Lausanne: communiqué du collectif TurboMongol

Lausanne_Turbo_Mongol_avenue_Louis_Ruchonnet_36

Cela va faire deux mois que le feu collectif TurboMongol a quitté la maison de l’Avenue Ruchonnet, maison que nous avons occupée et dans laquelle nous avons vécu durant plus de deux ans, maison que peut-être vous avez connu. Nous avons cru bon de pouvoir faire confiance à une bande de propriétaires véreux; nous sommes donc parti.es de notre plein gré et avons libéré la maison le 6 janvier 2014, date à laquelle les-dits propriétaires étaient censés commencer des travaux de désamiantage, puis par la suite, démolir la maison afin d’y construire de soit-disant logements ( parce que oui, tu vois, c’est la crise, la crise du logement, tout ça, alors qu’il n’y a point d’autre crise que la nature même du système économique qui régit nos existences quotidiennes, là où les “dirigeants” s’adonnent à une gestion chaotique du chaos, gestion qui évidemment n’a rien de démocratique, qu’on se le dise ). Read More

Lausanne: Les flics foutent un gros merdier au squat de la Montgolfière

Ci-dessous, un article du site Le Réveil, et deux articles parus dans la presse mainstream suisse:

Lausanne. Les flics foutent un GROS merdier au squat de la Montgolfière

À 8h30 ce matin, les flics sont entrés de force dans le squat de la Montgolfière, situé à l’Avenue Louis-Ruchonnet depuis le 20 novembre 2011 face au refus des habitants de leur ouvrir la porte. Le prétexte : un mandat de condamnation, et un autre, de perquisition/identification suite à une plainte de la propriétaire. Cinq personnes ont été arrêtées, retenues en garde à vue jusqu’à 14h30. Read More

Lausanne: Nouvelle occupation

Lausanne Collectif Turbo Mongol

Une maison vide c’est une maison hantée! Chassons les fantômes! Depuis le samedi 19 novembre, les murs de la maison aux volets bleus de l’Avenue Louis Ruchonnet 36, à Lausanne, ont repris vie! La transformation graduelle des jolies maisons du centre en cages de verre et de béton pour y stocker la population bourgeoise grandissante nous dégoute. Read More