Renens (Lausanne): Communiqué du collectif Jean Dutoit

20150922_Renens_occupation_de_la_halle_Heinekein_par_le_collectif_Jean_DutoitLa police instaure une stratégie se rapprochant de l’apartheid. Contrôle. Harclèment. Intimidation.

Communiqué du 18 janvier 2016 par le collectif Jean Dutoit

Ça a commencé le 23 décembre 2015 (période de Noël) et continué jour et nuit depuis.

La police, en civil ou en uniforme, se cache dans des voitures banalisées, même des voitures en mauvais état ; elle se cache derrière les buissons ou sous le pont à côté de la maison pendant la nuit afin de nous surprendre et nous bloquer par surprise.

La police contrôle tous les noirs entrant et sortant de la maison, elle bloque les deux chemins accédants à la maison, elle vole notre argent et nos cartes d’identité, permis ou abonnements de train, elle nous enferme le temps d’un après-midi, d’une nuit, elle entre même dans les bus t-l pour ça.
Il est arrivé à de nombreuses reprises que la police entre dans les bus t-l (aux arrêts Renens Village, Boston, Recordon, Chauderon, Galicien, tout au long de la ligne du bus 17 qui mène directement à notre maison) et force les personnes noires à sortir du bus pour les contrôler sous les yeux des autres passagers/gères toujours assis-es, elles. Ça vous rappelle quelque chose ?

Ils ne nous donnent pas de reçu par rapport à ce qu’ils nous prennent (argent et papiers) et aucune justification pour agir de la sorte, personne ne sait où tout cela finit.

Les mêmes policiers et policières contrôlent les mêmes personnes à plusieurs reprises, à intervalles de temps rapprochés. Ceci relève de techniques de harcèlement et c’est pour nous le signe que ces contrôles ont pour but planifié l’intimidation.

S’il est tard le soir et qu’en conséquence les policières et policiers se sentent dans une position de pouvoir car les rues sont vides et que personne ne sera témoin de leurs actions, ils-elles nous fouilleront, nous demanderont d’ôter tous nos habits (les chaussures aussi) dans le recoin d’une ruelle, où ils nous bastonneront et nous laisseront à même la rue.
Tout ceci ressemble à une stratégie souterraine qui aurait pour but de vider la maison de ses habitants en silence. Faire régner un climat de peur, pour nous amener à quitter notre seul refuge.

Nous avons droit à la liberté d’expression et à la liberté de mouvement. La police instaure une stratégie se rapprochant de l’apartheid, elle discrimine en imposant des contrôles sur la base d’une discrimination raciale.

STOP AU HARCELEMENT POLICIER

Collectif Jean Dutoit

https://renverse.ch/LAUSANNE-Communique-du-18-janvier-2016-du-Collectif-JeanDutoit-489