Marseille: expulsion d’un nouvel espace social ce 3 juin

expulsion-32bis-marseille-flics

Un lieu au 32 bis rue Fongate avait été ouvert cette semaine pour faire face aux problèmes de logement suite aux nombreuses expulsions des dernières semaines et dans l’idée d’y créer un centre social autogéré.
Vers 18h [le 3 juin 2016], les flics sont passés vérifier la présence des habitant-e-s dans le bâtiment, pour retourner plus nombreux quelques dizaines de minutes après.

Après avoir refusé de dialoguer avec les habitant-e-s du lieu et avec les soutiens accourus devant le bâtiment, les flics ont commencé à attaquer la porte d’entrée avec leurs matraques télescopiques et leur tonfas pendant plus d’une heure. Au moins, ils nous ont fait rire avec leurs pitreries.
Vu l’échec du premier assaut, les flics se sont vus obligés d’appeler des fonctionnaires de la mairie pour essayer de casser la porte à la disqueuse.
Il a fallu encore plus d’une heure, entre une panne d’essence du groupe électrogène qui alimentait la disqueuse et des embrouilles avec des voisins qui n’ont pas hésité à aider les flics en leur filant du matos pour forcer la porte, avant que les flics et leurs collabos arrivent à détruire la porte d’entrée.

À leur grande surprise, une fois rentrés dans le bâtiment, ils se sont vite aperçus qu’il n’y avait plus personne à expulser à l’intérieur et qu’en même temps les personnes venues en soutien devant l’immeuble étaient parties prendre l’apéro ailleurs parce que, même si ça peut être amusant de regarder les flics perdre leur temps à chercher dans le vide d’un bâtiment, franchement on a mieux à faire. Mais c’est juste un au revoir, parce qu’on lâche rien.

Solidarité contre toutes les expulsions !

ACAB

[Publié le 4 juin 2016 sur Marseille Infos Autonomes.]