Toulouse: Expulsion du 70 allée des Demoiselles et ouverture d’un nouveau centre social autogéré

toulouse-crea-csa

Deux communiqués publiés ces derniers jours sur creatoulouse.squat.net:

Communiqué du 31 octobre suite à l’expulsion du 70 allée des Demoiselles

TOULOUSE : LE MARATHON DES EXPULSIONS CONTINUE… CELUI DES RÉQUISITIONS AUSSI !

Hier, mercredi 30 octobre 2013, après plus de deux années de réquisitions et d’expulsions, la préfecture, la justice et la police ont de nouveau sévi en remettant à la rue les 58 habitant.e.s, dont la dizaine d’enfants résidant au Centre Social Autogéré des Demoiselles ouvert début août.

Aiguisant toujours un peu plus ses contradictions, la préfecture n’a évidement pas proposé de solutions de relogement contrairement à ce qu’elle aime clamer aux médias. Il ne nous est plus surprenant de constater sa facilité à nous faire payer l’addition salée d’une expulsion : un hélicoptère pour faire des repérages les jours précédents, une vingtaine de cars de CRS avec dispositif anti-émeute, une centaine de policiers dont les Renseignements généraux et la BAC. L’État choisit ses pauvres et leurs conditions d’existence : dans sa logique il faut réprimer et remettre à la rue des familles, des enfants, des étudiant.e.s, des galérien.ne.s, des chôm.eurs.euses, des ouvrier.eres, des vieux et vieilles, des précaires pour laisser des bâtiments vides et sans projet. Il faut préserver les intérêts du capital, de la bourgeoisie et de la spéculation plutôt que d’écouter ceux du peuple.

Mais une chose est sûre : nous ne disparaîtrons pas d’un coup de « tonfa magique » !

Et nous sommes heureux.ses de vous annoncer notre nouvelle installation. C’est désormais au 57 avenue Jean Rieux, lieu vide et fermé depuis plus de trois ans que nous habitons. Nous nous y organisons pour y vivre ensemble dans des espaces où tout le monde a la même voix, par et pour nous-mêmes. Plus qu’un espace d’habitation, nous voulons faire de ce bâtiment notre nouveau Centre Social Autogéré, ouvert sur le quartier et sur la ville pour toutes sortes d’activités et d’ateliers libres et gratuits.

Nous réaffirmons que l’État n’est pas la solution mais fait partie du problème. Nous prenons notre droit à l’autodétermination et nous refusons de nous résigner au jeu des pouvoirs publics et de la spéculation immobilière.

Tant que nous serons à la rue, nous réquisitionnerons.
Tant que ce monde nous fera gerber, nous nous organiserons.
Nous restons déterminé.e.s à continuer nos actions, à vivre selon nos moyens et nos convictions.

Tout pour tou.te.s, pouvoir au Peuple.

Communiqué du 1er novembre suite à l’ouverture d’un nouveau CSA

NOUVEAU CENTRE SOCIAL AUTOGÉRÉ AU 57 AV. JEAN RIEUX !

Mercredi, l’Etat nous a expulsés du 70 allée des Demoiselles…

Nous sommes heureux de vous annoncer l’ouverture du nouveau Centre Social Autogéré de la CREA, 57 av. Jean Rieux (oui oui l’ancien Consulat du Maroc, avec ses airs de “soirées de l’ambassadeur”…).
Les habitant.e.s (familles ,ouvriers, galériens, étudiantes, précaires…) se sont installées, les activités reprennent, venez vite nous voir et participer.
D’ailleurs, comme le système est sans pitié, nous passerons en procès dès vendredi de la semaine prochaine…

Tout pour tou.te.s, Pouvoir au peuple !