Athènes (Grèce): Descente de flics au squat Skaramaga

Athens_Patission_61_Skaramanga_squat

À 15 heures aujourd’hui, 9 janvier, après la méga-opération répressive de ce matin, les flics ont encerclé le squat Skaramaga (le bâtiment à l’angle de la rue Patission et Skaramaga). Peu de temps après les forces anti-émeutes ont réussi à ouvrir la porte et envahir le squat.

À environ 150 mètres du squat Skaramaga, dans la cour du Musée archéologique, rue Patission, 200 compagnon-ne-s sont rassemblé-e-s en solidarité, appelant à ce que d’autres personnes sortent dans la rue.

On demande une diffusion maximale au sujet de l’état de siège dans lequel se trouve le centre ville d’Athènes. L’État et ses bourreaux veulent enterrer les espaces anarchistes de Grèce. Nous ne les laisserons pas faire !

SOLIDARITÉ INTERNATIONALE EXPLOSIVE !

* * *

A 18h40 ce même 9 janvier, un rassemblement en solidarité avec les squatters de Skaramaga et de Villa Amalias s’est tenu en face du comissariat central de l’avenue Alexandras, réunissant plus de 1 500 personnes.

Lors de l’intervention policière dans le squat Skaramaga, sept squatters ont été arrêté-e-s. La police continuait de fouiller le squat, d’y prendre des photos et d’y saisir du matériel (principalement du matos informatique).

Vers 21h, les sept personnes arrêtées ont été transférées au commissariat d’Omonia.

Maintenant plus encore qu’hier, la solidarité peut s’exprimer internationalement, avec pour objectif la réoccupation prochaine de Villa Amalias et de Skaramaga !

A suivre…

Skaramaga: [http://pat61.squat.gr/]

[Repris notamment d’un article publié le 13 janvier 2013 sur Contra Info.]