Notre-Dame-des-Landes: des actions de soutien visent le PS partout en France

zad_partout-bis

Le 25 mars, tous les paysans et habitants dits « historiques » de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes devenaient expulsables suite au procès intenté en janvier dernier à leur encontre à la demande du gouvernement. Celui-ci espérait faire partir les résistants du bocage sous la menace, mais les comités de soutien ont décidé, au contraire, de faire de cette date fatidique un nouveau temps fort de la mobilisation en cours.

Vendredi 25 et samedi 26 mars, plus d’une quarantaine d’actions ont eu lieu aux quatre coins du pays, visant entre autres le Parti Socialiste pour lui rappeler, en tant que parti au gouvernement et promoteur du projet d’aéroport, notre détermination ferme et partagée : il n’y aura jamais d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ! La ZAD fleurira longtemps !

Les actions engagées ce week-end ont pris les formes les plus diverses reflétant la créativité du mouvement : occupation de la mairie à Brest, avis d’expulsion et fermeture du local du Parti Socialiste à Loches ou à Bayonne pour cause «d’inutilité publique, de mensonges avérés et répétés, d’atteinte aux biens communs, de destructions d’habitats, de mauvais traitements, d’incitation à la désespérance», locaux du PS redécorés, repeints ou murés à Douarnenez, Villeurbanne, Saint-Denis ou Rouen, déversage de sacs de terre dans celui de Valence, construction d’un mur devant la sous-préfecture à Issoire, déambulation au son d’une cornemuse à Blois et référendum de rue à Bressuire, procès du gouvernement à Pontivy et manifestation devant la sous-préfecture à Chalon-sur-Saône, pique-nique devant la mairie à Lorient ou distribution de frites à Foix, déambulation et connexion avec la lutte contre la ferme-usine des 1400 veaux à Guéret, lecture publique d’histoires de la ZAD à Nantes, rassemblement devant le siège du PS à Paris, déambulation à Saint-Herblain, carnaval à Toulouse et rassemblement dans le Cher, beach-art à Saint-Malo, jeu de l’oie à Saint-Nazaire… Les récits de ce week-end continuent d’arriver ! Dans la semaine précédente, dans différentes villes les comités de soutien se sont reliés à la contestation en cours face à la Loi-Travail et ont agi en commun avec les étudiants, lycéens, travailleurs et précaires en lutte.

Les diverses actions menées sont visibles en récit détaillés et en images ici.

Les 25 et 26 mars, les comités ont montré en actes, que consultation publique ou pas, la lutte continue dans les mois qui viennent sur le terrain, dans les rues, sur les routes et dans les bourgs.

Les actions de ce week-end ont eu lieu en solidarité avec les habitants et paysans de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Elles ont eu lieu aussi parce que ce qui se joue à Notre-Dame-des-Landes entre en résonance avec les luttes locales contre les destructions environnementales et sociales, avec d’autres combats face à la disparition des terres agricoles, face aux causes du changement climatique ou aux lois liberticides de l’état d’urgence. Elles ont eu lieu partout parce qu’il est temps de marquer un refus ferme de la marchandisation continue des territoires, de nos vies, et parce qu’il s’est ouvert dans le bocage un front porteur d’espoir.

Nous sommes tous/toutes des habitant-e-s qui résistent.

Nous appelons à soutenir les personnes interpellées pendant le murage symbolique du local du PS à Villeurbanne et pendant le rassemblement parisien.

Le groupe presse de la ZAD