Toulouse: le collectif AutonoMIE occupe un hôtel pour des mineurs isolés étrangers

« Le Conseil Départemental refuse de loger les jeunes? On s’en charge nous-memês! »

Dimanche 15 octobre, annonces du collectif AutonoMIE : « Nous vous attendons nombreux-ses à 13h au métro La Vache pour officialiser le squat d’AutonoMIE. Les risques sont importants pour les jeunes, nous avons besoin d’un maximum de monde afin que le rapport de force soit en notre faveur ! Solidarité avec les mineurs isolés étrangers !!! »
« C’est fait !!! Les mineurs isolés étrangers de Toulouse ont enfin un lieu à eux!! Une trentaine de chambres dans un hôtel désaffecté du nord de Toulouse, 75 rue de la Glacière. C’est une grande aventure collective que nous vivons, et nous vous remercions profondément de votre soutien : grâce à la cinquantaine de personnes ayant répondu à notre appel (!), la négociation avec la police a pu se faire sans stress. Tous les voyants sont au vert pour que le lieu se pérennise… mais on reste vigilants tant que la procédure n’est pas officiellement déclenchée !! En attendant, le lieu est en super état mais y’a quand-même énormément de boulot et de besoins, alors… si le cœur vous en dit, passez voir les jeunes, discuter, donner un coup de main (nettoyage, plomberie…)

Pour cette nouvelle ouverture (qui n’a donc rien à voir avec une réquisition), les nouveux occupants de la Glacière parlent eux-mêmes de squat: « Nous sommes des mineurs isolés étrangers à Toulouse vivant dans de mauvaises conditions… vu que nous sommes délaissés ; en ce moment nous sommes à la rue alors que nous devrions avoir des places en foyer vu que nous sommes mineurs, c’est pour ces raisons que vous avons squatté ce bâtiment à la suite de notre attente d’une décision judiciaire et administrative qui rappellera au Conseil Départemantal ses obligations légales de notre prise en charge… »

Extrait de l’article « Le collectif AutonoMIE réquisitionne un bâtiment » publié par IAATA:

Alors que le département a pour obligation de prendre en charge et de scolariser les mineurs isolés quelque soit leur nationalité, la Haute Garonne a mis en place depuis 2016 un système de discrimination visant à mettre les migrants à l’écart de l’Aide Sociale à l’Enfance.
Les ressortissants d’Afrique subsaharienne se présentant au Dispositif Départemental d’Accueil d’Evaluation et d’Orientation des Mineurs Isolés Etrangers (DDAEOMIE) voient systématiquement leur minorité contestée et leur demande de protection classée sans suite.
Aujourd’hui, plus de 70 jeunes sont à la rue et ne comptent que sur la solidarité pour survivre jusqu’à leur audience devant la juge des enfants auprès de laquelle ils contestent la décision qui a été prise à leur encontre.
Des centaines d’hébergeants se relaient depuis plus d’un an au sein du collectif AutonoMIE pour faire face à ce racisme d’Etat. Mais aujourd’hui, devant l’allongement des procédures et l’aggravation du contexte tant local que national, le collectif AutonoMIE n’a d’autre choix que d’occuper un lieu.
L’hébergement d’urgence ne saurait en effet reposer indéfiniment sur l’addition des bonnes volontés alors même que la prise en charge de ces jeunes incombe à l’Etat jusqu’à l’épuisement de leur dernier recours.
Nous occupons d’abord parce que nous n’avons plus le choix, mais aussi pour alerter sur la situation catastrophique de ces jeunes qui ne peuvent rester invisibles plus longtemps.
Nous avons besoin de monde devant et dans le bâtiment pour éviter qu’il ne soit expulsé. Venez soutenir le collectif AutonoMIE dimanche 15 octobre à 13h au métro La Vache. Ramenez à manger pour les gens qui sont à l’intérieur !!

Contact du Collectif AutonoMIE: autonomie [at] riseup [point] net