Toulouse : Le squat Vélorution expulsable en plein hiver

  Toulouse : Le squat Vélorution expulsable en plein hiver


La juge Corinne Balian, qui s’était prise pour un procureur lors de l’audience du 22 janvier, a rendu son torchon.

Elle prétend que la maison doit être démolie (tiens, l’OPAC ne réhabilite plus les logements), que nous sommes sans droit ni titre, que nous devons déguerpir sous 8 jours à compter de la signification du jugement, sous astreinte de 50 euros par jour de retard, que nous ne pouvons bénéficier du délai de deux mois, que nous devons acquitter les loyers, payer les avocats et les huissiers, avec en plus 500 euros d’amende…

Bref, dans le délibéré le nom de l’association est sans cesse déformé (vérolution), ce qui constitue une injure et un outrage fait aux Vélorutionnaires, il y a du yogourt dans l’air, en provenance directe de la voie « lactée ». Aussi, on va essayer d’ouvrir ailleurs et de faire un petit rappel historique : en 44, le procureur de la république qui venait de faire exécuter un résistant a été abattu par ses compagnons. Loin de moi l’idée de faire de même mais si cette juge veut nous expulser alors elle risque de subir elle aussi une expulsion, sans compter différentes actions d’Objets Vélorutionnaires Non Identifiés… Le conseil vélorutionnaire et le Tribunal Populaire Intergalactique en décideront dans les semaines à venir si les menaces venaient à être mises à exécution.

Un Vélorutionnaire


Tags:

Barcelone: expulsion de la Makabra

On vient de me faire parvenir l’info suivante concernant La Makabra, grand bâtiment squatté à Barcelone, dans lequel étaient régulièrement organisés des concerts de groupes indépendants, ainsi qu’un restaurant végétalien. Depuis peu, un infokiosk/bibliothèque s’y était également installé, accompagné d’un espace de libre-accès à Internet sous GNU/Linux. Read More

Barcelone : Hamsa menacé d’expulsion fin mars 2004

STOP SPÉCULATION – BARCELONE

Salut ! Nous vous envoyons cette information depuis la Catalogne et de Barcelona qui subit une nouvelle vague de spéculation avec le Forum (des cultures) 2004 comme la ville a pu connaître à l’occasion des J.O de ’92. Derrière la vitrine du Forum (où la culture est négoce, l’échange est vécu à travers le tourisme et la bonne conscience acquise derrière les discours des politiques et des institutions officielles (et où l’entrée est payante !), la municipalité et le gouvernement autonome veulent en finir avec les mouvements sociaux qui font une résistance active et qui s’organisent depuis des lieux comme les Centres Sociaux Occupés et Autogérés. Read More

Tags:

Louvain-la-Neuve : Concert au 111 le vendredi 20 février 2004

  Louvain-la-Neuve : Concert au 111 le vendredi 20 février 2004


Concert au 111 à la Zone Okupée ce vendredi 20 février à 21h00, c’est prix libre et le groupe c’est RASALI, du folk radioactif italien.

L’adresse :

N4, 111 rue de la Baraque, 1348 Louvain-la-Neuve, Belgique.

Tél:0474/363680

Squat CentOnze – Zone Okupée <squatcentonze [at] yahoo [point] fr>


(Saint-)Etienne : Ouverture de la ZIL à Izmir

Alors même que la LEN met à mal l’expression libre sur le réseau des réseaux, il semble que les espaces de libre-accès à Internet, que les initiatives d’information alternative et de résistance digitale se multiplient dans l’hexagone.

PRINT a ainsi le plaisir d’apprendre l’ouverture de la ZIL (Zone d’Information Libre) à Izmir, espace autogéré squatté à St-Étienne, dont nous faisons suivre l’annonce:

MERCREDI 18 FÉVRIER 2004

Soirée de soutien au numéro zéro et de lancement de la zone d’information libre à Izmir, 3 rue de la Sablière, à St-Étienne, derrière la comédie. Read More

Malley, Suisse : Nouvelle expulsion de la Riposte !

Le squat de la Riposte, à Lausanne, vient de se faire évacuer, les occupant-e-s violenté-e-s et arrêté-e-s. Ci-dessous, une suite de brèves et alertes diffusées sur la liste de l’espace autogéré de Lausanne (https://squat.net/mailman/listinfo/info-ea):

> 16 Février 2004 12:18:08

La riposte, le squat de Malley, est en train de se faire évacuer maitenant.
Read More

Grenoble : Débat sur la zététique à la Loupiote

Exposé et débat jeudi 19 février 2004 à la Loupiote (ouverture de la salle à 19h30, début à 20h précises) par notre ami Richard et ses acolytes sur la ZETETIQUE méthode de déconstruction des mythes – l’art du doute.

Vous connaissez la zététique ? C’est une méthodologie scientifique qui sert à étudier et démonter les croyances contemporaines : phénomènes réputés paranormaux, thèses surnaturelles… Read More

Malley, Suisse : Réoccupation de la maison du Grand Pré 2

Collectif La Riposte 24h/24, 13.02.2004 13:37

Il y a une demie-heure, la maison du Grand Pré 2 à Malley a été réoccupée.

Pour l’histoire, la maison a été vidée et fermée à ses habitantEs le 6 février dernier. Ce jour-là à 9h, le propriétaire (la Poste), l’’huissier et quelques policiers, dont le chef de la Police, ont demandé aux habitantEs leur départ immédiat. Ceux / celles-ci ont refusé, réitérant leur proposition de toujours, celle d’un départ au début effectif des travaux. La Poste a refusé. Read More

Freiburg: KTS expulsable

Un petit retour sur la situation a Freiburg en Allemagne, où le KTS est expulsable depuis le 11 février 2004.

Ici les choses se sont accélérées à un rythme impressionnant qui nous a tou(te)s laissé-e-s bouche bée.

(…) la DB a annulé le contrat qu’elle avait avec la ville de Freiburg et qui depuis plus de 6 ans nous permettait d’utiliser le lieu du KTS.

Alors pour la chronologie des faits: mercredi passé on a eu l’info par la presse, qui nous interdisait d’organiser des événements publics, mais qu’on etait tolérés dans les salles, le même jour plus de 70 personnes etaient reuni-e-s en assemblée. Le vendredi on organise un conference de presse et le soir un grand concert en plein centre de Freiburg (tout le Augustinerplatz etait plein a craquer). Read More

Limoges : Nouvelle offensive de la mairie contre les sans-logis

  Limoges : Nouvelle offensive de la mairie contre les sans-logis


Nouvelle offensive de la mairie de Limoges contre les sans-logis

Le DEDAL appelait à un rassemblement de soutien, vendredi 13 février 2004, à 8h15 devant le tribunal de grande instance, Place d’Aine à Limoges.

La mairie de Limoges, propriétaire, attaque le DEDAL (Défense du droit au logement) en référé. Son objectif est d’en finir avec l’occupation de l’immeuble du 219 rue Armand Dutreix qui dure depuis le 15 septembre dernier. Celle-ci faisait suite é l’occupation du 21 Bd de la Corderie qui avait été expulsé le 12 août dernier par la garde mobile et la garde municipale après 15 mois d’existence. Cette expulsion s’est concrétisée par l’édification d’un magnifique terrain vague qui a nécessité d’étayer l’immeuble voisin qui menaçait de s’écrouler du fait du vide consécutif à la destruction de l’immeuble. Il semble que la mairie poursuive le même objectif : l’édification d’un nouveau terrain vague au 219 rue Armand Dutreix. Bel objectif politique de cette mairie dite « de gauche » en ces temps où de nombreux rapports sortent sur la situation catastrophique du logement, et les raisons de la dite crise, la paupérisation des classes populaires et non pas la pénurie de construction. A ceux qui veulent questionner les partis politiques avant les élections, voilà un bel exemple de réponse en acte de la part d’un parti hégémonique sur toute une région, un département et la ville de Limoges.

C.


Tags:

Grenoble : Récit à chaud de trois jours d’état de siège au parc Mistral

Depuis le 3 novembre 2003, des arbres du parc Mistral de Grenoble étaient occupés et habités afin d’empêcher la destruction d’une partie du parc Mistral. L’expulsion devait venir un jour ou l’autre, et elle se faisait sérieusement sentir depuis quelques jours (voir les liens cités plus bas pour en savoir plus sur l’histoire et les raisons de l’occupation). Dimanche 8 février 2004, les occupant-e-s du parc s’attendaient à voir débouler les flics encore plus nombreux que le 2 février (où ils avaient tabassé quelques personnes et expulsé une cabane, pendant que des arbres commençaient à être tronçonnés…) à partir de mardi matin.

En effet, à partir de 6 heures du matin le 10 février, des dizaines de flics ont envahi le parc en chassant les gens présent-e-s au sol, détruisant à peu près tout sur leur passage (les installations au sol, tentes et autre mobilier). Plusieurs dizaines de personnes occupaient alors les tentes et cabanes perchées dans les arbres. Ce sont les seules à n’avoir pas été attaquées par la police. Et encore… Un filet installé à quatre mètres de haut entre deux arbres a été littéralement arraché par les flics, les quelques personnes qui s’y trouvaient s’y aggripant au dernier moment, sauf une personne qui a fait une chute de quatre mètres pour être ensuite traînée face contre terre par des flics survoltés !
Read More

Grenoble : Le retour des activités au Chapitonom

Alors nous revoilà, le Chapitonom’ des 400 Couverts présente :

PUSSE. Alors ce groupe de musique/chanson complètement barré, avec plein de bruits bizarres, mais dansant quand même, et puis à la fois drôle et tragique et émotif et mélancolique aussi était déjà venu il y a quelques temps… Mais c’est tellement génial qu’ils reviennent encore une fois… Le MERCREDI 18 février à 20h30. L’entrée est à prix libre comme d’habitude. Et puis y’aura tout de même l’infokiosk, la zone de gratuité et le bar avec son super jus de pomme qui tue et les 4000 bières bio artisanales… Et puis aussi en plus, y’aura d’autres trucs avec. Mais pour le moment c’est des surprises.

Infos diverses mais néammoins importantes: La Flibustière (squat de filles de Fontaine) est toujours expulsable, la justice lui ayant supprimé la trêve d’hiver, la GEG refuse toujours l’électricité au squat GolgothaXXX qui lui aussi est par ailleurs désormais expulsable sans délai, la police a arrété 7 personnes des différents squats grenoblois lors d’une mobilisation en soutien à la Flibustière devant la préfecture; ils passent en procès dans les semaines qui viennent pour « attroupement délictueux » ( on cherche à nous criminaliser). On écrit des trucs sur nous dans les journaux comme quoi nous pourrions être expulsables au printemps… Read More

Grenoble: l’expulsion du Parc Mistral a commencé, les occupant-e-s et solidaires résistent!

À 6h du matin, ce mardi 10 février 2004, l’expulsion du Parc Paul Mistral à Grenoble a commencé. Aux dernières nouvelles (12h), elle est toujours en cours. Si vous êtes sur Grenoble, il est toujours tant de rejoindre le rassemblement de soutien à l’extérieur!

Rappelons que le parc est occupé depuis 3 mois par divers-es individu-e-s qui y ont établi un « camp de résistance » dans les arbres, constitué de plusieurs cabanes situées à une vingtaine de mètres de hauteur reliées par des ponts aériens, une cuisine collective, un infokiosk et autres structures au sol. Ce pour tenter d’empêcher la destruction du parc et la coupe de ses arbres, devant faire place à un stade d’envergure. Read More

Grenoble : Risque d’intervention policière massive les 10 et 11 février 2004 sur le parc Mistral

ARBRE TELEPHONIQUE

Nous vous informons que l’expulsion et l’encerclement des Ecocitoyens du parc Mistral risque d’intervenir à partir du mardi 10 et du mercredi 11 février dès 6 heures du matin et toute la journée.

SOS-PPM

Grenoble : Au parc Mistral, la résistance continue !

Toutes et tous aux arbres!

Malgré la violence policière de lundi dernier et le risque d’expulsion et d’amendes à tout instant, l’atmosphère entre résistant-es reste détendue et positive. Samedi [7 février 2004] a vu le retour de la pluie et du mauvais temps, ce qui n’a pas empêché de voir de nouvelles cabanes apparaître sur et sous les arbres, ainsi qu’une cuisine autogérée végétalienne qui devrait assurer le gros repas de quartier prévu pour dimanche. Read More