Poznań: Les anarchistes réussissent à empêcher l’expulsion de jardins partagés

Les anarchistes du squat Rozbrat à Poznań, en collaboration avec d’autres groupes, ont réussi à empêcher l’expulsion des jardins partagés voisins « ROD Bogdanka ».

Les jardins partagés font partie de la ceinture verte de la ville et sont utilisés par la communauté depuis 1953. Pendant des décennies, les terrains ont appartenu au Trésor public. Au début des années 90, il a été acquis par une société de développement quelque peu obscure, Darex. Celle-ci a contracté un prêt pour acheter le terrain, mais ne l’a jamais remboursé tout en conservant ses droits de propriété. À ce jour, la société est toujours inscrite comme propriétaire officiel dans les registres du cadastre, tant pour les lotissements que pour Rozbrat.

Au fil des ans, la municipalité de Poznań a tenté de récupérer le terrain, mais sans trop de succès jusqu’à présent. Entre-temps, le terrain est devenu un domaine de premier choix pour les promoteurs et sa valeur marchande a considérablement augmenté. Les promoteurs, bien sûr, prévoient d’en faire une sorte de projet de « réhabilitation » huppé et ont harcelé à la fois les propriétaires de lotissements et les squatters de Rozbrat pour les inciter à partir. L’année dernière, des incendies criminels ont été signalés dans les jardins, et Darex a également menacé les propriétaires de parcelles de sanctions financières absolument écrasantes s’iels décidaient de conserver leurs jardins. Par ces méthodes, ils ont réussi à intimider de nombreuses personnes pour qu’elles quittent leurs parcelles ; cependant, il en reste encore quelques-unes.

La tentative d’expulsion a eu lieu hier matin, lorsque Darex, avec l’aide de la police, s’est présenté dans l’intention de libérer l’espace pour le préparer à un soi-disant réaménagement. Cela a déclenché une résistance immédiate de la part des anarchistes, des groupes environnementaux, des groupes de locataires et des exploitants de lotissements eux-mêmes. Une action directe improvisée a été organisée avec des personnes qui bloquaient l’accès au terrain aux promoteurs et à la police. Après une impasse, Darex et la police ont renoncé à leur tentative d’expulsion forcée : pour l’instant du moins.

Selon la déclaration publiée par Rozbrat ce matin :

Nous étions prêts pour l’arrivée des hommes d’affaires. Grâce à la mobilisation conjointe des jardinières associé-es, des groupes de locataires et des anarchistes, il a été possible d’arrêter le projet de démolition des bâtiments existants.

Darex est une entité particulière : au cours des 30 dernières années, elle n’a mené aucune véritable activité commerciale. La société est apparue en 1990 pour « acheter » le terrain de l’entreprise d’État de l’époque pour un dixième de sa valeur, prendre un prêt pour dix fois plus et disparaître. Cependant, elle n’a pas acheté le site à l’État, mais à une personne privée qui a elle aussi rapidement disparu. (…)

Aujourd’hui, les escrocs de Darex sont de retour à la vie. Dans leur ombre, certains développeurs souhaitent mettre la main sur cette partie de Poznań, qui vaut aujourd’hui bien plus qu’il y a trente ans.

Dans la pratique, Rozbrat et les titulaires de lots sont sur le même chariot. Ce n’est que par un effort commun que nous libérerons ce terrain et le reste de Poznań de nouvelles vagues de privatisation. Un hiver et un printemps riches en événements s’annoncent, car Darex n’abandonne certainement pas.


Rozbrat
Pułaskiego 21a
60-607 Poznan, Pologne
https://squ.at/r/kdu
http://www.rozbrat.org/

Des squats en Pologne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/PL/squated/squat
Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) en Pologne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/PL
Des événements en Pologne: https://radar.squat.net/fr/events/country/PL


Freedom, le 18 novembre 2020 https://freedomnews.org.uk/poland-anarchists-successfully-stop-allotment-gardens-eviction/