Athènes: Anti-Covid19, réseau pour l’aide mutuelle et la lutte

Dans les conditions sociales sans précédent dans lesquelles nous vivons, le corona virus se répandant a imposé une dimension critique pour l’assurance maladie et les modes de production capitalistes en même temps que l’organisation sociale en général. Pour que le système survive, l’état et les patrons implémentent des politiques totalitaires accompagnées d’un affaissement supplémentaire de nos vies.

– Le manque de moyens de santé pour la grande majorité de la population.
– Militarisation de notre vie de tous les jours, avec une interdiction de transport au travers de répression économique, liberticide et pénal
– Chômage de masse, intensification et dégradation des conditions de travail pour ceux qui travaillent dans les hôpitaux. Les supermarchés, la restauration rapide , les télécommunications.
– Création de camps de concentration pour les migrant.es et incarcérations en masse sans aucune mesure de santé prise en conséquence.
– Aucune mesure ayant un sens pour les SDF, les utilisateur.trices de drogues ou les travailleur.euses du sexe
– Une augmentation de la violence domestique et de genre avec aussi nombre de cas psychotiques liés au confinement prolongé dans les foyers.

Tous ceux mentionnés ici représentent une dichotomie pour laquelle nous trouvons nécessaire d’avoir une réponse collective et directe, s’auto-organiser en solidarité avec celles et ceux qui expériencent les conséquences physiques, psychiques et mentales du totalitarisme; et en même temps de se battre pour briser la contre-productivité et le management totalitaire de cette crise par l’état.

Pour ces raisons , nous voulons communiquer et créer un réseau pour la solidarité et la lutte , avec les buts initiaux suivants :

– Nourriture et médecine, livrée et collectée, repas des cantines collectives.
– Soutien psychologique. Conversations au téléphone et même des rencontres face à face, en adéquation avec les mesures de santé nécessaires.
– Dénoncer la violence domestique et la violence de genre et intervenir directement.
– Recueillir et publier l’information provenant des camps de concentration et des prisons.

La responsabilité n’est pas collective puisque l’état nous manipule sans honte au travers d’une couverture médiatique détournée du virus mais c’est en premier et principalement l’état et ceux et celles qui le représentent qui pardonnent le sous financement systématique et le manque de personnel dans le système de santé est inacceptable et mal. Nous ne sommes pas à blâmer, pour le manque permanent de personnel médical, unité de soins intensifs, équipement médical, mais ces gouvernements qui dépensent des milliers d’euros pour aider les banques ou acheter du matériel militaire au lieu de fournir du personnel aux hôpitaux en détresse, considérés moins importants.

Nous voulons proposer, comme action directe et collective, le gel des payements des loyers, des emprunts, de l’eau et l’électricité, d’internet, des transports publics. Nous sommes d’accord pour dire que ces services devraient être, de toute façon, gratuits et encore plus lors d’une crise financière comme celle-ci. Celles et ceux qui appartiennent à la classe des exploité.es et les non privilégié.es devraient dépenser leur argent pour des choses basiques comme de la nourriture ou des médicaments tant que le futur est incertain.

NOUS DEMANDONS DE LA PART DE L’ÉTAT ET DES PATRONS:

– Nationalisation permanente de tout le secteur privé de la santé, des équipements et des produits
– Assurance chômage pour celles et ceux qui viennent de perdre leur emploi ainsi que ceux qui n’en ont pas.
– Fermeture de toutes les structures capitalistes qui ne couvrent pas de besoins basiques.
– Répondre aux demandes des prisonniers et relâche des personnes « à haut risque » , les prisonniers ayant moins de 5 ans de prison , et celles et ceux en attente de jugement .. mise en place de services de santé pour les prisonnier.es ainsi que la provision de matériel sanitaire.
– Fermeture de tous les camps de concentration et papiers pour tous les migrant.es.
– Transformation de airbnb et des hôtels en solutions d’auto-confinement, des structures pour les gens qui présentent les symptômes du virus, les groupes à haut risque, les gens qui sont affectés chaque jour par les violences domestiques et celles qui ont des problèmes de logement.

Le virologue Sotirios Tsiodras avait des larmes de crocodile pour les gens qui allaient devenir malades et nous a tous invité.es à assumer nos responsabilités pour la protection de la santé publique. Reconnaissant que la santé publique inclus aussi les travailleurs des usines, des prisons et des camps de concentration, nous annonçons que si l’état ne reconnaît pas la santé publique en globalité, nous avons la responsabilité collective d’acter pour que cela advienne. Nous informons aussi que nous irons nécessairement vers l’organisation et l’escalade des actions au cas ou l’état continue l’exploitation de l’état d’urgence pour réprimer ses ennemi.es politiques, les anarchistes et les combattant.es, et pour passer des lois qu’il n’auraient pas pu passer durant les temps de mobilisation. Le mouvement et le peuple de la base sociale organisent déjà l’entraide et des structures de résistance contre la crise actuelle et l’arrivée de l’appauvrissement et aucune loi martiale ne pourra les arrêter. La survie des oppressé.es durant des temps de crise générale dépend uniquement de leur auto-organisation , pour cela toute tentative de répression doit être répondue par le refus de toute restriction.

Assemblée des squats, collectivistes, internationalistes.
Exarcheia, Athènes
(+30) 6945276127
synsquat [at] riseup [point] net
https://synsquat.blackblogs.org/


Des squats à Athènes: https://radar.squat.net/fr/groups/city/athens/country/GR
Des squats expulsés: https://radar.squat.net/fr/groups/city/athens/country/GR/field_active/1/squated/evicted
Des groupes à Athènes: https://radar.squat.net/fr/groups/city/athens/country/GR
Des événements à Athènes: https://radar.squat.net/fr/events/city/Athens/country/GR

Des squats en Grèce: https://radar.squat.net/fr/groups/country/GR/squated/squat
Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) en Grèce: https://radar.squat.net/fr/groups/country/GR
Des événements en Grèce: https://radar.squat.net/fr/events/country/GR


[Publié le 26 mars en anglais sur Indymedia Athènes].