Lyon : 60 personnes expulsées en pleine trêve hivernale

La police est intervenue tôt ce vendredi 4 mars boulevard de Parilly, juste à côté du campus de Lyon 2, pour expulser une maison squattée par une soixantaine de personnes de la communauté Rrom depuis près de 2 ans.

En plus de leur attirail habituel, les flics avaient amené des propositions de relogement. Mais elles ne concernaient que 26 d’entre eux. Comme d’habitude, les propositions se résument à des chambres d’hôtel : les centres d’hébergement semblent être devenus un produit de luxe…
Read More

Clichy (92): le Maire Rémi Muzeau expulse et pourchasse une dizaine de Rroms d’un squat en pleine période hivernale

Les policiers du commissariat de Clichy sont intervenus mercredi après-midi au 12 bis de la rue du Docteur Émile Roux pour expulser une dizaine de Roms qui occupaient un bâtiment appartenant à la Semercli.

Cette Société d’économie mixte était épinglée en 2012 par un rapport de la Cour des comptes (voir ici) qui critiquait des liens peu clairs avec la mairie.

En effet, le maire de la commune est aussi tout le temps élu président de la Sermercli et le fait que le nouveau maire soit le député suppléant de Patrick Balkany n’inspire guère confiance…

Read More

Saint-Martin-d’Hères (38): suite à la « manif de voisins » pour expulser des Roms

Vers la mi-septembre, deux articles publiés dans le Dauphiné Libéré ont attribué (à tort, d’ailleurs) des occupations de maisons à Saint Martin d’Hères à notre collectif. La 1ère maison, rue Romain Rolland, avait été squattée par une famille rom avec enfants à la rue, à laquelle nous avons apporté notre soutien, tout comme d’autres organisations et individus luttant pour le droit au logement. Cette occupation a donné lieu à une manifestation de voisins appelée par les propriétaires qui voulaient ainsi contourner les procédures habituelles d’expulsion pour récupérer au plus vite leur bien. Certains/certaines d’entre nous ayant assisté à cette manifestation, nous n’avons pas hésité à la qualifier de raciste, car les participants criaient de nombreux propos racistes et montraient une rage particulière du fait qu’il s’agissait d’une famille rom. Read More

Saint-Martin-d’Hères (38): manifestation raciste contre l’occupation d’une maison rue Romain Rolland

Vendredi 11 septembre à Saint Martin d’Hères (Isère), une famille qui occupait une maison rue Romain Rolland a dû partir de son domicile en catastrophe, sous la menace de plus de 80 voisins hostiles à leur installation dans le quartier. Cette famille a subi des insultes, des menaces de mort, une haine raciale sans complexe (ils sont Roms) et le mépris honteux des institutions qui leur dénient le droit à un logement digne.

Après s’être fait expulser du bidonville d’Esmonin par la mairie de Grenoble en juillet, comme bon nombre d’autres familles sans solution de relogement, et avec la rentrée des enfants approchant, cette famille n’a pas eu d’autre choix que d’occuper une maison vide. Read More

La Courneuve (93): expulsion en cours du bidonville du Samaritain

Jeudi 27 août à 13h30 : le bidonville de La Courneuve, « le plus vieux de France », est en cours d’expulsion.

Les habitants luttent depuis plusieurs mois contre le projet du maire PCF, Gilles Poux, qui souhaite « nettoyer » ce campement situé non loin du Bourget, où se tiendra la COP21 en décembre. Une pétition contre l’expulsion avait réuni plus de 38 000 signatures. Read More

Fontaine (38): expulsion illégale du squat Garave = réoccupation !

Le 8 août au matin, le squat Garave a été expulsé illégalement. Il a été repris le 11 août au matin.

Avant de revenir sur ces évènements, il nous semble bon de rappeler que le squat Garave (a.k.a La Fausse Commune) était un squat de vie et d’activité ouvert depuis la mi-mars 2014, au 21 bis rue Jean Pain à Fontaine, « banlieue rouge » de Grenoble, dans un bâtiment vide depuis de nombreuses années, en indivision et sans projet concret dessus. On y trouvait pêle-mêle des projections de films et documentaires, un atelier vélo avec une permanence régulière, des concerts, des spectacles, du théâtre, une zone de gratuité, un infokiosque, un atelier électronique, des ateliers terre glaise/papier mâché/peinture, des après-midi jeux, de la place pour stocker du matériel, une bibliothèque, des redistributions de légumes récupérés, des fosses pour réparer son véhicule, ainsi qu’un espace d’habitation et de vie collective avec une importante capacité d’accueil. Read More

Fontaine (38): expulsion de squat et occupation de terrain

Voici un texte cosigné par RESF et des associations grenobloises suite à l’expulsion d’un squat et à l’occupation d’un terrain dans les jours qui ont suivi. Bien qu’il soit difficile de souscrire à l’arsenal revendicatif final du texte (doit-on attendre de l’Etat qu’il nous offre un droit au logement, qu’il réquisitionne – puisque la réquisition est une mesure légale – qu’il offre des logements qu’il juge dignes et pérennes , doit-on accepter les expulsions suivies de propositions de relogements ? à ce propos on peut lire Contre les propriétaires et le capital, guerre sans merci !), le communiqué de soutien d’associations locales en lutte a le mérite de marquer la solidarité, de dénoncer la collusion des administrations d’accompagnement social et des visées policières . Read More

Lyon: expulsions de squats en pagaille

Alors que les premières déclarations du nouveau préfet concernant le logement avaient l’air d’être un peu plus « humaines » que celles de son prédécesseur Carenco, notamment en acceptant sous la pression des militants de terrain de ne pas fermer tout de suite les centres d’hébergement du plan-froid, Delpuech se lâche ces derniers jours sur les squats sans aucune clémence ni proposition de relogement.

Retour sur la semaine de violence orchestrée par Delpuech : Read More

Bagnolet: non à l’expulsion des habitant.e.s de la rue de l’Avenir !

A Bagnolet comme à Montreuil, des Rroms originaires de Bulgarie et de Roumanie vivent de squats en squats quand ils ne sont pas directement expulsés. Ils sont sans cesse déplacés, et quotidiennement harcelés.

Au milieu du quartier des Coutures à Bagnolet, des familles Bulgares vivent depuis de nombreuses années dans une maison de fortune située rue de l’Avenir. De nombreuses personnes du voisinage se mobilisent à leurs côtés.

Aujourd’hui, leurs maisons sont expulsables. Le propriétaire, qui est un avocat habitant dans le sud de la France, a été retrouvé par la mairie il y a peu de temps, il n’était même pas au courant qu’il possédait ce bien qui a permis pendant toutes ces années à plusieurs familles de se « loger ». Il accélère maintenant la procédure afin d’expulser les familles et spéculer sur ce terrain qui, dans le quartier des Coutures, vaut de plus en plus d’argent. Read More

Seine-Saint-Denis: diffusion de tracts et table de presse dans le Bas Montreuil – Bas Bagnolet

Du vin chaud contre la chasse aux biffins !
Du café en solidarité avec les personnes menacées d’expulsion rue de l’Avenir !
Du thé en soutien au collectif Baras qui lutte pour des papiers et des logements !
Et du jus d’orange… devinez pourquoi !

RDV samedi 14 mars à 15h au métro Robespierre, au niveau de la grande entrée du métro (celle proche de la rue Robespierre).

On ne fera pas qu’y boire, il y aura des banderoles, une petite table de presse, et on y distribuera entre autres le tract ci-dessous: Read More

Stains (93): expulsion d’un camp rom

Ce mardi 24 février, la mairie communiste de Stains a fait à nouveau expulser un campement rom, rue Jean-Durand, où habitaient près de 200 personnes. Quelques relogements temporaires, aucune vraie proposition. L’expulsion de camps et de bidonvilles en Seine-Saint-Denis est une vraie passion pour les élus. C’est pour la sécurité des expulsés, à ce qu’il parait.
Read More

Saint-Denis (93): la mairie PCF expulse encore. Haine des Rroms et haine des pauvres

Un mois après avoir dégagé, par arrêté municipal, 300 Rroms occupant un hangar, c’est un nouveau camp qui est expulsé par la mairie PCF de Saint-Denis.

Dans le cadre du repavement en granit chinois du quartier de la gare – aussi appelé renouvellement urbain – ce qui inclut l’expulsion de nombreux mal-logés déjà rackettés par les vendeurs de biens, marchands de sommeil, bailleurs et promoteurs immobiliers avec la complicité du service municipal d’urbanisme – la mairie de St-Denis a expulsé ce vendredi 12 décembre un camp habité par 300 personnes. Read More

Lyon: expulsions de squats à la chaîne

La veille de la trêve hivernale, la préfecture agit sournoisement sur l’expulsion des squats! La préfecture fait le ménage dans les lieux occupés, pas moins de cinq squats: le Rock’N’Roll Vengeance, le CSAO Le Harraga, Chez Mémé, le Radar et et d’autres squats sans nom ont été expulsés les deux dernières semaines d’octobre.

Alors que le tribunal avait accordé la trêve hivernale pour certains d’entre-eux, la préfecture a attendu sournoisement les derniers jours pour agir. Les personnes ont ainsi été maintenues dans leurs lieux d’habitation, espérant obtenir la trêve au lieu d’ouvrir d’autres lieux vides. Read More

Saint-Martin-d’Hères (38): retour sur l’expulsion de Moulissimô

Au petit matin du 27 sept. 2014, au 1 rue du Tour de l’Eau (Saint-Martin-d’Hères), des dizaines d’estafettes s’installent, prennent position en encerclant une grande bâtisse squattée par des personnes (adultes, enfants, nourrissons) roumaines. A leurs bords, des dizaines et des dizaines de gardes mobiles ; polices nationale et municipale ne sont pas en reste. Elles viennent procéder à ce que, pudiquement, une journaliste appelle « une évacuation ». L’opération consiste à réveiller brutalement, sans états d’âme, les occupant.e.s, à vérifier leur identité (tout en profitant de leur remettre soit une Obligation de Quitter le Territoire sous 48H, soit un ordre de transfert en Centre de Rétention) et les forcer à quitter les lieux. Objectif répressif. Read More

Echirolles (38): 50 personnes menacées d’expulsion!


«il faut agir pour encourager l’occupation de logements vacants. Il y a plusieurs milliers de logements inoccupés depuis plus de deux ans dans l’agglomération. Ce n’est pas acceptable quand des solutions existent. S’il le faut, la réquisition de logements vides est une solution. […]» Christine Garnier, 8 septembre 2014

Les Verts (EELV) et la gauche en général ont l’habitude de nous faire croire qu’ils ont une politique sociale. Pourtant ils expulsent à tour de bras squats, campements ou appartements.

L’EPFL (Etablissement Public Foncier Local) de l’agglomération grenobloise, dont la présidente est Christine Garnier (élue à la mairie de Grenoble), est une agence immobilière publique. Celle-ci détient de nombreux bâtiments vides qu’elle pourrait mettre à disposition de personnes à la rue. Ex : la maison de l’Esplanade expulsée et détruite il y a 6 ans, qui est restée un terrain vague, et tant d’autres… Read More