées les plus agitées:

Dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 août, des affrontements ont opposé les forces de l’ordre à des galérien-ne-s sans-abri du quartier de San Bernardo, situé dans la partie sud-ouest du centre-ville de Bogotá. Vers 3h du mat’, des dizaines de personnes se sont attaquées à la station Bicententario du TransMilenio (système local de transports en commun, inabordable pour les populations les plus pauvres). Après l’arrivée des flics, les affrontements ont commencé et ont duré une bonne partie de la nuit. Parmi les personnes arrêtées par la police se trouvait une femme en possession d’une arme à feu.

Ces émeutes font suite aux diverses opérations de police dans le Bronx de Bogotá depuis fin mai (secteur super schlag du quartier Los Mártires, tout près du centre-ville touristique et du quartier San Bernardo, le Bronx est connu depuis la moitié des années 2000 pour être une zone de haute criminalité où se déroulent toutes sortes de trafics et où survivent toutes sortes de galérien-ne-s). Read More

Cauca (Colombie): communiqué du Processus de libération de terres

Communiqué du 22 août 2016

Le processus de libération de la Terre-Mère se prépare à l’imminence de l’accomplissement du pouvoir agro-industriel et politique de Colombie contre son processus de libération du Nord-Cauca. Selon nos informations, une expulsion violente des points de libération de Quintapereza, Corinto et La Emperatriz va être tentée cette semaine.

Le 22 août, la force publique a fait une maraude à La Emperatriz et les anti-émeutes ont renforcé leur présence dans l’hacienda.

Nous alertons les amiEs du processus de libération et les comités de soutien pour qu’illes restent attentif\ves à ce qu’il peut se passer. Nous en rejetons la responsabilité sur le gouvernement, car si nous ne provoquons pas la force publique, nous nous défendrons par la force de la communauté en cas d’attaque. Read More

Corinto, Cauca (Colombie): la police anti-émeute intervient lors d’une occupation de hacienda par les Nasa

Depuis des années, des actions d’occupation de terres ont lieu du côté de Corinto, dans le nord du Cauca. Initiées par les communautés en lutte des indígenas Nasa, elles ont pour but de reprendre leurs terres ancestrales colonisées au fil des siècles par des industriels qui y produisent notamment de la canne à sucre sur des champs à perte de vue. Les champs de canne à sucre sont alors coupés ou brûlés et de nouvelles cultures y sont installées par les Nasa, jusqu’à ce que le pouvoir reprenne les champs, etc. Il arrive aussi que des bâtiments soient occupés, dans des moments d’intensification de cette lutte de Liberación de la Madre Tierra (libération de la Terre mère). Read More

Arjona (Colombie): des paysan-ne-s sans terre occupent 740 hectares de terrains dans le département de Bolívar

Depuis plus d’un mois et demi, 400 familles de paysan-ne-s originaires de différentes zones du pays, parmi lesquelles 90% ont été déplacé-e-s par le conflit armé, occupent 740 hectares de terres qui se trouvaient en situation de confiscation dans la municipalité d’Arjona, dans le Bolívar.

Les terrains occupés sont la propriété formelle de d’Enilce López, plus connue comme ‘La Gata’, qui possède de grandes étendues de terre en processus de confiscation qui impliquent son expropriation. Cependant, Nicolás Segrera, le mari de l’actuelle maire d’Arjona, Esther María Jalilie, revendique la propriété des terres. Read More

Urabá antioqueño (Colombia): résistance à l’expulsion de familles « desplazadas »

Dans le corregimiento de Macondo de Turbo, situé dans l’Urabá antioqueño, un ordre d’expulsion a visé plusieurs familles « desplazadas », c’est-à-dire des gens « déplacés » de force par le conflit armé qui sévit encore en Colombie avec en toile de fond la prise de territoires par des entreprises en lien avec des groupes paramilitaires… Read More

Barrancabermeja (Colombie): lutte en cours pour une occupation de terrains en vue d’y construire des logements

2016-02_Barrancabermeja_barricadas La semaine dernière, dans le quartier San Silvestre de Barrancabermeja, des terrains ont été squattés par plus de 2 000 personnes sans-abri, qui ont l’intention d’y construire leurs propres logements (une « invasion », comme on dit là-bas pour parler des occupations de terrains).

Dès les premiers jours, les flics anti-émeute (ESMAD) sont intervenus pour les empêcher de s’installer. Des affrontements ont eu lieu, les squatters ont quitté les lieux puis organisé une manif qui est allée jusque devant la mairie, puis ils ont réoccupé les terrains. Read More

Colombie: appel à la solidarité internationale pour soutenir l’action directe de récupération de richesses du Cauca par les autochtones Nasa

FatiguéEs à la fois d’être reléguéEs dans les terres montagneuses du Cauca où il est très difficile de cultiver et d’attendre l’application d’accords signés par le gouvernement, plus de 3 000 autochtones Nasa participent à une nouvelle récupération de 6 500 hectares de terres depuis décembre 2014.

“Vivre signifie prendre partie” (Antonio Gramsci)

Illes occupent les terres qui aujourd’hui appartiennent, devant la loi, à l’un des hommes les plus riches du pays : Carlos Ardila Lülle, multimilliardaire qui possède de grandes firmes colombiennes comme Iberplast, Postobón, le pôle agro-industriel Azucarero Incauca, les chaînes de télévision ou de radio de masse Mundofox et RCN. Read More

Medellín (Colombie): une opération d’expulsion d’un terrain squatté provoque des émeutes

Vendredi 6 mars 2015, dans le quartier Belén de la ville de Medellín, la police anti-émeute colombienne (ESMAD) est intervenue pour essayer d’expulser plus de 200 personnes d’un lotissement occupé illégalement.

Ces squatters ont directement pris place sur la vía de Altavista, en montrant leur détermination à ne pas laisser les flics faire leur sale boulot. Des barricades de pneus et de bouts de bois enflammés ont été mises en travers de la route. Read More

Cali (Colombie): pas d’expulsion sans affrontements

Lundi 16 février 2015, les flics anti-émeute de l’ESMAD de la police métropolitaine de Cali sont intervenus dans le secteur de Venecia del jarillón del río Cauca, à Cali, pour expulser et détruire une dizaine de logements.

Très rapidement, les habitant-e-s se sont physiquement opposé-e-s aux flics et des affrontements assez violents ont eu lieu. Les flics de l’ESMAD ont été caillassés comme il se doit en de telles circonstances. Read More

Colombie: dernières nouvelles des luttes de squatters

Le dimanche 18 janvier dernier, dans le quartier de San Crístobal, situé au sud de Bogotá, plus de 300 personnes expulsées d’un terrain occupé ont manifesté dans le centre de la capitale colombienne et ont fini par affronté les forces de l’ordre (notamment l’Esmad, flics anti-émeutes de Colombie). Sept personnes ont été arrêtées.

Sur le terrain en question, la mairie prétend vouloir construire 372 logements sociaux. Comme d’hab’, on met 300 personnes à la rue pour quelques années plus tard, éventuellement loger 300 autres personnes… Read More

Sabanagrande (Colombie): expulsion = émeute

Lundi 10 novembre dernier, dans le quartier Dos de Marzo de la ville de Sabanagrande, une opération d’expulsion de terrains squattés a commencé dans la matinée et a rapidement tourné à l’affrontement entre squatters et police anti-émeute (ESMAD).

Sur l’importante vía Oriental, la circulation automobile a été bloquée pendant plusieurs heures, durant lesquelles les émeutes continuaient. Read More