Sidi Bibi (Maroc): une émeute contre des politiciens expulseurs

2016-10-12_Maroc_SidiBibi_emeutes

Mercredi 12 octobre 2016, des habitant-e-s de Sidi Bibi, près d’Agadir, se sont violemment affronté-e-s avec la police.

Ces émeutes ont éclaté après l’intervention des autorités pour démolir des habitations sauvages bâties pendant la campagne pour les législatives du 7 octobre. Read More

Boukhalef (Maroc): après les expulsions…

2015-08_Maroc_Boukhalef-a

Depuis les expulsions début juillet, pour les migrant(e)s la situation du logement à Boukhalef [près de Tanger] ressemble désormais à celle de Cassiago (Ceuta) ou de Nador (Melilla): la plupart des gens vivent dans des forêts, sans abri.

En général, on ne refuse pas à tou(te)s les Subsaharien(ne)s de louer une chambre. Mais pour la plupart, ce n’est pas une option car les propriétaires demandent souvent des cautions de deux mois – pour quelqu’un(e) qui n’a rien, ou pire, un contrat de location – pour quelqu’un(e) qui n’a pas de papiers. Pourtant, il y a des maisons à Doha et à Miznana (deux quartiers avant Boukhalef) où il y a couramment beaucoup de “Blacks”. Read More

Maroc/Espagne: appel à tous ceux et toutes celles qui refusent la guerre menée par l’Union européenne contre les migrant.es

europeforteresse

Le 6 février 2014, des centaines de migrant.es ont tenté une action collective pour traverser la frontière à Ceuta (enclave espagnole au Maroc), par la mer. La Guardia Civil espagnole, en réaction à cette tentative d’entrer sur le territoire de l’Union européenne, a tiré sur les personnes en mer à coup de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogène. La police marocaine, assistée de personnes racistes, s’est jointe à cette chasse meurtrière. Officiellement, 15 personnes sont déclarées mortes, mais plus de 50 ont disparu ! Sans compter les milliers qui depuis ont été tuées, blessées ou repoussées illégalement de l’autre côté de la frontière. Read More

Rabat (Maroc): stop à la destruction de Guich Loudaya !

2014-03_Maroc_DouarOuled_solidarite_2

Expulsion imminente des habitant-e-s de Douar Ouled Dlim – appel à la solidarité

En plein mois de février [2014], les forces de l’ordre ont procédé à la destruction forcée des logements des habitant-e-s de Douar Ouled Dlim situé à Guich Loudaya, à Rabat (Maroc). Plus de 36 logements ont été détruits, laissant les habitant-e-s sans aucune ressource. A ce jour, ils/elles vivent dans des campements de fortune, faits de bâches en plastique maintenues par quelques morceaux de bois et de tôles amassés ici ou là. Les forces de l’ordre ont entouré leurs terres – aujourd’hui vendues à la Société d’Aménagement Ryad -, par des panneaux de tôle. Enfermé-e-s dans une prison à ciel ouvert, ces citoyen-ne-s sans terres sont surveillé-e-s par les chiens du service de sécurité mis en place pour les empêcher de reconstruire. Parallèlement, au mois de mars, les forces de l’ordre sont intervenues au Douar Drabka, également situé à Guich Loudaya, pour procéder à la destruction des pépinières et des échoppes commerciales dans lesquelles les habitant-e-s vendaient légumes et fruits issus de leurs cultures. Read More

Tags: ,

Casablanca (Maroc): Affrontements entre policiers et habitant-e-s de bidonvilles

2014-06-03_Casablanca_emeute

Maroc : affrontements entre policiers et habitants de bidonvilles à Casablanca

La tension monte à Casablanca. Des affrontements ont éclaté, mardi [3 juin 2014], dans le plus vieux bidonville de la mégalopole marocaine, entre les forces de l’ordre et des habitants s’opposant à la démolition de « baraques », dans le cadre d’un vaste programme de relogement, ont indiqué, ce mercredi, les médias locaux marocains. Quatre policiers ont été blessés dans ces violences, selon le quotidien As-Sabah. Plusieurs personnes ont été interpellées. Read More

Tanger (Maroc): Des voisin-e-s déclenchent une émeute en solidarité avec une famille que la police expulse !

2012-10-02_Maroc_Tanger_emeutes-c

Selon diverses sources journalistiques (AFP, E-Marrakech, Aswat), mardi 2 octobre 2012 à Tanger, des émeutes ont opposé dès le matin les forces de l’ordre à des habitant-e-s des quartiers populaires de Beni Makada et Ard Daoula. Les heurts sont survenus alors que la police intervenait pour expulser du quartier une famille de son logement, conformément à une décision de Justice, cette fameuse Justice qui partout dans le monde protège les intérêts des possédants, la sacro-sainte propriété privée. Read More

Lille: Soirée de soutien aux détenus de Boumaln Dades le 28 mars 2008 au Garage occupé

Le vendredi 28 mars 2008 dès 20h au Garage occupé (rue de la plaine, Lille-Moulin)…

en concert:
Zlabya (musique tzigane)
Le Pouvoir des Innocents (hip-hop)
+ open mic
… surprises.

bar / infoshop.

Prix libre en soutien aux prisonniers. Read More