Bialystok (Pologne): Le squat De Centrum perquisitionné par la police puis réoccupé par les squatteurs en colère

Le 7 août 2001 au matin, la police a perquisitionné le squat « De Centrum » à Bialystok, en Pologne, alors que seuls 2 occupants se trouvaient à l’intérieur. Ceux-ci se sont barricadés dans une pièce, et ont pu appeler les médias locaux, qui ont vite débarqué. Les flics avaient un mandat, mais les occupants ne savent quelles sont leurs intentions désormais (il y avait une dizaine de keufs, une bagnole ainsi qu’une autre voiture de la police anti-drogue). 2 personnes ont été arrêtées.

Le soir même, le squat a été réoccupé.
Read More

Pologne: Des nouvelles des squats

Voici quelques infos sur un squat en Pologne, tirées du bulletin anarchiste polonais WARHEAD (numéro 13, juillet 2001), dont une traduction française a été diffusée sur a-infos-fr.
Traduction de Nicolas Phébus, (Groupe Emile-Henry – NEFAC-Québec)

FUCK ALL GOVERNMENTS PO BOX 43, 15-662 BIALYSTOK POLAND e-mail : soja2 [at] poczta [point] onet [point] pl

SQUATS

À Wroclaw, la police a brutalement expulsé le squat Kromera. Durant l’éviction, les squatters furent battus à coup de matraques (l’un d’eux a fini avec le nez cassé). Le jour suivant, les squatters ont protesté contre l’éviction en dehors de l’édifice du Conseil municipal. Des combats avec la police ont eu lieu. Un flic fut blessé et un anarchiste fut accusé d’assaut sur le policier. Il fut libéré sous caution, mais les manifestantEs ont des preuves claires qu’il n’avait rien à voir avec l’assaut sur ce cochon là. Deux semaines plus tard, des militantEs ont re-squatté Kromera et occupent l’édifice depuis. Pendant ce temps, des nazis ont attaqué le squat et des combats assez lourds ont éclaté à l’extérieur et sur le toit. De plus, Krzyk à Gliwice fait face à de sérieux problèmes. Le Conseil municipal tente d’expulser les squatters mais ils ont réussi à générer assez d’attention pour empêcher l’éviction à date. Cependant, leur situation n’est toujours pas claire et ils peuvent être expulsés n’importe quand. Le squat De Centrum à Bialystok a survécu à une autre tentative de la police d’y pénétrer (nous les avons simplement ignorés), cette fois les flics ont essayé d’être smart et ont laissé un flic en civil près de l’édifice. Des gens de la sécurité du squat l’ont approché et lui ont dit qu’il ferait mieux de quitter les lieux.

Warhead #13