Touggourt (Algérie): deux morts et plusieurs blessés dans des affrontements

2014-11-28_Algerie_Touggourt_protesta

Algérie : Deux manifestants tués

Deux manifestants ont été tués par balles et une vingtaine de personnes ont été blessées vendredi soir dans des affrontements avec les forces de l’ordre à Touggourt (600 km au sud d’Alger). Les violences ont éclaté à la suite de protestations d’habitants contre le retard pris par les autorités dans l’attribution de lots de terrains, de construction et le raccordement à l’eau potable dans un quartier de la commune de Nezla.

Les manifestants ont bloqué une route nationale conduisant vers l’immense champ pétrolier de Hassi Messaoud, tout proche. Les forces de l’ordre sont intervenues à coup de gaz lacrymogènes et de matraques pour disperser les manifestants, qui se sont alors dirigés vers le commissariat de police, tentant de l’investir. C’est à ce moment que les deux manifestants sont morts. Les affrontements ont également fait une vingtaine de blessés, des manifestants mais aussi des membres des forces de l’ordre.

[Publié le 29 nov. 2014 sur le site du Secours rouge.]


Ci-dessous, des extraits d’articles issus de la presse mainstream algérienne, repris par le Jura libertaire:

Deux morts et plusieurs blessés dans des affrontements à Tougourt
Houria Alioua (El Watan) | 28 novembre 2014

Deux morts, Toumi Meftah et Malki Nourredine et de nombreux blessés ont été enregistrés ce vendredi dans des heurts violents entre la police et des manifestants à Draa El Baroud, quartier périphérique de Tougourt.

Les heurts se sont déclenchés quand des dizaines de manifestants, qui avaient bloqué la RN3, en fin d’après-midi, ont menacé d’incendier le commissariat de police du quartier Draa El Baroud et faire exploser une citerne de carburant.

La manifestation a été déclenchée pour protester contre le retard dans la distribution de terrains constructibles et le non raccordement des constructions au réseau d’eau potable.

Bilan de de ces affrontements : 25 blessés dont 5 graves transférés à l’hôpital de Constantine et 9 policiers, selon Abdelhak Bouhafs directeur de la santé de la wilaya de Tougourt.

Émeutes de Touggourt. « Les manifestants ont attaqué un commissariat avec du cocktail Molotov » (source sécuritaire)
Rafik Tadjer (TSA) | 29 novembre 2014

(…) Le drame s’est produit lorsque pas plus de 700 manifestants ont attaqué un commissariat pour libérer 14 émeutiers arrêtés par les forces de l’ordre, selon la même source. « Les manifestants ont attaqué le commissariat avec des cocktails Molotov et voulaient libérer 14 trublions arrêtés par les forces de l’ordre », précise notre source. La DGSN a lancé une enquête pour déterminer les circonstances exactes du drame. « Seule l’enquête peut nous dire si les deux personnes ont été tuées par balles et dans quelles conditions », affirme notre source. (…)

Touggourt : Belaiz limoge les chefs de daïra et de sûreté
Houria Alioua (El Watan) | 29 novembre 2014

Alors que les jeunes de Touggourt campent sur leur position et défient les forces de l’ordre à l’entrée de la ville dans une face à face froid avec les forces de sécurité en renfort dans tous les sites névralgiques de la ville, les premières sanctions commencent à tomber après la venue, il y a à peine une heure de Tayeb Belaiz, ministre de l’intérieur et Abdelghani Hamel.

Le ministre vient en effet de mettre fin aux fonctions des chefs de daïra et de sûreté de la daïra de Touggourt dans un acte d’apaisement des esprits surchauffés suite au décès de deux jeunes protestataires dans la nuit de vendredi à samedi près du poste de police de Draa El Baroud, quartier périphérique de la commune de Nezla, près de Touggourt.

Les habitants crient à la bavure policière et réclament une enquête impartiale que le ministre vient de lancer sur le champ.

Tayeb Belaiz, qui a demandé à voir les familles Toumi et Malki, est actuellement en route pour Draa El Baroud. Nous apprenons par ailleurs qu’un policier est dans le coma, frappé hier par un projectile au niveau de la tête.

Touggourt sous tension enterre aujourd’hui les 2 victimes, deux responsables limogés, les détenus libérés
HuffPost Algérie | 30 novembre 2014

Après le limogeage du chef de daïra et du chef de la sûreté de daïra de Touggourt, le ministre de l’intérieur Tayeb Belaïz, a annoncé samedi l’élargissement des jeunes protestataires interpellés lors des affrontements meurtriers du vendredi 28 novembre qui ont fait deux morts, trente-six blessés dont quatre dans un état grave.

Une mesure d’apaisement décidée alors qu’une manifestation a été organisée le jour même par des centaines de jeunes qui ont marché dans les rues de Touggourt en direction du siège de la sûreté pour dénoncer les violences et réclamer la libération des 14 manifestants détenus. (…)