Toulouse: Communiqué de la CREA

A Toulouse, depuis près de 8 ans, nous, membres de la Campagne de Réquisition d’Entraide et d’Autogestion (CREA), nous organisons pour ouvrir des maisons (des bâtiments vides privés ou publiques) pour y loger avec nos propres moyens et selon nos propres besoins.
Nous sommes des pères, des mères, des enfants, des familles, des personnes seul-es, avec des situations administratives et personnelles particulières, ne rentrant pas dans les cases prédéfinis pour obtenir un hébergement, des papiers, un travail ou tout simplement une vie digne.

Chaque année, et malgré l’émergence de plusieurs autres collectifs (Collectif Lascrosses, AutonoMIE, CEDIS, DAL, Collectif Russel, Quai St-Pierre, Vestrepain…), la situation sur Toulouse ne fait qu’empirer. Plusieurs dizaines de familles sont toujours à la rue et cela même en pleine trêve hivernale. Le 115, les services d’hébergement d’urgence de l’Etat sont noyés sous les sollicitations, les campements se multiplient, le nombres d’ouvertures explosent. Au moment même où Macron fait ironiquement de Toulouse le laboratoire de son plan « Logement d’abord ». Read More

Toulouse: Atelier ouverture avant la fin de la trêve hivernale !

On est mi-mars, la fin de la trêve et son lot d’expulsions sont imminentes, le quai St-Pierre, Russel, deux gros bâtiments squattés, et pleins de maisons particulières (ou pas) vont pouvoir être vidées par la police avec l’aval d’une justice de plus en plus décidée à mettre au fond les précaires. Du coup, notre collectif d’ouverture de bâtiments vides (un parmi d’autres), organise un atelier, qui vise à partager des outils, des tuyaux sur tout le processus d’ouverture de squats. Cet atelier aura lieu le lundi 18 mars à 18h au 47 rue vestrepain.

C’est bientôt la fin de la trêve hivernale et les rues vont se remplir à cause des expulsions. Plein de bâtiments sont vides, et pour pouvoir les ouvrir ou/et y habiter en connaissance de conséquences, on se propose de partager notre expérience en tant que collectif d’ouverture de bâtiment vides.

Au vu du nombre d’infos que représente une occupation, on voudrait pouvoir mettre en place plusieurs espaces/groupes chacun discutant d’une des étapes qui compose une ouverture. Read More