Belgique: Coups de pressions sur les squats namurois

Caracole_Neur_260_Chaussée_de_Louvain_Namur

Dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 4h du matin, 6 policiers ont débarqué dans le Caracole, maison occupé depuis 1 mois, en passant par le jardin puis par la porte arrière qui malheureusement avait été mal fermé. A ce moment les occupants les appercoivent à l’intérieur, leurs demandent de partir en leurs disant qu’ils n’ont pas le droits de rentrer. Les flics tentent sans trop de conviction de forcer la porte du salon où se trouvaient les occupants qui arrivent malgré tout à la maintenir fermé. Ils prétendent d’abord venir pour un tapage nocturne alors qu’il n’y avait qu’un de peu musique sur un baffle de pc que l’on ne pouvait que très vaguement entendre devant les fenêtres du squat.  Ensuite les flics ont demandé les tickets de caisses de la bouffe qui était entreposé dans la veranda à l’extérieur et accusent les occupants de “vols de poubelles” (!!!!!). Les flics finissent par partir tout en lachant  “On se retrouvera à l’extérieur!” et  ” les vols de poubelles ne resteront pas sans suites”.
Le jour d’avant, des policiers s’étaient pointés à la porte d’un autre squat, avaient abimés le cache de la serrure et menacé les occupants de venir les expulser (illégalement) s’ils n’étaient pas parti le lendemain à 17h. Finalement ce jour-là des gens étaient présent en soutient pour empêcher une éventuelle expulsion, d’autres policiers que ceux de la veille sont venus, ont constatés l’occupation et sont repartis.

[Publié le 7 mars 2014 sur le blog du Caracole]

Caracole Neur, 260 chaussée de louvain, Bouge (Namur)
caracole-neur[AT]riseup.net
https://caracole.noblogs.org/