Renens (Lausanne): Des migrantEs dans le jardin du Sleep-In

201507_Lausanne_Renens_des_migrantEs_dans_le_jardin_du_Sleep_InÀ Lausanne aussi, face aux politiques d’hébergement d’urgence insuffisantes, voire dégradantes, les migrantEs s’organisent. Ainsi, 60 à 70 migrantEs sans-abri se sont retrouvéEs depuis plusieurs semaines pour dormir et vivre dans le jardin du Sleep-In (centre d’accueil de nuit pour migrants) à Renens. Voilà ce qu’il s’y passe.

La politique actuelle de la ville de Lausanne en matière d’hébergement d’urgence est insuffisante, voir dégradante et déshumanisante. À cause de la saturation des centres d’accueil d’urgence – Abri PCi (ouvert en hiver), la Marmotte et le Sleep-In, le service social Lausannois, à l’initiative du conseiller municipal Tosato, s’est muni d’un système discriminatoire de réservation des lits aux conditions d’accès de plus en plus restrictives. Ce système met à l écart la majeure partie des personnes ayant besoin d’un toit pour passer la nuit.

Depuis deux ans, l’association le Sleep-In voit de plus en plus de personne venir s’abriter autour de son bâtiment. Des personnes n’essaient même plus de venir frapper à la porte de la structure, sachant que de toute manière elle n’a plus de place à pourvoir. Cette année, depuis quelques mois, l’association ne nous demande plus de nous éloigner de son terrain ; elle nous tolère. Des amiEs nous ont aidé à y construire des abris de fortune

Nous les gens du jardin, nous serions ravis que vous nous rendiez visite, si possible en vous annonçant via le courriel jeandujardin [at] riseup [point] net

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des migrants de différents pays, nous avons fui la pauvreté, la violence, une vie sans avenir. Nous sommes venus en Suisse dans l’espoir de trouver la paix, une vie meilleure et du travail. Nous sommes, pour la plupart, en danger dans nos pays.
Nous sommes sans solutions car les autorités ne nous permettent pas d’avoir un statut légal et de travailler ici, nous nous sentons abandonnés. C’est comme si on nous laissait mourir en silence. Pourtant nous sommes là, nous existons, nous avons besoin d’aide.

Pourquoi nous sommes dans ce jardin ?

Ici c’est un refuge pour dormir en paix, se reposer, être protégés. Quand nous dormons ailleurs, la police nous réveille et nous chasse, et nous n’avons nulle part où aller. Il n’y a pas assez de places dans les structures d’accueil. Ici c’est un abri contre le froid et la pluie. Nous y sommes en sécurité, protégés des violences de la police.
Ici c’est un endroit où nous pouvons être ensemble, faire partie d’un collectif, ne plus être seuls. Ici nous sommes traités comme des êtres humains, les gens sont bons, accueillants. Ici nous sommes libres d’aller et venir, de laisser nos affaires, c’est comme notre maison, le seul endroit où l’on se sent chez nous. Ici, pourtant, nous dormons dehors et par terre. Ce n’est pas une bonne solution mais c’est la moins pire que nous ayons actuellement. Comme tout le monde nous avons besoin d’un toit pour vivre dignement.

Ce que nous voulons dire

Nous sommes des humains, nous avons les mêmes besoins que vous. Nous sommes vos frères, pas vos ennemis. Nous voulons que notre présence soit reconnue par les autorités, et qu’elles créent plus de places d’hébergement. Nous voulons que les gens prennent conscience de notre réalité. Nous voulons faire partie de la société, y travailler et construire un avenir. Nous voulons être respectés, nous ne supportons plus de vivre dans la crainte. Nous voulons remercier le Sleep In qui nous protège en nous permettant de rester dans ce jardin. Cet endroit nous rassemble et nous rend plus forts. Quand nous regardons autour de nous, nous savons que la Suisse peut faire plus et mieux.


Des squats en Suisse: https://radar.squat.net/fr/groups/country/CH/squated/squat
Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) en Suisse: https://radar.squat.net/fr/groups/country/CH
Des événements en Suisse: https://radar.squat.net/fr/events/country/CH


https://renverse.ch/Renens-Des-migrantEs-dans-le-jardin-du-Sleep-In-216