Nancy : Le procès du K barré…

La justice à Nancy ?
Le procés du K barré

A l’audience, la Communauté Urbaine du Grand Nancy (C.U.G.N.) (président:A.Rossinot) fait observer :
– que les défendeurs occupent ces locaux de manière « militante » et non parce qu’ils sont en grande précatité.
– que ces derniers sont déjà impliqués dans des occupations antérieures illicites.

Le juge entend préciser tout d’abord, à supposer que les défendeurs agissent en l’espèce uniquement par idéologie ou militantisme comme le soutient la C.U.G.N., que si le droit au logement est un droit fondamental et constitutionnel qui doit être accordé à chacun de nos concitoyens, et si, individuellement ou collectivement,le militantisme peut s’exprimer librement dans une Société démocratique et de droit, voire même par le biais d’actions spectaculaires et médiatiques, encore faut-il que celles-ci trouvent à s’exprimer uniquement à travers des actes licites et non par des actes illicites. Read More

Tags: ,

Nancy: Le K barré en procès…

Suite à l’occupation de l’ancien club nautique de Nancy et des activités qui s’y passent, la mairie (qui est propriétaire) a entamé une procédure d expulsion.

Le délibéré de jugement sera rendu le 3 janvier 2006. Read More

Tags: ,

Nancy: Ouverture du K-Barré

Info de la Marée Noire.
De bonnes nouvelles de Nancy !

À la suite des tristes fermetures de la « Cristallerie« , et des « 4.6« , une nouvelle ouverture !
Le « K barré » est ouvert depuis trois semaines [novembre 2005] au bord du canal et occupe les bâtiments d’un ancien club nautique, vides depuis 8 ans. Read More

Nancy: Le 4.6, c’est déjà fini !

[11 oct. 2005]

Le jugement du procès pour occupation illégale de bâtiment qui avait eu lieu le 27 septembre a été rendu mardi 11 octobre.[1]

La juge a choisi l’expulsion sans délais, mettant à la rue les habitant-e-s des « 4.6 » à l’approche de l’hiver. Elle n’a admis leur situation de précarité qu’en ne leur imposant pas le paiement des frais de l’avocat de la partie adverse. Pour la question du droit à vivre sous un toit, celle justement pour laquelle elle devait émettre un jugement, ça ne lui a pas suffi. Read More

Tags: ,

Nancy: Ouverture du 4.6 et assignation au tribunal

Soutien au squat le 4.6

Le procès du collectif du 4.6 pour occupation illégale de batiments est reporté au 27 septembre 2005 (à la cité judiciaire). N’hésitez pas à venir nombreux ce jour là pour les soutenir. Les horaires exacts seront communiqués ultérieurement. Read More

Tags: ,

Nancy: Fin de la Cristallerie

Nombreuses sont les personnes, associations, collectifs et organisations ayant fait le constat d’une carence de lieux pour faire des permanences, des ateliers, d’organiser des concerts, des conférences, des débats ou des projections, dans un cadre autonome et indépendant de tout pouvoir politique et économique.

C’est pourquoi, le vendredi 29 octobre 2004, une centaine de personnes ont décidé de prendre possession de l’ancien atelier d’Emile Gallé, inoccupé depuis un long moment. Read More

Nancy: Programme de la Cristallerie pour la semaine du 1er au 7 novembre 2004

•- Assemblée générale : tous les jours à 17h

•- Ateliers et activités :

Lundi 15h30 : Jeux et pratiques coopératives

Mardi de 16h à 18h : Atelier cirque

Mercredi 14h : Atelier vélo (réparation de vélos récupérés,…)

Jeudi 16h30 : Atelier danse contemporaine Read More

Nancy: Ouverture de la Cristallerie

La Cristallerie, espace culturel autogéré de Nancy, a ouvert ses portes le vendredi 29 octobre [2004]. Ce lieu est l’’ancien atelier d’’Emile Gallé, laissé à l’abandon par la mairie de Nancy depuis 1 an. Nous avons inauguré l’’espace par une grande soirée festive avec batucada, chanson, théâtre et cirque. Environ trois cent personnes se sont déplacées pour cet évènement. La soirée s’’est très bien déroulée, nous avons eu le passage de la police deux fois dans la soirée mais ils n’’ont pas tenté d’’entrer.
Nous voulons faire de ce lieu un espace d’’échange, d’’entraide, et de rencontres par le biais d’’activités accessibles à toutes et à tous. Nous avons besoin du soutien de chacunE, la vie du lieu en dépend. N’’hésitez pas à nous faire part de vos projets. Read More

Nancy : 2 squatteurs polonais condamnés

Cet après-midi du 22 mars 2001, la justice raciste de notre bô pays des « droits de l’homme » a encore montré qu’elle n’accorderait aucune clémence à ceux qu’elle prend pour des « parasites ».

Je veux parler du procès en appel de Robert et Bouly (squatters polonais en situation irrégulière, arrêtés à Nancy lors d’une descente de flics dans leur squat) qui s’est soldé par un mois de plus en prison et 2 ans d’interdiction de séjour sur le territoire (pour être sans-papiers et avoir en leur possession l’équivalent de 6 grammes de hash) ! L’avocate qui a bien essayé de défendre nos 2 compagnons a du faire face aux intimidations du procureur : « elle va nous faire pleurer bientôt ». Pendant sa plaidoirie, il a cherché à la faire taire le plus vite possible et nous a démontré que quoi qu’elle dise, il les avait déjà condamné… parodie de justice!
Aujourd’hui nous avons assisté, impuissants, à ce triste spectacle et j’ai eu le sentiment d’avoir en face de moi un boucher qui envoyait des « bêtes » à l’abattoir…

Thierry (acide folik)

 

Des nouvelles de Nancy !

Le comité contre les expulsions a organisé un rassemblement devant la préfecture à la date symbolique du 15 mars (fin de la trêve hivernale) pour protester contre les expulsions de 4 squats fin janvier et contre la criminalisation de ceux-ci.
Read More

Tags: ,

Nancy: La répression anti-squat continue

La répression anti-squat va bon train en cette triste période de ménage pre-électoral. On expulse, on criminalise (délire sécuritaire d’actualité). A Nancy, c’est ni plus ni moins que 4 squats en 3 semaines qui ont été expulsés. Pour couronner le tout, comme si ça ne suffisait pas, 2 camarades ont été arrétés et condamnés à 2 mois de prison ferme pour la simple raison qu’ils avaient sur eux l’équivalent de 6 grammes de shit chacun, qu’ils étaient sans papiers et squatteurs. A l’heure actuelle, une procédure d’appel a été lancée mais n’a pas beaucoup de chance d’aboutir selon l’avocate (le procureur aurait aussi de son coté déjà fait appel) et nous pensons qu’avec l’affaire de Robert et Bouly, la justice bourgeoise va chercher à faire un exemple.
Dans cette affaire, la solidarité prime!
Robert et Bouly passeront en appel le 20 mars 2001 et risquent d’etre expulsés après le 22 mars. Robert encourt jusqu’à trois ans de prison dans son pays. Vous pouvez leur adresser un petit mot à l’adresse suivante : Baran Marcin et Macijowski Robert, 2, rue de l’Abbé Didelot, 54000 Nancy, France.
Read More

Nancy : expulsions en série en janvier 2001

Au 3, rue de Mulhouse à Nancy (Lorraine), notre squat existait depuis un peu plus de 2 ans lorsque tout s’est écroulé en 3 jours. Voici un compte-rendu de ces 3 jours. A présent, les ex-habitant-e-s encore libres logent chez des ami-e-s par ci par là, mais ce n’est que provisoire. C’est le 3ième squat expulsé à Nancy en 2 semaines où logaient des polonais-es. Les élections approchent…

Mardi 23 janvier à 8h30 : descente de stups au squat
Read More

Nancy: La répression anti-squat s’accentue

Après 2 expulsions des plus douteuses la semaine dernière, la mairie s’en prend maintenant au 3, rue de Mulhouse (« maison occupée, maison enchantée »). Cette maison était habitée depuis plus de 2 ans par une dizaine de personnes (dont un certain nombre de Polonais en situation irrégulière) et n’avait depuis son ouverture quasiment jamais été inquiété par la flicaille ou par les huissiers. Le propriétaire (aujourd’hui décédé), bien connu sur Nancy pour détenir à lui seul plus d’une centaine de logements, n’a jamais donné le moindre signe de vie. Avant-hier matin donc, prétextant une suspicion de trafic de stupéfiants, plus d’une bonne vingtaine de flics envahissent la maison, sortent de leur lit plusieurs personnes sans même leur laisser le temps d’enfiler un pantalon, retournent tout le squat en prenant bien soin de casser, détériorer plein d’effets personnel, détruisent le système électrique (alors que les habitantEs étaient en régularité avec EDF), embarquent 11 personnes et envoyent tous les chiens à la SPA (une chienne s’est d’ailleurs pris un coup de matraque électrique pour avoir essayé de protéger ses petits). Tout cela sans que personne ne puisse réagir. Puis comme par hazard, des personnes de la mairie débarquent et nous annoncent qu’ils viendront murer la maison l’après midi sur décision de la veuve de l’ancien proprio. Ben voyons… Sur les 11 personnes interpellées, 9 seront relachées au compte-goutte sur les dernières 48 heures. Les 2 restantes doivent passer au tribunal aujourd’hui pour la détention ENORMISSIME de 12 gr de shit pour 2 personnes. Et dire que les flics se voyaient déjà démanteler une mafia polonaise sur Nancy ! Bref… nous sommes au moins rassurés de voir que les personnes interpellées ne risquent pas l’expulsion immédiate (certains risquent la prison dans leur pays).
Read More