Saint-Médard-en-Jalles (33): Dernière semaine mouvementée sur la Zone du Dehors

Lundi et mardi, nous avons attendus dès 7 heures du matin l’arrivée d’une équipe d’employés d’Ariane Group afin de lancer les négociations au sujet de l’opération de forages et prélèvements qu’ils avaient pour projet de faire dans les jardins des maisons du quartier.

Ces négociations sont actuellement au point mort, faute d’interlocuteur.trice, car ils ne se sont jamais présentés. Ce qui ne les a pas empêchés de procéder à quelques prélèvements furtifs dans la rue plus tard dans la semaine.

Une réunion s’est tenue mardi après-midi à la mairie, elle devait, d’après les informations qui nous avaient été communiquées, être tournée vers la question de la scolarisation des enfants. Cette réunion a eu lieu en présence de Médecins du Monde, RESF, de la directrice du CCAS de St Médard en Jalles ainsi que d’autres intervenant.e.s des pouvoirs publics. A cette occasion la directrice d’Ariane Group a fait part d’inquiétudes quant à la salubrité des lieux et a ironiquement déploré ne pas avoir trouvé de compromis au sujet de ces travaux ni d’interlocuteur.trice désigné.e par le collectif.

On peut comprendre qu’en l’absence de hiérarchie de responsabilités et de cadre institutionnel, la multinationale de la dissuasion nucléaire soit perdue dans sa recherche de compromis intéressés et malhonnêtes, mais on ne comprend pas leur déni quant à notre disponibilité pour engager des négociations. Nous tenons à rappeler que les associations solidaires avec la Zone du Dehors sont là pour garantir les bonnes conditions de vie des personnes hébergées et non pour servir d’intermédiaire entre les institutions et nous.

Entre-temps, chemin des Vergers, à mi-chemin entre la mairie et la Zone du Dehors, deux maisons appartenant à la municipalité et occupées depuis le 23 Novembre ont subi une forte pression policière qui a menée à l’interpellation de 4 amis.

Le premier acte s’est déroulé mardi au 11bis Chemin des Vergers. Alors que durant toute la journée du lundi les deux amis avaient tranquillement procédé au démurage des portes et fenêtres et commencé l’aménagement de la maison, la police municipale accompagnée par la gendarmerie nationale, a fait irruption dans le jardin et violenté un des amis. Ils les ont ensuite expulsés et arrêtés, ignorant les preuves de domiciliation et les témoignages d’habitant.e.s du quartier. L’un d’entre eux risque depuis une OQTF.

Suite à ceci nous nous sommes rassemblé.e.s devant la gendarmerie pour obtenir plus d’informations et sommes allé.e.s gentiment déranger le déroulement d’une rencontre entre citoyen.ne.s et élu.e.s, se tenant le soir même à l’hôtel de ville, pour exiger que Mangon, le shériff, retire sa plainte. Lorsque nous sommes arrivé.e.s, plusieurs voitures des pandores nous attendaient déjà.

Le lendemain, c’est au numéro 15 du Chemin des Vergers que la Mairie et une dizaine de ses chiens de garde, ont une fois de plus réaffirmé leur détermination de répondre sévèrement à notre installation. Comme pour le 11bis la veille, ils ont été sourds à tout argument légal et ont préféré user de la force pour expulser et interpeller deux autres amis.

Durant la matinée, alors qu’il était encore en garde à vue, un des amis du 11bis incarcéré depuis la veille a été témoin d’une réunion de rencontre entre des représentant.e.s de la préfecture, d’Ariane Group, de la mairie et des gradés de la gendarmerie. Le soir, les deux amis du 15 sortaient avec une assignation au tribunal pour violation de domicile, et ce malgré que la maison qu’ils occupaient ait été abandonnée et vide depuis de nombreux mois.

Aujourd’hui même, lundi 3 décembre 2018, alors que nous étions en train de couper du bois, la police municipale a essayé de retenir, sous de faux prétextes malveillants, un compagnon. Deux patrouilles de gendarmes sont ensuite arrivées pour se promener en bord de Jalle et rebrousser chemin à la vue de quelques ronces mouillées et d’orties menaçantes.

Malgré toutes ces perturbations, et même si la gendarmerie aimerait procéder à une identification de tous.tes les occupant.e.s dans la semaine à venir, la situation sur place ne cesse de s’améliorer de jours en jours. Cette semaine, l’urgence a fait place à un quotidien plus calme et paisible. Les lieux sont enfin prêts à accueillir des projets de vies et activités. Nous lançons donc un appel à tous.tes celles et ceux qui voudraient venir nous aider à remplir le planning hebdomadaire. N’hésitez pas à venir sur place pour nous rencontrer et proposer vos idées. En paix, sans lois ni uniformes.

Pour un monde sans guerre, papiers et frontières!

Collectif de la Zone de Dehors
1, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 12, 15, 17, 19 Allée Dordins
33160 Saint Médard en Jalles
zonedudehors [at] riseup [point] net
https://squ.at/r/6f45
https://zonedudehors.noblogs.org/

Des squats à Bordeaux https://radar.squat.net/fr/groups/city/bordeaux/type/squat
Des groupes à Bordeaux https://radar.squat.net/fr/groups/city/bordeaux
Des événements à Bordeaux https://radar.squat.net/fr/events/city/Bordeaux

https://zonedudehors.noblogs.org/post/2018/12/03/cette-derniere-semaine-a-ete-mouvementee-sur-la-zone-du-dehors/