Prague (République Tchèque): On offre des maisons vides

Traduction d’un texte du site http://realitka.squat.net

Dans la nuit de 6 et 7 Février 2009, le site de la première « agence immobilière » de squattereuses a été lancé. Au même moment, les partisan.e.s du mouvement squat étaient en train d’accrocher des dizaines de banderoles par les fenêtres de maisons pragoises longtemps abandonnées et en train de tomber en ruines.

Le but de cette action, c’était de montrer la situation paradoxale, mais caractéristique pour la société capitaliste dans les pays d’Europe: dans toutes les grandes villes, il y a des miliers de personnes qui (pour des raisons variées) n’ont pas de lieu de vie et qui vivent dans les rues. Mais dans les mêmes rues, il y a beaucoup de maisons vides et les propriétaires ne montrent aucun intérêt à s’en occuper. Il ne s’agit que de la question de personnes sans abri. Et hors d’une minorité de privilégié.e.s, cet état concerne pratiquement tou.te.s les jeunes et les étudiant.e.s qui veulent se rendre indépendant.e.s à leurs parents, mais qui ne peuvent pas se permettre des loyers élevés. Et c’est aussi un problème des artistes qui cherchent un territoire pour leur créations: se permettre un atelier à Prague, c’est un rêve inaccessible pour la plupart d’eux. Read More

Prague: Le squat Milada menacé

Le squat Milada a Prague, quartier Holesovice, a été visité ce matin (16.10.2008) par des ouvrier.e.s accompagné.e.s par la police. Officiellement, on dit qu’il s’agit de nettoyage de l’espace autour de la maison. Mais cette déclaration n’est pas de confiance, nous appelons a tous les ami.e.s de squat Milada d’etre vigilant.e.s. Il est possible qu’on devra défendre le dernier squat de Prague. Venez nous aider, si vous pouvez, et si vous ne pouvez pas, faites passer l’information a tou.te.s ami.e.s qui pourraient aider. Solidarité est notre arme!

Milada Squat

Prague: Le squat de Ladronka a été évacué

10 nov. 2000 – traduction de l’anglais

Le squat LADRONKA à Prague est en train de se faire évacuer. La police est arrivée le jeudi 9 novembre à 7h00 du matin. Actuellement, il y a quatre personnes sur le toît et quatre autres ont été arrêtées. Il est probable qu’elles soient accusées de piratage d’électricité et de téléphone.

Cette évacuation est très certainement à mettre en lien avec les manifestations contre la récente réunion à Prague du FMI et de la Banque Mondiale. Suite aux violents affrontements, la police semble avoir gagné une nouvelle légitimité auprès de l’opinion publique, et en profite ainsi pour réprimer tout activisme en république Tchèque. Il y a déja 30 personnes soutenant les squatters autour de la maison LADRONKA, et d’autres arrivent.

Toute aide possible est sollicitée. Des actions de solidarité sont bienvenues.

Contactez zemepredevsim@ecn.