Dijon: communiqué suite à l’occupation d’une maison aux Lentillères

2015-09-21_Dijon_Lentilleres_ouverture-d-web

En ce premier jour d’automne, le soleil continue de briller sur les Lentillères!

Ce lundi 21 septembre, un rassemblement était appelé par les habitant-e-s du quartier libre des Lentillères pour tenter d’empêcher la destruction de maisons vides. C’est sur leur emplacement que doit s’implanter le projet « éco cité Jardin des maraîchers », contesté dans son ensemble, alors que le chantier ne devrait pas commencer avant 2018.

Ces maisons étaient gardées depuis deux jours par une société de gardiennage privée (SIG) à la demande de la SPLAAD – entité publique chargée de l’aménagement du futur quartier. SIG avait pour mission d’empêcher tout tentative d’occupation.

A 7h du matin, en ce froid automnal, un petit déjeuner convivial rassemblant des soutiens, habitant-e-s du quartier et migrants s’est tenu dans la rue Amiral Pierre, devant les maisons vouées à la destruction. Le groupe de soutien faisait face aux vigiles présents en nombre.

Lorsque l’entreprise EDF est intervenue dans l’une de ces maisons vides pour couper l’electricité, les personnes qui déjeunaient joyeusement ont empêché cette première étape de « dévitalisation »; face à la détermination et à l’ingéniosité des soutiens, le personnel d’EDF à en effet préféré stopper leur intervention.

Les vigiles qui gardaient la maison ont répondu brutalement avec des gaz lacrimogènes, insultes, coups de matraques. Rapidement, ils se sont complètement emportés et, à bout de nerfs, sont sortis de la maison et ont repoussé les gens plus loin dans la rue.

De nombreuses personnes ont été gazées et un journaliste de France 3 est parti à l’hôpital des suites de leur intervention. Dans cette atmosphère incongrue et tendue, les gardiens revenchards ont provoqué des affrontements jusque dans la rue à côté, laissant la maison vide à nouveau libre.

C’est à ce moment-là que des personnes sont allées l’occuper, aux environs de 9h du matin. Depuis lors, un groupe de demandeurs d’asile a investi cette maison pour en faire leur habitation principale.

Alors qu’au même moment se tient une réunion importante à la Prefecture de Côte-d’Or où, en vue de l’arrivée de l’hiver, tous les services concernés (115, mairie, service de la cohésion sociale, préfecture) tentent d’anticiper les aléas que représentent pour eux ces populations sans logement, les personnes présentes ce matin restent déterminées à continuer de trouver des maisons vides pour les personnes qui n’en ont pas.

Nous ne laisserons pas ces maisons aux machoires des urbanistes de tout poils! L’automne qui arrive sera chaud.

Les habitant-e-s et soutiens des Lentillères

2015-09-21_Dijon_Lentilleres_ouverture-c

2015-09-21_Dijon_Lentilleres_ouverture-a

2015-09-21_Dijon_Lentilleres_ouverture-b