Grenoble : Defoncia (chronique du vandalisme d’une agence immobilière)

Centre-ville, dans la nuit du 19 février, quelques silhouettes noires et une agence immobilière font une rencontre fracassante. Pour les premières c’est une courte aventure, pour l’autre, la fin d’une longue devanture. Un tague sur un mur, le trottoir couvert de bris, retour au calme dans la nuit.

On s’est demandé un soir ce qu’on voulait sauver de cette vie, tout est rentré sur un petit bout de papier. Malgré la rareté de ce qu’on y avait consigné, on savait bien bien qu’on avait pas les moyens de l’empêcher de crever. Sans espoir, on s’est dit que ça valait plutôt le coup d’attaquer tout ce qui ne figurait pas sur ce papier. Read More

Montreuil (93): récit de la manifestation «Occupons les maisons, détruisons les prisons»

Vendredi 16 février, on s’est retrouvé à 19h à la Croix de Chavaux à Montreuil pour une manif contre les loyers, les expulsions et la prison.

Quelques CRS et flics en civil sont postés au bout de la rue piétonne. On s’installe quand même, un peu de musique, quelques banderoles et peu à peu on est environ 250 personnes. Des prises de parole s’enchaînent (pourquoi cette manif, le collectif Baras, un petit récit de l’histoire d’Alfidel, sur l’occupation à l’université de Paris-8, le collectif Gambetta, …). Read More

Gand: Appel à manifester et week-end d’actions contre la loi anti-squat

Le 3 novembre dernier, un squat a été attaqué sur la Stapelplein à Gand. Une famille avec de jeunes enfants habitait la maison, pour se tirer du parc où elle dormait auparavant. Une bande l’a attaqué avec des battes et des feux d’artifice. L’agression était motivée par la haine contre les roms, elle-même attisée par une campagne de dénigrement de plusieurs jours dans les médias fondée sur un mensonge du propriétaire des lieux. Contrairement à ce qu’il avait déclaré, le bâtiment était vide, et entre-temps il est à nouveau inhabité.

Le 26 novembre une manifestation raciste a parcouru les rues de Gand. Selon ses propres dires, la bande a pris la rue « contre l’injustice » et « contre la politique ». Des slogans anti-roms ont été gueulés durant des heures, dans le quartier de la prostitution des travailleuses du sexe ont été insultées et ils ont aussi trouvé nécessaire d’aller intimider les sans-abris au centre d’accueil du Baudelopark. Cette orgie de racisme, de misogynie et de haine envers les pauvres a pu suivre son cours sans rencontrer de résistance. Het Laatste Nieuws avait tout simplement publié un appel à cette « manifestation contre l’injustice » sur son site web. Read More

Rennes: bling bling aux prairies Saint-Martin !

Action de sabotage contre le projet de « parc naturel et urbain » des prairies Saint-Martin à Rennes.

Bien vénères contre leurs projets urbains qui nous expuslent et veulent nous faire partir de leur ville, dans la nuit du 28 au 29 janvier, on a laissé sortir notre rage contre les élus, promoteurs et urbanistes. Read More

Angers: action pour le rétablissement de l’accès à l’eau potable pour les habitant.e.s de 2 maisons occupées

Ça fait déjà plusieurs mois que l’Agglo d’Angers a coupé l’eau dans deux des réquisitions occupations (La Rose et La Rromanerie) et ça fait des mois que les militant.e.s réclament le rétablissement de cette eau, en vain.

Ayant épuisé tous les recours légaux, une action pacifique a été menée hier [le 24 janvier 2018] dans les locaux de l’administration, 83 rue du Mail. Read More

Besançon: fracas nocturnes

Les impacts, nombreux, ne sont pas passés inaperçus pour qui sait reconnaître les responsables de la misère et de l’exploitation.

Dans la soirée du dimanche [21] au lundi [22 janvier], entre l’avenue Cuisenier et la place Flore à Besançon, une série de coups a déchiré la nuit, sous un vent terrible et une pluie battante. Citoyens vigilants et policiers n’ayant rien entendu, les vandales ont pu agir en toute quiétude et retourner se cacher dans l’obscurité de la nuit.

Près d’une quinzaine d’impacts ont été découverts sur des agences interim et des agences immobilières. Read More

Santander (Colombie): “Tierra ! Tierra !”, récupération de terres dans le Magdalena

Une lutte pour la survie de la paysannerie.

Vendredi 12 janvier 2018, les communautés du Guayabo et de Bellaunion, municipalité de Puerto Wilches, département de Santander en Colombie ont repris leurs terres. Vers 11h du matin, une centaine de personnes injustement évincées le 13 décembre dernier ont repris les terres de la ferme de San Felipe.

Cette reprise de terre est l’une des nombreuses actions directes qu’entreprennent des communautés paysannes en Colombie pour défendre leurs territoires. Read More

Orvault (44): saccage d’une agence immobilière

Dans un article payant du journal Ouest-France du 12 janvier 2018, on apprend que l’agence immobilière Î, située à Orvault, à côté de Nantes, a été saccagée au cours de la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 janvier. Après avoir défoncé une partie de la vitrine, un individu que flics et médias qualifient de « marginal » aurait pénétré à l’intérieur de l’agence et aurait laissé libre cours à ses pulsions destructrices, comme en atteste la photo ci-dessous. Read More

Madrid (Espagne): guerre à la spéculation immobilière !

Sabotage de plus de dix serrures d’agences immobilières à Vallekas.

Dans la matinée du 27 décembre 2017, les serrures de plus de 10 sociétés immobilières ont été sabotées dans le quartier de Vallekas et a été peint, de façon très claire, « Guerre à la spéculation ». Ce quartier de Madrid, comme tant d’autres, se voit soumis aux tranformations urbaines qu’imposent le capitalisme et l’Etat. Read More

Allemagne: attaques contre la propriété et ses défenseurs

Berlin, 17 octobre: visite destructrice aux bureaux de la société de construction DEGEWO.
« 5 500 expulsions par la force ont eu lieu entre 2008 et 2012 par les entreprises de logement de la ville. La plupart des raisons pour mettre les gens à la rue sont: les impayés de loyers, la sous-location illégale, les nuisances sonores ou négligence de l’appartement. En l’espace de 6 ans, la société de construction de logement „Gesobau“ arrive en tête avec 1 902 expulsions. Suit Dewego avec 1 223 expulsions puis la Gewobag avec 804 expulsions. […] Les expulsions forcées sont l’ultime moyen de restructuration à Berlin, encadrées par la violence de la police dans les zones de danger et par le renforcement de la surveillance et du contrôle dans les espaces de la ville et de nos vies quotidiennes, allant jusqu’au travail forcé. Read More

Grenoble: « Squats brésiliens exposés à Verdun, squats grenoblois exposés au froid »

Élu slogan de l’hiver grenoblois 2017.

Ce mercredi dernier, le premier novembre, premier jour de la trêve hivernale, dans le cadre du tout nouveau « Mois de la photo », un vernissage était organisé au musée de la peinture de Grenoble, place de Verdun.

De très célèbres artistes photographes y exposent leurs œuvres dans un cadre architectural monumental et mondain. Et de quoi traite le sujet de leurs photos ? De la misère sociale, de la précarité, et de squats… pour l’essentiel dans des pays lointains : le Brésil, l’Arménie, la Mongolie, mais aussi au Royaume-Uni où des milliers de personnes se sont battues pendant des dizaines d’année pour pouvoir continuer à vivre dans leurs bungalows, à vingt minutes de Londres.

Tous les grenoblois étaient invités à ce vernissage par Eric Piolle (maire de Grenoble), et Jean-Pierre Barbier (président du Conseil Général de l’Isère).

Vu le sujet, la saison, et le contexte grenoblois actuel où s’enchaînent expulsions et coupures d’électricité à la veille de l’hiver, nous, squatteurs et personnes solidaires, sensibles au problèmes de mal-logement, nous sommes évidemment sentis intéressés, et concernés en premier lieu par cette exposition. Read More

Grenoble: pas de trêve pour les marchands du logement

Chaque année, l’hiver venant, huissiers et flics s’affairent à mettre un maximum de personnes à la rue. Pour les insolvables et autres qui squattent, le compte à rebours jusqu’à la trêve est long.

Les lieux expulsables ont une épée de Damoclès au dessus du toit, d’autres ouvrent, et ferment aussitôt sous les coups de boutoirs policiers.

Indifférence ou émotion passagère des gens. Les possédants organisent le racket, les locataires acceptent. Et nous, la boule au ventre, la rage au coeur, on arrache les logements vides, déjà plus ou pas encore transformés en marchandises.

Est-ce que ces miettes nous suffisent ? Ne désirons-nous pas que les marchands perdent un peu la face et leur mise ? Read More

Grenoble: occupation de la mairie ce lundi 23 octobre 2017

Approche de la trêve hivernale : hausse du cours des expulsions !

Comme d’habitude, juste avant la trêve hivernale, la préfecture et les proprios expulsent à tour de bras ! La maison du 72 avenue Léon Blum est occupée depuis l’automne 2015. Read More

Notre-Dame-des-Landes: semaine internationale d’actions antispécistes

Du 30 octobre au 5 novembre il a été appelé à une semaine d’actions contre le spécisme.


Read More

Bruxelles: réappropriation de l’espace publicitaire contre la loi anti-squat

Ce mercredi 27 septembre, un détournement de dizaines d’espaces publicitaires a été organisé en signe de protestation contre la loi anti-squat, visant à criminaliser l’occupation illégale d’un bâtiment, avec des peines d’amende et/ou de prison à la clé. Au travers des affiches réalisées, les participant.e.s dénoncent une justice à deux vitesses : si rapide quand il s’agit de protéger les riches propriétaires, mais si inapte quand il s’agit de faire respecter à la région bruxelloise ses engagements. En effet, à ce jour, seuls 1235 des 3500 logements sociaux promis en 2005 ont été construits.

Nous déplorons également l’instrumentalisation d’un fait divers, à savoir l’occupation d’un lieu habité, fait exceptionnel et que nous ne soutenons aucunement. Cette loi porte une grave atteinte au droit au logement et, dans un contexte de précarité croissante (un bruxellois.e sur trois a des revenus sous le seuil du risque de pauvreté), il s’agit d’une nouvelle attaque contre les plus vulnérables, déjà premières victimes des mesures d’austérité. Read More