Phnom Penh (Cambodge): bref récit de la manif du World Habitat Day

2016-10-10_PhnomPenh_maniflogement

Lundi 10 octobre 2016, une manifestation s’est tenue à Phnom Penh dans le cadre du World Habitat Day.

La revendication principale était simple: que le gouvernement cambodgien cesse d’expulser les gens de leurs logements et de leurs terres.

Dans le pays ces dernières années, des dizaines de milliers de personnes ont été expulsées pour laisser place à des projets capitalistes. Read More

Phnom Penh (Cambodge): Deux jours de mobilisation contre les expulsions dans le quartier Boeung Kak

1-bk-lake-prostest-city-hall

Mardi 24 décembre 2013 à Phnom Penh, des affrontements violents ont opposé environ 150 habitant-e-s du quartier de Boeung Kak aux forces de l’ordre, lors d’un rassemblement contre des expulsions de logements dans ce même quartier (et des problèmes de relogement faisant suite à des expulsions datant de 2008).

Parmi les manifestant-e-s, se trouvaient des habitant-e-s du quartier, des activistes qui luttent sur la question du logement, ainsi qu’une centaine de moines bouddhistes (pour la plupart membres du « réseau indépendant de moines »). Read More

Cambodge: Affrontements entre villageois expropriés et forces de l’ordre les 3 et 16 mai derniers

2012-05-02_PhnomPenh_manifaffrontements

Le 3 mai dernier, s’est tenue à Phnom Penh une manifestation d’une centaine de villageois-es expulsé-e-s qui exigeaient des terrains. Ce jour-là, au moins cinq manifestantes ont été blessées par la police alors que la manif se dirigeait vers les bureaux locaux de la Banque mondiale et de l’Union européenne.

Les manifestant-e-s venaient pratiquement tou-te-s du quartier de Boueng Kak, que le gouvernement cambodgien souhaite laisser à une entreprise chinoise en vue d’y construire un complexe commercial avec des hotels, bureaux et logements de haut standing. Read More

Phnom Penh (Cambodge): Des centaines de personnes sans domicile à la suite d’expulsions forcées

30 janvier 2009

Plus de 150 familles pauvres ont été expulsées du centre de Phnom Penh, au Cambodge, le 24 janvier. La grande majorité de ces personnes sont maintenant sans abri.

Des membres des forces de sécurité cambodgiennes et des ouvriers spécialisés dans la démolition ont chassé 152 familles du quartier de Dey Kraham le samedi 24 janvier à l’aube. Vers 3 heures du matin, environ 250 policiers, gendarmes et ouvriers employés par la société affirmant être propriétaire du terrain ont bloqué l’accès au quartier avant de disperser la population à coups de gaz lacrymogène et en la menaçant de violences. Read More