Freiburg-im-Breisgau (Allemagne): Manif anti-expulsions le 23 juillet 2011

Trouvé sur Indymedia-Linksunten:
http://linksunten.indymedia.org/fr/node/42383

La VO en allemand:
http://linksunten.indymedia.org/de/node/42347

Rhino bleibt!

Manifestation: Kommando Rhino est et restera à Freiburg.
Samedi 23 juillet 2011, à 14:00 à Bertholdsbrunnes à Freiburg im Breisgau (Allemagne).

Depuis maintenant deux ans, le terrain M1 dans le quartier Vauban est squatté par le collectif d’art, de culture, et de vie collective en Wagen (camions-caravanes) collective: Kommando Rhino. Actuellement, M1 constitue une place d’habitat et de vie pour au moins 35 personnes, mais également un lieu dédié à des évenements politiques et culturels. En toute précarité.

Kommando Rhino doit avoir quitté M1 avant la fin du mois de Juillet. Cet ultimatum passé, une expulsion policière ainsi que saisie des Wagen menacent le collectif. Malgré les deux années de négociations avec le conseil municipal et nos tentatives de locations de terrains privés, il n’existe pour nous à ce jour aucune autre place pour vivre. Pendant ce temps, l’administration municipale se conforte dans sa position ignorante et opposée à et de la vie en Wagen, et n’accorde, dans la verte ville de Freiburg, aucune place pour cette forme de vie.

Une habitude.

Dans un système capitaliste, ce qui ne cadre pas dans une logique d’exploitation n’a pas sa place. Cette réalité ne concerne pas seulement les structures autogestionnaires, car elle est également présente dans la politique générale du logement. Ce ne sont pas les fonctionalités des espaces qui sont prises en compte, mais les meilleurs moyens d’obtenir le plus de profit possible à partir d’objets donnés. À Freiburg, ce procédé global est clairement perceptible, pour exemple: l’occupation-expulsion éclaire de la rue Johann-Sebastian–Bach (quartier Herden) qui constituait un des derniers habitats à prix de location abordable à la proximité du centre ville. La rentabilité trop faible de ces appartements a entrainé l’expulsion de leurs habitantEs dans la banlieue de Freiburg (dans le cas où ces dernierEs veulent rester dans cette ville), le but final étant de détruire les appartements afin d‘en construire de nouveaux. Au lieu de se concentrer sur la diversité sociale, les autorités locales orchestrent un processus de ghettoisation croissante.

Notre collectif est la cible de ce processus d’expulsion collectif: ce qui ne rapporte rien, on l’élimine. Ce qui ne correspond pas à la „jolie vie moderne “ doit disparaître.

Que signifie l’expulsion du terrain M1?

35 personnes ne disparaissent pas du jour au lendemain de la ville. Le fait que nous soyons contraintEs de parquer nos camions-caravanes sur les trottoirs ne fera que nous pousser plus loin dans l’illégalité. Mais le choix que le conseil municipal nous laisse entre la fuite de la ville ou le choix de la vie en appartements est pour nous inacceptable.

Nous demandons à la ville de venir s‘asseoir face aux habitantEs de Wagens et de proposer un terrain de relogement approprié à tou-te-s les habitantEs du collectif Kommando Rhino. Nos revendications sont en toute conaissance de cause adressées à l’administration de la ville de Freiburg, du fait que la Freiburger Stadtbau (entreprise privée officielle de la ville de Freiburg à laquelle appartient le terrain M1) est à 100% contrôlée par la ville de Freiburg.

On ne les laissera pas interdire nos vies, et on ne s’en ira certainement pas!

Venez tou-te-s manifester à nos côtés pour une nouvelle Wagenplatz!

Qu’on en finisse avec la logique de l’exploitation, pour des vies en autonomie!

Kommando Rhino