Berne (Suisse): Quelques mots sur les événements du 18 mai

Communiqué expliquant les motifs de la nuit d’affrontements avec la police, samedi dernier à Berne.

Nous sommes des personnes solidaires contre l’expulsion de Fabrikool. Nous aimerions rappeller que le maintien de l’occupation du batiment de Fabrikool avait pu être obtenu en mars 2016 après plusieurs nuits d’émeutes consécutives à l’évacuation d’un autre squat : Effy29. Face à la crainte d’un nouveau conflit les autorités avaient alors renoncé à l’évacuation de Fabrikool. Les actions d’aujourd’hui doivent rappeler l’époque autour de l’évacuation d’Effy29. Chaque évacuation a son prix!

Nous situons l’expulsion de Fabrikool dans le contexte du renforcement répressif en cours depuis plusieurs mois. Ainsi, plusieurs rafles ont eu lieu autour de la Reitschule, des personnes furent menacées et persécutées par la police, tout comme des graffeurs/euses politiques et d’autres participant·e·s de la Reitschule qui sont sans cesse harcelé.e.s par des flics en civil.

L’État tente également de frapper sur le plan juridique, nottament avec les amendes envoyées à des dizaines de participant·e·s de la manifestation pour Afrin l’année passée. Et maintenant avec la nouvelle loi sur la police justice et de la police qui vient de passer, l’arsenal répressif de la police et de la justice est encore renforcé.

Quand l’État tente désespérément de nous réprimer et de nous détruire, nous manifestons notre résistance à la répression de différentes manières. Samedi, ce fut à coups de pierres et de barricades en feu, depuis des mois ce sont des fleurs sur la Waisenhausplatz en la mémoire de l’assassinat de K. et bientôt, ce pourrait être de nouvelles occupations.

La force, l’énergie que nous avons ressenti en ce samedi nous les porterons dans nos luttes futures. De telles altercations sont cependant aussi l’occasion de donner lieu à une réflexion et critique. Nous ne pouvons pas nous battre pour un monde libéré de la domination tant que, lors de telles soirées, quelques-uns font preuve de paroles et d’attitudes sexistes, et que la volonté d’auto-promotion est considérée comme le motif central pour de telles actions.

Nous saluons les personnes arrêtées en Indonésie
Nous saluons toutes les personnes qui sont actuellement concernées par la répression de la manifestation pour Afrin.
Nous saluons toutes les personnes avec lesquelles nous nous montrons bien trop peu souvent solidaires.

« Groupe affinitaire Rhabarber »


Des squats en Suisse: https://radar.squat.net/fr/groups/country/CH/squated/squat
Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) en Suisse: https://radar.squat.net/fr/groups/country/CH
Des événements en Suisse: https://radar.squat.net/fr/events/country/CH


[Publié le 22 mai par Renversé]