Gap (05) : Mobilisation de soutien contre l’expulsion du Chum de Veynes

Depuis le 9 septembre 2017, le centre d’Hébergement d’Urgence de Mineurs Exilés (Chum) de Veynes a accueilli plus d’une centaine de jeunes arrivant de la frontière italienne, car ni le Conseil Départemental ni l’État n’ont eu la volonté de mettre en place des dispositifs d’hébergement suffisants, pourtant de leur responsabilité ! Face à ces lamentables moyens institutionnels, ce lieu occupé et autogéré veut montrer qu’un accueil digne et réactif est possible.

Le 13 mars aura lieu à Gap le procès d’expulsion du Chum (tract en pièce jointe) : ce lieu autogéré, organisé par des gens qui demandent à minima que les institutions respectent la loi, et qui proposent beaucoup mieux qu’elles. Ce procès, c’est la seule réponse officielle de l’État face à nos dénonciations, et l’on voit que pour protéger ses remparts, le rouage est huilé : huissiers, traitement des demandes d’expulsion, dans ce sens cela fonctionne bien ! Fait de briques et de brocs, le CHUM est un lieu de vie, de passage, d’échange, d’entraide qui répond à l’urgence constante et à un besoin criant d’humanité. Read More

Veynes (05) : ouverture d’un lieu d’accueil à Veynes, en solidarité avec les mineurs isolés en exil

Face à la situation d’urgence et à la mauvaise volonté de l’État et du département des Hautes-Alpes, une maison (à l’abandon depuis plus de dix ans et appartenant à un obscur office foncier public marseillais) est réquisitionnée occupée  [Note de Squat!net : en réalité, le lieu a été occupée, car la réquisition est un « ordre que donne l’autorité publique de mettre à sa disposition des personnes ou des choses »…] à Veynes pour loger des migrants mineurs laissés à la rue.

Nous comptons assurer un accueil digne et solidaire de dix à vingt jeunes dans cette maison, préparer des repas, donner des cours de français, organiser des activités diverses et variées (bricolage, jeux, randonnée…), accompagner dans les démarches administratives (reconnaissance de minorité, demande d’asile, scolarité…) et tout simplement faire vivre le lieu ! Read More

Veynes (05): La Villa Sylvia menacée d’expulsion

Déveine à Veynes

Les habitants de la « villa Sylvia », menacés d’expulsion.

Au mois d’avril, à la recherche d’un lieu pour habiter, nous sommes attirés par la « villa Sylvia », une maison avec jardin à la sortie de Veynes. Après une petite enquête, nous rencontrons Huguette D’Amato, apparemment propriétaire de la maison et alors résidente au foyer de personnes âgées de Veynes. Elle nous propose de louer sa maison pour un prix modique, nous la fait visiter et nous confie les clefs le jour même. A l’intérieur comme à l’extérieur, tout est dans un état lamentable après dix ans d’abandon et de saccages. La rencontre avec cette vieille dame qui a perdu sa mobilité nous touche beaucoup. Nous lui faisons des courses, elle est contente de sortir et de recevoir de la visite. Par la suite nous apprenons par la mairie et le notaire qu’un problème de succession empêche Mme D’Amato d’être réellement propriétaire de cette maison qui lui était léguée par son conjoint. La « villa Sylvia » est donc sans propriétaire à qui payer de loyer. Read More

Tags: