Bruxelles: Eperonnage anticipé de l’Armada

2013_12_01_Expulsion_de_l’Armada_Chaussée_de_Forest_193_195_Saint_Gilles_Bruxelles

Le 1er décembre vers les 7h30 du matin, une vingtaine de flics armurés ont déboulé à l’Armada. Pendant trois heures environ ils ont fait sortir les gens qui s’y trouvaient, alors que la fête se finissait doucement. C’était la dernière soirée du lieu avec concerts et DJ’s, avant la fermeture prévue le lundi 2 décembre. C’est donc 24h à l’avance que le bourgmestre Charles Picque a fait envoyer ses chiens de garde, pour saisir le bâtiment.

Trois personnes ont été arrêtées, accusées de rébellion armée et de vol, parce qu’ils auraient voulu arracher une bombe lacrymogène de la main d’un policier. Le policier serait blessé actuellement (en ITT -Interruption de Travail Temporaire). Les trois personnes accusées sont sorties après 24h. Elles auraient du comparaître immédiatement devant le procureur mais ont été relâchées sans passer devant lui.

Les occupants du lieu ont été autorisés individuellement à récupérer quelques effets personnels, et maintenant, après des négociations, un rendez-vous a été pris pour récupérer le matériel resté dans le squat (entre autres tout le matériel de sonorisation…).

Posté le 02/12/13 sur Indymedia Bruxelles http://bxl.indymedia.org/spip.php?article2684&lang=fr

2013_12_01_Expulsion_de_l’Armada_Chaussée_de_Forest_193_195_Saint_Gilles_Bruxelles_2013_12_01_Expulsion_de_l’Armada_Chaussée_de_Forest_193_195_Saint_Gilles_Bruxelles__