Notre-Dame-des-Landes: vu à la zad après le meurtre d’un jeune par la police au Breil

Alors que les banlieues de Nantes s’embrasent, à NDDL, des barricades sont montées et brûlées sur les routes, au niveau de l’ancien domaine du Lama Fâché, première construction détruite, d’abord le 25 janvier, puis le 9 avril. C’est ce lieu hautement symbolique qu’ont choisi un certain nombre d’individus pour exprimer la colère qu’ils ont ressentie suite aux évènements de la soirée. Read More

Notre-Dame-des-Landes: l’appel de la pioche du 13-12

 Le 14 mai 2018 est la date prévue pour la 2e vague de DESTRUCTION de la ZAD, des lieux et des personnes qui y vivent.
Les voix de l’est vont se faire entendre pendant le week end de reconstruction ; Par leurs musiques et des prises de parole ;
Au chantier collectif de Lama fâché, la Grée, le champ du premier mai (en face des Planchettes). L’EST sont les décroissants de la ZAD qui supportent toutes les destructions actuelles contre l’aéroport et surtout contre son monde. Pas d’aéroport, pas de route, reconnaissance d’un statut de décroissant. Toute aide volontaire et matérielle est la bienvenue.
APPEL A VENIR A PARTIR DU 11 MAI ET A TOUT JAMAIS :
  • Réoccuper le terrain ;
  • Actions pour faire face à l’occupation militaire, aux prises de pouvoir, à l’autoritarisme dans nos luttes ;
  • Pour que la ZAD reste un lieu d’accueil hors normes, d’expérimentation, d’organisation horizontale et de résistance à l’oppression.
  • Ramène ta pelle, ta pioche et des matériaux.

Notre-Dame-des-Landes: quand Lama faché, lama cracher

Ce texte a été distribué un première fois lors de la manif du 31 mars dernier contre toutes les expulsions à Caen. Nous l’avons distribué à nouveau ce lundi soir [9 avril 2018] alors que quelques 200 personnes ont arpenté les rues avec une belle énergie avant de rejoindre une gare SNCF vide et sans trains au départ. Les flics se sont fait discrets.

Nous souhaitions en distribuant ce texte manifester notre solidarité face aux expulsions en cours dont la première de Lama faché. Mais en même temps signifier d’où cette solidarité s’exerçait et comment elle n’était pas dupe des jeux de pouvoir sur zone, et des appétits de composition qui tracent leur chemin à la ZAD comme dans bien d’autres villes…

Enfin ce texte écrit fin mars ne rend pas compte de l’agression qui s’est passée sur la ZAD ces derniers jours. Read More